Le Canada annonce un nouveau soutien à l'autonomisation des femmes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Communiqué de presse

Le 3 mai 2016 - Ottawa, Ontario - Affaires mondiales Canada

La secrétaire parlementaire du ministre des Affaires étrangères, Mme Pamela Goldsmith-Jones, a annoncé aujourd’hui, au nom de la ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Marie-Claude Bibeau, que le Canada verserait une contribution de 16,3 millions de dollars pour appuyer davantage l’autonomisation des femmes dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MOAN) au moyen d’un projet mis en œuvre par le Forum des fédérations.

Ce projet axé sur l’autonomisation a pour but d’outiller les femmes de la région du MOAN de façon qu’elles puissent y exercer un rôle de leadership. Il permettra à plus de 5 400 femmes en Jordanie, en Tunisie et au Maroc d’accroître leur participation et leur représentation à tous les ordres de gouvernement, y compris au sein de parlements, d’administrations locales, de coalitions de femmes et d’organisations de la société civile ainsi que dans le milieu universitaire. Grâce au projet, les femmes amélioreront leurs compétences dans divers domaines, comme l’art de parler en public et la gestion, ainsi que leur connaissance des systèmes politiques, ce qui devrait accroître leur capacité d’assumer des rôles de leadership au sein de parlements et de participer aux décisions qui auront une incidence sur leur vie et leur collectivité.

La secrétaire parlementaire Goldsmith-Jones a fait l’annonce du projet au Sommet mondial du Forum des femmes parlementaires tenu à Amman, en Jordanie. Ce sommet donne une occasion unique de lancer des discussions et un appel à la mobilisation sur les questions les plus urgentes concernant le rôle et l’importance des décideuses dans les assemblées législatives d’aujourd’hui.

Citations

« Le Canada est déterminé à faire avancer l’égalité entre les sexes et à promouvoir une gouvernance plus inclusive. La participation des femmes dans la sphère politique et dans les arènes où se prennent les décisions est un élément essentiel pour garantir des démocraties véritablement représentatives. La présence d’un nombre accru de femmes dans des rôles de leadership se traduit par une vision plus équilibrée de l’élaboration de politiques. Et cela démontre aux filles et aux garçons que le pouvoir peut, et devrait, être exercé de façon paritaire. »

- Pamela Goldsmith-Jones, secrétaire parlementaire du ministre des Affaires étrangères

« Le Forum des fédérations tient à remercier le gouvernement du Canada de son généreux soutien à l’égard de ce projet important, qui encouragera l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes pour leur participation à la vie politique. Avec cette annonce, le Canada continue d’exercer son rôle de chef de file mondial dans la promotion du leadership des femmes partout dans le monde. »

- Rupak Chattopadhyay, président et directeur général du Forum des fédérations

Les faits en bref

  • On estime à 9 000 le nombre de femmes parlementaires dans le monde entier.
  • Selon le Global Gender Gap Report 2015 (rapport mondial sur les inégalités entre les sexes) du Forum économique mondial, le taux moyen de participation des femmes aux parlements dans les pays arabes est de 7 p. 100, comparativement à un taux de 25 p. 100 à l’échelle mondiale.
  • Dans les pays du MOAN, seulement 25 p. 100 des femmes occupent un emploi rémunéré, comparativement à une moyenne mondiale de 50 p. 100.

Liens connexes

Contacts

Le Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada - Affaires mondiales Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :