Le Canada est vivement préoccupé par la détention arbitraire de deux Canadiens en Chine

Déclaration

Le 21 décembre 2018 – Ottawa (Ontario) – Affaires mondiales Canada

La ministre des Affaires étrangères, l’honorable Chrystia Freeland, a fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« Le Canada est un pays régi par l’état de droit. Le Canada a entrepris une procédure judiciaire équitable, impartiale et transparente à l’égard de Mme Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei.

« Le Canada respecte ses engagements juridiques internationaux, notamment son traité d’extradition avec les États-Unis. L’état de droit est fondamental dans toutes les sociétés libres; il s’agit d’un principe que nous défendrons et maintiendrons.

« Nous sommes profondément préoccupés par l’arrestation survenue plus tôt ce mois-ci et la détention arbitraire de deux Canadiens par les autorités chinoises, et demandons leur libération immédiate.

« Je tiens à exprimer la reconnaissance du Canada envers tous ceux qui se sont récemment prononcés en faveur de l’état de droit en tant que pierre d’assise des sociétés libres. Nous partageons avec nos partenaires la conviction que l’état de droit n’est pas un choix; c’est le fondement même de la démocratie. Le Canada ne compromettra ni ne politisera l’état de droit et l’application de la loi selon les procédures prévues. »

Personnes-ressources

Adam Austen
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Affaires étrangères
Adam.Austen@international.gc.ca

Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @CanadaPE
Aimez-nous sur Facebook : La politique étrangère du Canada – Affaires mondiales Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :