Acquérir tôt de bonnes habitudes

Le 19 novembre 2018

Par : Jane Rooney, chef du développement de la littératie financière du Canada

Bienvenue à la quatrième semaine du Mois de la littératie financière! 

Tout au long du mois, nous avons parlé de l’importance d’investir dans votre bien-être financier. Cette semaine, je m’intéresse à ce que cela peut signifier pour les enfants et les jeunes, ainsi que pour leurs parents et proches aidants. 

Voici mon conseil : il faut acquérir tôt de bonnes habitudes!

En tant que mère de deux garçons qui sont aux études dans un établissement postsecondaire, je sais qu’il est important de parler d’argent à nos enfants dès leur plus jeune âge afin de les aider à assurer leur bien-être financier à l’âge adulte.

La littératie financière est une compétence essentielle au quotidien, et il n’est jamais trop tôt pour en apprendre les rudiments. En grandissant, les enfants peuvent apprendre à planifier et à épargner pour l’avenir, ainsi qu’à se protéger en tant que consommateurs.

Par où commencer? J’encourage les parents à commencer à en parler dès que leurs enfants savent compter. Vous pourrez ainsi enrichir leurs connaissances et avoir une influence positive sur leurs comportements au fil du temps.

De cette façon, les enfants pourront apprendre à :

  • Prendre de bonnes décisions en matière de dépenses
  • Savoir faire la distinction entre leurs besoins et leurs désirs
  • Épargner pour l’avenir, et pour les urgences
  • Adopter de bonnes habitudes sur le plan financier
  • Avoir recours au crédit de façon responsable

Les parents peuvent intégrer l’apprentissage des questions financières à la vie quotidienne. Par exemple, lorsque vous magasinez ou faites des courses, vous pouvez expliquer à vos enfants comment vous choisissez les produits que vous achetez, et pourquoi.

Lorsque vous parlez d’épargne à vos enfants, discutez d’objectifs qui sont intéressants pour eux. Par exemple, ils pourraient mettre de l’argent de côté pour se procurer un jeu vidéo ou participer à une activité spéciale. Vous pouvez leur apprendre à établir des priorités, leur expliquer comment épargner, et les aider à se fixer des objectifs. Vous pouvez aussi leur expliquer les avantages de l’épargne pour tirer parti des intérêts composés.

Nombreux sont ceux qui apprennent par l’expérience. C’est la raison pour laquelle il est important de tirer parti de tous les moments propices à l’apprentissage. 

En fait, une recherche récente nous apprend qu’en parlant d’argent à la maison et en apprenant à gérer nos finances concrètement, nous améliorons notre littératie financière.

L’Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) met à votre disposition plusieurs ressources en ligne, tels que Sensibiliser les enfants aux questions d’argent et Sensibiliser les adolescents au crédit, pour vous aider à parler d’argent avec vos enfants. 

À l’occasion de la Semaine de l’épargne-études, j’encourage aussi les parents et proches aidants à envisager la possibilité d’ouvrir un régime enregistré d’épargne-études (REEE) afin d’épargner pour les études postsecondaires de leurs enfants. Tous peuvent ouvrir un REEE : parents, grands-parents, proches ou amis de la famille. 

L’argent épargné dans un REEE peut servir à payer des études à temps plein ou à temps partiel dans un programme d’apprentissage, une école de métiers, un collège ou une université. Le REEE est le seul compte d’épargne qui vous permet de bénéficier d’incitatifs à l’épargne-études comme le Bon d’études canadien et la Subvention canadienne pour l’épargne-études. Pour en savoir plus sur les REEE, les incitatifs à l’épargne-études et autres possibilités de financement des études, veuillez consulter la page Financement des études.

Il est important de commencer à planifier et à épargner tôt en prévision d’études postsecondaires. Plus les étudiants épargneront avant d’aller au collège ou à l’université, moins ils auront à emprunter. 

Que vous soyez un parent ou un proche aidant qui inculque des notions d’argent à un enfant, un adolescent qui commence à travailler et à épargner, ou un étudiant de niveau postsecondaire qui planifie ses finances, la littératie financière est une compétence essentielle au quotidien. 

Ne tardez pas pour en parler, et mettez à profit les habiletés acquises. Un bon départ donne aux enfants et aux jeunes les connaissances, la confiance et les compétences requises pour prendre des décisions financières éclairées tout au long de leur vie. 

Pour en savoir plus, visitez notre site Web sur le Mois de la littératie financière et suivez-nous sur les médias sociaux.  

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :