Mars est le Mois de la prévention de la fraude - Protégez-vous!

Par Jane Rooney, chef du développement de la littératie financière du Canada

Le 13 mars 2017

Nous sommes nombreux à nous inquiéter des risques de cybercriminalité et de la nécessité croissante pour les consommateurs de redoubler de vigilance.

Nous sommes constamment sur nos téléphones et sur le Web, et les fraudeurs cherchent toujours de nouveaux moyens d’amener les gens à donner des renseignements personnels ou à fournir l’accès à leurs comptes.

Mars est le Mois de la prévention de la fraude. C’est donc une excellente occasion de vous renseigner sur cette question et de réduire les risques que vous soyez victime d'escroqueries financières.

Nouvelle variante d'une arnaque au téléphone   

La fraude par téléphone n’est pas nouvelle, mais elle devient de plus en plus sophistiquée. Le Better Business Bureau a récemment mis en garde les Canadiens contre une escroquerie où les fraudeurs utilisent des enregistrements vocaux pour tenter de vous amener à leur donner de l’argent. L’appelant demande « M'entendez-vous maintenant? » pour vous tendre un piège. Vous répondez alors « oui » et les fraudeurs envoient ensuite une facture pour quelque chose, comme un voyage ou un produit cher, en utilisant un enregistrement vocal trafiqué comme preuve que vous avez dit « oui » pour donner votre consentement à l’achat.

La fraude visait initialement des entreprises et touche maintenant les consommateurs. Des cas ont été signalés au Canada, et ce type de fraude est très répandu aux États-Unis, selon des organismes de lutte contre la fraude.  

Si vous recevez un appel du genre, ne dites rien, raccrochez immédiatement et signalez l’appel. C’est aussi une bonne idée, en général, de toujours filtrer les appels téléphoniques pour éviter ces types de fraudes.  

Si vous pensez que vous vous êtes fait avoir par un appel de ce type, communiquez avec votre banque et vos compagnies de cartes de crédit pour signaler toute utilisation malveillante éventuelle de vos comptes, et signalez l’incident au Centre antifraude du Canada.  

Courriels hameçons

Les messages hameçons constituent aussi une préoccupation. La plupart d’entre nous avons reçu des courriels hameçons à un moment ou à un autre. Ils peuvent aussi prendre la forme de messages textes sur votre téléphone.  

Les escroqueries d’hameçonnage visent à obtenir des renseignements de nature délicate, comme des mots de passe, des détails sur des cartes de crédit ou des renseignements bancaires. Le message semble provenir d’une entreprise digne de confiance, comme une société de communications ou une banque. Il peut suggérer que vous devez de l’argent, vous demander de fournir des renseignements personnels à jour ou tenter de vous amener à cliquer sur un lien.

La bonne nouvelle, c'est que vous pouvez apprendre à reconnaître les signes de fraude avant de vous laisser prendre. Voici des signes qui peuvent indiquer des courriels hameçons :

  • Au lieu de vous être adressé directement, le message commence par une formule comme « Cher client ».
  • Le courriel présente un caractère d’urgence et vous incite à agir immédiatement.
  • Lorsque vous cliquez sur le lien, on vous demande de donner votre NIP ou votre mot de passe en ligne. Aucune entreprise légitime ne vous demanderait de donner ces renseignements, sauf sur votre page d’ouverture de session régulière.
  • Il n’y a pas d’icône de cadenas ou de verrou de sécurité sur la page d’ouverture de session pour indiquer qu’il s’agit d’un site sécurisé.
  • L’adresse du site Web commence par « http » plutôt que « https » – le « s » veut dire « sécurisé ».
  • Il n’y a aucune façon de répondre ou de communiquer directement avec l’entreprise.
  • L’adresse du site Web, le courriel et le site Web ne sont pas exactement les mêmes que ceux de votre institution financière.
  • D’autres liens sur la page pourraient ne pas fonctionner.
  • Bien souvent, il y a des fautes d’orthographe et de grammaire. (Ce n’est pas toujours un signe de fraude, mais cela devrait vous mettre la puce à l’oreille.)

Si vous recevez un message hameçon :

  • Ne donnez pas de renseignements financiers personnels par courriel.
  • Ne cliquez sur aucun lien.
  • Ne fournissez pas de renseignements financiers personnels sur un site Web, sauf si vous savez qu’il est sécurisé et légitime.
  • En cas de doute, vérifiez l’adresse du site Web ou communiquez avec l'entreprise.
  • Supprimez le courriel.

Les fraudeurs cherchent toujours des occasions. Alors, informez-vous et gardez une longueur d’avance sur eux. Ne tombez pas dans leur piège.

Le gouvernement du Canada offre de nombreux renseignements pour vous aider à reconnaître, prévenir et rapporter divers types de fraude

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :