Ce mois-ci et tous les mois, faites la vie dure aux fraudeurs!

Le 2 mars 2018

Par Jane Rooney, chef du développement de la littératie financière du Canada

La fraude peut prendre plusieurs visages, y compris le vol d’identité, la fraude par carte de débit et de crédit et la fraude financière ou en matière d’investissements. La réalité est que n’importe qui, des adolescents aux grands-parents en passant par les dirigeants d’entreprise, peut être victime de fraude. 

Cette année, pour souligner le Mois de la prévention de la fraude, j’aimerais expliquer pourquoi il est important de signaler les fraudes, que vous en soyez victimes ou que vous soupçonnez que quelqu’un tente de commettre une fraude. Je vous présenterai quelques conseils sur la façon de signaler divers types de fraudes. 

Chaque année, des milliers de Canadiens perdent des millions de dollars aux mains de fraudeurs. Malgré cela, seules 5 % des fraudes sont signalées aux autorités. Les conséquences de la fraude sur les familles et les entreprises peuvent être dévastatrices. La meilleure chose que vous puissiez faire est de signaler toute fraude aux autorités compétentes, quel qu’en soit le montant. Ne soyez pas embarrassé d’avoir mordu à l’hameçon; vous n’êtes pas seul. De plus, dans la plupart des cas, les institutions financières mèneront une enquête et les transactions seront remboursées. 

Les fraudes par carte de crédit et de débit sont deux des types de fraudes les plus courants. La plupart d’entre nous connaissent quelqu’un qui a dû faire annuler une carte de crédit ou de débit, sans parler des autres tracas et du stress que cela engendre. La protection de votre numéro d’identification personnel (NIP) est primordiale pour éviter d’être victime de fraude. Si vous avez des raisons de croire que quelqu’un connaît votre NIP, communiquez avec votre institution financière et modifiez votre NIP sans attendre. Vous devriez aussi alerter votre institution financière immédiatement si vous suspectez une fraude. Il est également judicieux de faire de même avec le Centre antifraude du Canada. Il est également avisé de leur parler de toute correspondance suspecte que vous recevez en lien avec vos comptes.  

Lorsque vous communiquez avec votre institution financière, assurez-vous d’utiliser le numéro de téléphone inscrit sur votre relevé de compte ou au dos de votre carte. Vous pouvez aussi porter plainte à propos de courriels trompeurs auprès du Centre de notification des pourriels

Les fraudes financières concernent souvent des offres de vente ou des promotions sur des produits et services financiers, comme les pensions de retraite, les fonds de placement gérés, les conseils financiers, l’assurance, le crédit et les comptes de dépôt. Les fraudes en matière d’investissements reposent notamment sur des offres d’actions à rendement élevé, la vente de devises étrangères, les investissements à l’étranger et les chaînes de Ponzi. Méfiez-vous des offres qui semblent trop belles pour être vraies! Vous pouvez signaler tous ces types de fraudes financières ou en matière d’investissements aux Autorités canadiennes en valeurs mobilières ou à votre organisme de réglementation des valeurs mobilières local.

Le vol d’identité peut être dévastateur. Il se produit quand quelqu’un obtient vos renseignements personnels à votre insu ou sans votre consentement. Les fraudeurs utilisent souvent cette information dans un dessein illégal, habituellement pour réaliser un gain financier. C’est ce qu’un appelle la fraude d’identité. Si vous soupçonnez avoir été victime d’un vol ou d’une fraude d’identité ou si vous en êtes persuadé, ou encore si vous avez par mégarde transmis des données financières ou des renseignements personnels, vous devriez :

  • signaler l’incident au service de police local et porter plainte;
  • communiquer avec votre institution financière, l’émetteur de votre carte de crédit ou l’administrateur de tout autre compte potentiellement touché;
  • communiquer avec les deux agences nationales d’évaluation du crédit, Equifax et TransUnion, et demandez qu’un avis de fraude soit inscrit à votre dossier de crédit;
  • communiquer avec le Centre antifraude du Canada.

Si vous êtes victime d’une fraude, ce qui signifie qu’une personne malhonnête ou trompeuse vous a porté préjudice, vous devriez toujours communiquer avec votre service de police local, même si le montant concerné n’est pas élevé. Vous devriez absolument communiquer avec la police si vous avez été victime d’un vol ou si un fraudeur vous a menacé ou agressé.

À l’ère de l’information en ligne, la fraude financière gagne en complexité et étend ses ramifications. Il est facile de tomber dans le piège. La bonne nouvelle est qu’il existe en ligne une grande quantité d’information sur la façon de vous protéger. Le Bureau de la concurrence du Canada a rédigé un excellent guide : Le petit livre noir de la fraude. Vous pouvez aussi obtenir d’autres renseignements en consultant la page Web du gouvernement du Canada sur les escroqueries diverses.

N’oubliez pas : si un fraudeur ou un escroc vous prend pour cible, faites-lui la vie dure et signalez l’incident!

 

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :