Sensibiliser les enfants aux questions d'argent

Le 20 novembre 2017

Par Jane Rooney, chef du développement de la littératie financière du Canada

C’est la quatrième semaine du Mois de la littératie financière! Merci de nous suivre!

Le thème de cette semaine en est un dont je pourrais vous parler très longtemps, car il est extrêmement important : sensibiliser les enfants aux questions d’argent.

Nos recherches nous montrent qu’il est crucial d’inculquer des connaissances financières aux enfants le plus tôt et le plus souvent possible.

La littératie financière est une compétence essentielle. En apprenant à vos enfants comment gérer leur argent, vous leur donnez un coup de pouce qui leur servira toute leur vie.

Selon des recherches effectuées par le Consumer Financial Protection Bureau des États-Unis, il est important d’aider les enfants à comprendre le concept de récompense différée et de maîtrise de soi même avant de parler d’argent. Le fait de donner aux enfants de fréquentes occasions de mettre ce précepte en application, par exemple le fait d’épargner de l’argent pour acheter le jouet qu’ils désirent leur permettra d’acquérir tôt des habitudes de consommation saines.

L’un des meilleurs endroits où les enfants peuvent apprendre à utiliser leur argent est à la maison. Il peut s’agir d’une conversation autour de la table au repas ou à l’épicerie, voire même au moment de dresser une liste de cadeaux pour les Fêtes. Les occasions propices à l’apprentissage abondent. Une simple discussion avec vos enfants sur la distinction entre ce qu’ils veulent et ce dont ils ont besoin peut constituer un bon point de départ. Cela pourrait mener à d’autres conversations sur les dépenses, le prix des choses, l’établissement des priorités, l’importance d’épargner et la prise de décisions éclairées. Certains enfants peuvent penser que leurs parents possèdent des ressources financières illimitées. Le fait de leur expliquer d’où vient l’argent ou de les emmener au guichet automatique et de leur expliquer le fonctionnement des cartes de débit sont d’excellentes manières de les sensibiliser aux questions d’argent.

Quand les enfants atteignent l’adolescence, il y a de nombreuses occasions de poursuivre cette conversation, qu’il s’agisse de l’ouverture de leur premier compte bancaire ou de leur premier emploi, du paiement de leur facture de téléphone cellulaire, d’épargner en vue de leurs études postsecondaires ou, encore, de leur première préparation des déclarations d’impôts. 

Cette semaine c’est également la Semaine de l’épargne-études. C’est une excellente occasion de partager de l’information avec vos jeunes sur l’épargne pour les études. De nombreux organismes et institutions financières travaillent ensemble afin de sensibiliser les parents et les jeunes aux mesures d'incitation offertes par le gouvernement lorsqu’ils souscrivent à un régime enregistré d’épargne-études et à l’argent donné gratuitement par l'entremise de bourses et subventions.

Nous savons que les jeunes veulent que les adultes en qui ils ont confiance, soit leurs parents ou leurs enseignants, leur en apprennent davantage sur les questions d’argent. Ils voient l’importance de maitriser ces compétences cruciales et comprennent que cela jouera un rôle clé dans leur réussite.

L’apprentissage de la littératie financière doit être positif, amusant et motivant! Il existe une multitude d’excellentes applications et de très bons outils pour aider les parents et les enseignants à capter l’intérêt des jeunes et à faire de la littératie financière une expérience amusante.

Ce n’est pas tout le monde qui aime parler d’argent, mais tout le monde peut se servir des outils et ressources en ligne de l’ACFC. Il y a aussi de très belles ressources sur notre page Sensibiliser les enfants aux questions d’argent et dans notre Base de données canadienne sur la littératie financière, laquelle est un guichet unique donnant accès à des programmes et à des activités dont bon nombre ciblent les enfants et les jeunes.

Donc, quel est le degré de littératie financière de nos jeunes? Dans le domaine de la littératie financière, les jeunes Canadiens figurent parmi l’élite mondiale. Cette encourageante constatation est le résultat de la toute première participation canadienne à un sondage mondial sur la littératie financière mené auprès de jeunes âgés de 15 ans (en anglais seulement).

Le Canada est arrivé en deuxième place – à égalité avec la Belgique – à l’évaluation du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) que l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a menée en 2015.

On a observé que les étudiants canadiens qui parlent d’argent avec leurs parents tendent à obtenir des résultats supérieurs à ceux qui n’en parlent pas et que ceux qui parlent d’argent à la maison une ou deux fois par semaine obtiennent les meilleurs résultats.

L’étude PISA a aussi permis d’établir que les jeunes qui sont habitués à gérer leur propre argent ont des compétences plus élevées que les autres en littératie financière. C’est par la pratique qu’on apprend. Les élèves canadiens qui ont occupé des emplois occasionnels ainsi que ceux qui épargnent de l’argent régulièrement ont obtenu en moyenne les meilleurs résultats en littératie financière. On sait que la plupart des adolescents canadiens ont un compte bancaire, et qu’ils ont donc une certaine expérience des produits et services financiers, ce qui semble ajouter à leur réussite.

Aux quatre coins du pays, de nombreuses écoles enseignent aux enfants la littératie financière dans le cadre de leur programme scolaire. C’est aussi le cas de beaucoup de parents. C’est une excellente nouvelle et nous voulons poursuivre sur cette lancée. Nous en constatons les résultats!

Nos enfants sont l’avenir et éduquer la population en matière financière est bon pour notre économie.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :