COVID-19 : déclaration de la commissaire de l'ACFC

Le 1 avril 2020

Depuis le début de cette période sans précédent, l’Agence de la consommation financière du Canada (ACFC) est en contact constant avec les banques et les autres entités financières réglementées, et nous collaborons afin de protéger la santé et le bien-être des employés, des consommateurs et de nos communautés.

Pendant que le Canada répond à la crise liée à la COVID-19, l’ACFC continue son travail de protection des consommateurs de produits et services financiers. Notre rôle consiste à assurer que les institutions financières respectent leurs obligations en matière de protection des consommateurs énoncées dans la législation, qu’elles suivent leurs codes de conduite et qu’elles remplissent les engagements publics qu’elles ont pris.

L’ACFC surveillera les engagements que les banques et les autres entités réglementées prendront pour aider les consommateurs à traverser les difficultés financières causées par la pandémie de COVID-19. De plus, nous avons créé une page Web pour fournir aux Canadiens des renseignements objectifs, fondés sur des faits, qui les aideront à prendre des décisions financières éclairées pendant cette période éprouvante. Beaucoup de Canadiens vivent des moments difficiles, et l’ACFC sera là pour contribuer à la protection des consommateurs de services financiers.

Malgré les perturbations et les pressions considérables qui s’exercent sur leur fonctionnement et leur personnel, les banques et les autres entités réglementées font preuve de leadership et d’un solide engagement à assurer la continuité des services aux consommateurs. J’encourage les banques et les entités réglementées à veiller à ce que les consommateurs aient accès à des services financiers à un prix abordable, tout en maintenant le niveau de sécurité auquel les Canadiens sont habitués. Je m’attends également des banques et des entités réglementées qu’elles accordent la priorité d’accès aux groupes vulnérables, qui risquent le plus de subir des répercussions à cause de la fermeture de bureaux et de succursales, comme les personnes âgées, les familles à faible revenu, les ménages en zone rurale et les personnes handicapées.

Les consommateurs ont également un rôle à jouer. Plusieurs parmi ceux que les fermetures de bureaux ou de succursales touchent le plus éprouvent aussi des difficultés à utiliser les outils numériques. Pour cette raison, les consommateurs doivent faire attention à la manière dont ils utilisent les services bancaires par téléphone pour que ceux qui en ont le plus besoin puissent y avoir accès. Finalement, j’invite les consommateurs à faire preuve de vigilance à l’égard des activités frauduleuses, comme les demandes de renseignements personnels.
Alors que nous affrontons ensemble la pandémie de COVID-19, l’ACFC s’engage à continuer à travailler main dans la main avec ses partenaires fédéraux et provinciaux, les banques, les entités réglementées et les intervenants, pour appuyer et protéger les consommateurs de services financiers.

Judith Robertson
commissaire
Agence de la consommation en matière financière du Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :