Sources de revenu de retraite

De Agence de la consommation en matière financière du Canada

Régime de pensions du Canada (RPC) ou Régime de rentes du Québec (RRQ)

Le Régime de pensions du Canada (RPC) et le Régime de rentes du Québec (RRQ) versent des prestations mensuelles aux personnes qui ont cotisé aux régimes pendant leurs années de travail.

Le montant que vous recevez chaque mois varie selon la période pendant laquelle vous avez cotisé. Il varie également selon l’âge auquel vous commencez à recevoir vos prestations de RPC et de RRQ.

Renseignez-vous au sujet du Régime de pensions du Canada (RPC).

Renseignez-vous au sujet du Régime de rentes du Québec (RRQ).

Pension Sécurité de la vieillesse (SV)

La pension de Sécurité de la vieillesse (SV) est une prestation mensuelle versée aux Canadiens de 65 ans et plus. Vous pouvez recevoir les prestations de SV même si vous travaillez ou n’avez jamais travaillé. Vous n’avez pas à y cotiser afin d’en profiter.

Renseignez-vous pour savoir si vous pouvez demander la pension de SV et obtenez plus d’information sur la pension de Sécurité de la vieillesse (SV).

Régimes de pensions et de retraite de l’employeur

Un régime de pensions de l’employeur est un régime enregistré qui est une de vos sources de revenu pendant votre retraite. Selon ces régimes, vous et votre employeur (ou seulement votre employeur) cotisez régulièrement au régime. Au moment de votre retraite, vous recevez un revenu du régime.

Renseignez-vous auprès des employés des ressources humaines, de votre représentant syndical ou de votre gestionnaire du régime de pensions pour savoir comment fonctionne le régime de pensions de votre employeur.

Régime de retraite à prestation déterminée

Avec un régime de retraite à prestation déterminée, votre employeur promet de vous verser un montant d’argent après votre retraite.

Règle générale, vous et votre employeur cotisez au régime. Vos cotisations sont versées dans un fonds. Le fonds est investi et géré par votre employeur ou un administrateur de régime de pensions. Vous n’avez pas à faire des choix de placement.

Le montant des prestations que vous recevez lorsque vous prenez votre retraite est habituellement calculé selon votre salaire et le nombre d’années que vous avez cotisé au régime. Le montant est fixe et ne varie pas selon le rendement du placement.

Régime de retraite à cotisations déterminées (régimes CD)

Avec un régime de retraite à cotisations déterminées, vous et votre employeur cotisez un montant déterminé chaque année au régime.

Règle générale, vous cotisez un certain pourcentage de votre salaire. Votre argent est versé dans un compte en votre nom. Tout gain réalisé sur votre placement est versé dans votre compte de pension. Pensez à cotiser le montant maximum d’argent équivalent que votre employeur est prêt à cotiser. Vous pouvez ainsi pleinement profiter des cotisations de votre employeur à votre régime de pensions.

Le montant de revenu que vous recevez au moment de la retraite varie selon la quantité d’argent que vous avez cotisée, vous et votre employeur. Il varie également selon le montant d’argent réalisé ou perdu avec les placements. Cela signifie que les hauts et les bas du marché boursier ont une incidence sur votre revenu de pension.

Si vous avez changé d’emploi, vous pouvez recevoir deux pensions ou plus, moins importantes, de différents employeurs. Vous pouvez faire passer votre pension précédente dans le nouveau régime. Renseignez-vous sur ce qui vous convient le mieux. Parlez à un conseiller financier ou en ressources humaines pour bien comprendre les choix qui s’offrent à vous.

Régime enregistré d’épargne retraite (RÉER) collectif

Un régime enregistré d’épargne retraite collectif (RÉER collectif) est un régime d’épargne retraite de votre employeur.

Vous ouvrez un RÉER individuel, mais vous y cotisez par l’entremise de votre employeur. Vous cotisez par l’entremise de déductions régulières de votre chèque de paye. Votre employeur peut également cotiser à votre RÉER.

Les détails d’un RÉER collectif varient selon l’employeur. Renseignez-vous au sujet de votre RÉER collectif auprès des ressources humaines, de votre syndicat ou représentant du régime de pensions.

Renseignez-vous sur la façon d’ouvrir un régime enregistré d’épargne retraite (RÉER) individuel et d’y cotiser.

Régime de pension agréé collectif (RPAC)

Un régime de pension agréé collectif (RPAC) est surtout pour les personnes qui ne reçoivent habituellement pas une pension de leur lieu de travail, comme les employés de petites et moyennes entreprises et les travailleurs autonomes.

Un RPAC est semblable à un régime de retraite à cotisations déterminées (régime CD). Dans un régime CD, vous et votre employeur cotisez un certain montant à votre régime de pensions chaque année. Toutefois, avec un RPAC, votre employeur n’a pas à ajouter de l’argent au régime. Vous pouvez demander de ne pas faire partie du RPAC de votre employeur.

Avec un RPAC, l’argent que vous recevez au moment de la retraite varie selon le rendement des investissements compris dans votre régime.

Renseignez-vous sur les coûts associés à un RPAC.

Renseignez-vous pour savoir si vous ou votre employeur êtes admissible à un régime de pension agréé collectif (RPAC).

Régime volontaire d’épargne retraite

Si vous travaillez au Québec, vous pouvez être admissible au régime volontaire d’épargne retraite. Ce régime d’épargne est semblable au RPAC. Il est offert aux employés qui n’ont pas accès à un régime au travail et aux personnes qui sont des travailleurs autonomes.

Renseignez-vous pour savoir si vous êtes admissible au régime volontaire d’épargne retraite.

Convertir vos économies en revenu

Vous devez décider de la façon dont vous voulez convertir vos économies et placements en revenu.

Après le 31 décembre de l’année où vous avez 71 ans, vous ne pouvez plus avoir un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) ni y cotiser.

Avant cette date, vous pouvez transférer votre REER dans :

  • un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR)
  • une rente
  • recevoir l’argent comptant (ce qui signifie que vous payez des taxes sur le plein montant de votre REER)

Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR)

Un Fond enregistré de revenu de retraite (FERR) vous permet de retirer les économies réalisées avec le REER à titre de revenu de retraite. Vous pouvez choisir le type de placement compris dans ce fonds. Vous ne payez pas de taxe sur l’argent que vous conservez dans le FERR, jusqu’au moment de son retrait.

Vous devez retirer un montant minimum de votre FERR après avoir atteint l’âge de 71 ans, mais il n’y a pas de montant maximum que vous devez retirer chaque année. Le montant que vous pouvez retirer est déterminé selon votre âge.

Renseignez-vous sur la façon d’obtenir un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) et d’y transférer des fonds.

Rentes

Une rente est une sorte d’assurance ou de placement. Vous payez un montant global au départ et recevez un montant fixe chaque année pendant une certaine période. Vous pouvez obtenir une rente auprès d’une compagnie d’assurance.

Les rentes achetées avec des fonds immobilisés doivent respecter les lois sur les pensions de votre province ou territoire.

Rente certaine

Ce type de rente vous garantit un revenu mensuel fixe pour autant d’années que vous le voulez, jusqu’à votre 90e anniversaire. Votre succession reçoit toutes vos prestations en cas de décès avant la fin de votre rente certaine.

Rente viagère

Une rente viagère vous garantit un revenu mensuel fixe tout au long de votre vie. Dans certains cas, votre paiement de rente cesse au moment de votre décès, et aucune somme n’est versée à votre succession.

Certaines rentes viagères ont des options, dont :

  • rente réversible, qui permet à vos bénéficiaires ou à votre succession de recevoir des prestations après votre décès pendant un certain nombre d’années ou tout au long de la vie de votre bénéficiaire
  • rente qui tient compte de l’inflation en augmentant graduellement votre revenu

Ces options baissent le montant d’argent que vous recevez chaque mois de la rente.

Fonds de revenu viager (FRV), fonds de revenu de retraite immobilisé (FRRI), fonds de revenu de retraite réglementaire (FRRR) et fonds de revenu viager restreint (FRVR)

Ces fonds sont conçus pour vous fournir un revenu de retraite. Ils fonctionnent de façon semblable au fonds enregistré de revenu de retraite (FERR).

Si vous quittez un emploi où vous aviez un régime de pension de l’employeur, votre argent de pension passe dans un compte de retraite immobilisé ou un régime d’épargne jusqu’à votre retraite.

Votre argent de pension peut être déplacé dans :

  • un compte de retraite immobilisé (CRI)
  • un régime d’épargne-retraite immobilisé (RERI)
  • un régime d’épargne immobilisé restreint (REIR)

Au moment de votre retraite, vous pouvez acheter un FVR, un FRRI, un FRRR ou un FRVR avec l’argent tiré du compte de retraite immobilisé ou du régime d’épargne.

Avec les FVR, FRRI, FRRR et FRVR, vous ne payez des taxes que sur l’argent que vous en retirez. Avec tous ces fonds, vous devez faire un retrait annuel minimum. Certains ont une limite maximale sur le montant que vous pouvez retirer chaque année.

Les règles pour ces fonds sont différentes selon la province ou le territoire où se trouve le fonds. Il est important de noter que le régime de fonds de pension de votre employeur peut être enregistré dans une province ou un territoire autre qu’où vous travaillez ou habitez.

Renseignez-vous auprès de professionnels financiers ayant de l’expérience dans ce domaine.

Obtenir de l’argent de votre maison

Si vous êtes le propriétaire d’une maison et que vous cherchez une autre source de revenu au moment de la retraite, vous pouvez penser aux points suivants.

Vendre votre maison et en acheter une plus petite

Cela peut vous permettre d’avoir plus d’argent au moment de la retraite.

N’oubliez pas qu’il y a de nombreux frais et coûts associés à l’achat et à la vente d’une maison.

Renseignez-vous au sujet des coûts au moment de vendre votre maison.

Obtenir un prêt hypothécaire inversé

Un prêt hypothécaire inversé vous permet d’emprunter de l’argent sur la valeur de votre maison, sans être obligé de la vendre. Les prêts hypothécaires inversés sont offerts aux propriétaires de 55 ans et plus. Les coûts pour un prêt hypothécaire inversé sont habituellement élevés comparativement à un prêt hypothécaire traditionnel. Avant de choisir cette option, assurez-vous de bien comprendre si ce type de prêt est le bon choix pour vous.

Renseignez-vous au sujet des coûts d’un prêt hypothécaire inversé.

Liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :