Sources de revenu de retraite

De : Agence de la consommation en matière financière du Canada

Système de revenu de retraite du Canada

Votre revenu à la retraite proviendra généralement de trois sources principales :

  • du Régime de pensions du Canada (RPC) ou du Régime de rentes du Québec (RRQ)
  • de la Sécurité de la vieillesse (SV)
  • des régimes de pension d’employeur et de l’épargne et des placements personnels

Vous entendrez peut-être parler de « trois piliers » du système de revenu de retraite du Canada.

Vous devrez savoir combien d’argent vous pourriez obtenir de ces sources pour être en mesure de planifier votre retraite. Vous devrez également penser à ce que vous devez faire de vos économies personnelles à certaines étapes de votre vie.

Vous devrez commencer à penser à toutes ces choses avant de prendre votre retraite. Cela vous aidera à déterminer quand vous pourrez prendre une retraite confortable, ainsi qu’à savoir combien d’argent vous pourrez recevoir à la retraite.

Régime de pensions du Canada (RPC) ou Régime de rentes du Québec (RRQ)

Le Régime de pensions du Canada (RPC) et le Régime de rentes du Québec (RRQ) versent des prestations mensuelles aux personnes qui y ont cotisé pendant qu’elles travaillaient.

Les cotisations au RPC sont gérées par l’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada (OIRPC). L’OIRPC investit ces cotisations pour s’assurer qu’il y a suffisamment d’argent dans le régime pour payer les retraités canadiens, actuels et futurs.

Le montant que vous recevrez chaque mois dépend de la durée pendant laquelle vous avez cotisé au régime et du montant que vous avez cotisé. Cela dépend également de l’âge auquel vous commencez à recevoir votre pension de retraite du RPC ou du RRQ.

Vous pouvez choisir de recevoir votre pension du RPC ou du RRQ dès l’âge de 60 ans ou jusqu’à 70 ans. Plus vous recevez votre pension du RPC ou du RRQ tôt, plus vos versements mensuels seront bas. Plus vous recevez votre pension du RPC ou du RRQ tard, plus vos versements mensuels seront élevés.

Apprenez-en davantage sur le Régime de pensions du Canada (RPC).

Apprenez-en davantage sur le Régime de rentes du Québec (RRQ).

Pension de la Sécurité de la vieillesse (SV)

La pension de la Sécurité de la vieillesse (SV) est une prestation mensuelle pour les Canadiens de 65 ans et plus. Vous pouvez recevoir des prestations de la SV même si vous travaillez encore ou n’avez jamais travaillé.

Vous n’avez pas besoin de cotiser à la pension de la SV pour en bénéficier. Vous pouvez commencer à recevoir la SV à l’âge de 65 ans ou choisir de la reporter jusqu’à cinq ans. Plus vous retarderez le versement de votre pension de la SV, plus le paiement mensuel sera élevé.

Vous serez admissible à la SV si vous êtes citoyen canadien ou résident légal et que vous vivez au Canada depuis au moins 10 ans. Le montant que vous recevrez de la pension de la SV dépendra de votre durée de résidence au Canada après l’âge de 18 ans. Vous êtes généralement admissible au montant maximal si vous avez vécu au Canada pendant 40 ans ou plus.

Vous pouvez être choisi pour l’inscription automatique à la SV. Cela signifie que vous n’aurez pas à présenter de demande pour commencer à recevoir votre pension de la SV. Vous recevrez une lettre un mois après votre 64e anniversaire de naissance vous indiquant si vous êtes choisi pour l’inscription à la SV. Vous pouvez reporter le versement de votre pension si vous êtes admissible à l’inscription automatique.

Si vous ne recevez pas de lettre vous informant que vous êtes admissible à l’inscription automatique au régime, vous devrez présenter une demande écrite auprès de la SV. Vous devrez remplir le formulaire de demande et l’envoyer par la poste.

Renseignez-vous pour savoir si vous pouvez présenter une demande. Obtenez plus de renseignements sur la pension de la Sécurité de la vieillesse (SV).

Supplément de revenu garanti (SRG)

Le Supplément de revenu garanti (SRG) est une prestation mensuelle non imposable offerte aux prestataires de la pension de la SV ayant un faible revenu et vivant au Canada. Vous devez produire votre déclaration de revenus chaque année pour être admissible au SRG, même si vous ne prévoyez pas payer d’impôt supplémentaire.

Si vous étiez automatiquement inscrit à la pension de la SV, vous serez automatiquement pris en considération pour le SRG si vous produisez votre déclaration de revenus chaque année.

Si vous n’étiez pas automatiquement inscrit à la SV, vous devrez demander le SRG par écrit.

Apprenez-en davantage sur le Supplément de revenu garanti (SRG).

Allocation pour les personnes âgées de 60 à 64 ans

L’Allocation est une prestation offerte aux Canadiens âgés de 60 à 64 ans qui ont un faible revenu. Vous pouvez être admissible à l’Allocation si votre époux ou conjoint de fait reçoit la pension de la SV. Vous pouvez aussi la recevoir s’il est admissible au SRG.

Apprenez-en davantage sur l’Allocation.

Régimes de pensions et de retraite de l’employeur

Votre employeur peut parrainer un régime de retraite, comme un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) collectif ou un régime de pension agréé (RPA). Il s’agit, dans les deux cas, de régimes enregistrés qui vous procurent une source de revenu pendant votre retraite.

En vertu de ces régimes, vous et votre employeur (ou seulement votre employeur) cotisez régulièrement au régime. Lorsque vous prendrez votre retraite, vous pourriez être admissible à recevoir un revenu régulier du régime. Vous pourriez également recevoir un montant forfaitaire que vous pourrez convertir en revenu.

Communiquez avec un conseiller en ressources humaines ou un administrateur de régime de pension pour apprendre comment votre régime de pensions ou de retraite d’employeur fonctionne.

Apprenez-en davantage sur les régimes de pensions de l’employeur.

Placements de retraite et régime d’épargne-retraite personnels

Les régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER) et les comptes d’épargne libre d’impôt (CELI) sont deux sources courantes de revenu de retraite personnel. Les REER et les CELI peuvent comprendre divers produits d’épargne ou de placement.

Vous pouvez également recevoir un revenu de sources non enregistrées. Elles peuvent comprendre des placements personnels sous forme d’actions et d’obligations ou des comptes d’épargne personnels.

Régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER)

Un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) est un régime d’épargne qui vous aide à épargner pour la retraite. Les REER vous aident à faire fructifier votre argent tout en vous offrant des avantages fiscaux. Par exemple, vous pouvez obtenir une déduction d’impôt sur le revenu selon votre revenu et le montant que vous cotisez. Vous n’avez pas à payer d’impôt sur l’argent que vous gagnez tant qu’il reste dans votre REER.

Vous pouvez demander une déduction dans votre déclaration de revenus pour les cotisations à un REER jusqu’à concurrence de votre maximum déductible. Cette limite correspond habituellement à 18 % de votre revenu gagné de l’année précédente (jusqu’à concurrence d’un montant maximal fixé par le gouvernement du Canada).

L’argent retiré d’un REER est considéré comme un revenu. Cela signifie que vous pourriez devoir payer de l’impôt sur ce montant. Cela peut également avoir une incidence sur le montant des prestations gouvernementales que vous recevez en fonction de votre revenu. Ce revenu peut comprendre la pension de la Sécurité de la vieillesse (SV) et le Supplément de revenu garanti (SRG).

Certains programmes vous permettent de retirer de l’argent d’un REER sans avoir à payer d’impôt. Par exemple, si vous utilisez l’argent pour acheter une maison ou pour payer vos études postsecondaires ou celles de votre conjoint. Vous devrez suivre des règles spéciales et remettre l’argent dans votre REER dans un certain délai. Vous pourrez également l’inclure comme revenu et peut-être payer de l’impôt.

Apprenez-en davantage sur les régimes enregistrés d’épargne-retraite et leurs incidences fiscales.

Comptes d’épargne libres d’impôt (CELI)

Un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) peut contenir un large éventail de produits de placement. Il leur permet de croître à l’abri de l’impôt. Cela signifie que vous n’avez pas à payer d’impôt sur le revenu provenant de placements détenus dans votre CELI, y compris les intérêts, les gains en capital ou les dividendes. De plus, vous n’avez pas à payer d’impôt lorsque vous retirez de l’argent de votre CELI.

Les sommes accumulées dans CELI ou retirées de celui-ci ne sont pas considérées comme un revenu. Cela signifie qu’il n’y aura pas de répercussion sur le montant des prestations du gouvernement fédéral qui varient selon votre revenu, comme la SV et le SRG.

Il y a un montant maximal que vous pouvez cotiser à un CELI chaque année sans avoir à payer de pénalité.

Apprenez-en davantage sur les comptes d’épargne libres d’impôt.

Transformer votre épargne en revenu de retraite

Vous devrez décider de la façon dont vous voulez convertir votre épargne et vos placements en revenu de retraite. Vous devriez commencer à y penser avant de prendre votre retraite. Vous comprendrez mieux vos options et combien d’argent vous pourrez avoir.

Voici certaines des possibilités :

  • la conversion d’un REER en fonds enregistré de revenu de retraite (FERR)
  • l’achat d’une rente
  • le placement votre argent dans d’autres produits, comme des actions ou des obligations
  • le retrait de votre épargne en espèces

Vous pourriez être en mesure de convertir une partie de votre épargne-retraite en revenu avant votre retraite. Cela peut vous aider à passer de la vie active à la retraite.

Pensez à vos autres sources de revenu de retraite avant de décider comment utiliser ou investir votre épargne. Vos autres sources de revenu de retraite peuvent avoir une incidence sur le montant des prestations gouvernementales et des pensions que vous recevez selon votre revenu.

Par exemple, si êtes un Canadien à faible revenu et que vous recevez le Supplément de revenu garanti (SRG). Si vous retirez une importante somme d’argent d’un REER ou d’un FERR, vous pourriez ne pas être considéré comme étant une personne « à faible revenu » pour l’année suivante. Vous pouvez recevoir un paiement de SRG moins élevé ou ne plus être admissible au SRG cette année-là.

Si vous croyez avoir un faible revenu à la retraite et être admissible au SRG, le CELI pourrait être une meilleure option d’épargne pour vous que le REER.

La situation de chacun à la retraite est différente. Parlez-en à un professionnel des finances avant de prendre votre retraite pour savoir ce qui vous convient le mieux.

Apprenez-en davantage sur la façon de transformer votre épargne en revenu de retraite.

Obtenir de l’argent de votre maison

Si vous êtes propriétaire d’une maison et que vous voulez un revenu supplémentaire à la retraite, il est possible d’utiliser la valeur nette de votre maison.

Vendre votre maison actuelle et en acheter une moins chère

En vendant votre maison pour en acheter une moins chère, vous pourriez avoir plus d’argent au moment de la retraite. Cela signifie souvent que vous choisissez une maison plus petite.

Vous pouvez économiser de l’argent sur le loyer ou les versements hypothécaires, ou libérer une partie de l’argent investi dans votre maison en emménageant dans une maison moins chère. Vous pourriez aussi payer moins cher les services publics comme le chauffage et l’électricité. Cependant, n’oubliez pas que l’achat et la vente d’une maison comportent de nombreux frais et coûts.

Renseignez-vous sur les coûts associés à la vente de votre maison.

Obtenir un prêt hypothécaire inversé

Un prêt hypothécaire inversé vous permet d’emprunter de l’argent sur la valeur de votre maison, sans être obligé de la vendre. On vous accorde un prêt garanti par la valeur nette de votre maison et vous n’avez pas à faire de paiements sur le montant que vous devez jusqu’à ce que le prêt soit exigible. Il s’agit habituellement du moment où vous déménagez, vendez votre maison ou décédez.

Les prêts hypothécaires inversés sont offerts aux propriétaires de 55 ans et plus. Les coûts associés à un prêt hypothécaire inversé peuvent être élevés.

Avant de choisir cette option, assurez-vous de bien comprendre si ce type de prêt est le bon choix pour vous.

Renseignez-vous au sujet des coûts associés à un prêt hypothécaire inversé.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :