12.2.5 Étude de cas : Réseautage social et fraude

De : Agence de la consommation en matière financière du Canada

 

Un lien internet demandant des informations personnelles.

 

Grâce à son site de réseautage social, Radwan reste en contact avec tous ses amis. Il aime regarder leurs photos et leur profil. Il aime aussi afficher les photos de ses vacances.

Un jour, lorsqu'un ami en ligne l'invite à voir sa nouvelle page de profil, Radwan clique sur le lien fourni. Ce lien le dirige vers une autre page où on lui demande d'ouvrir une nouvelle session. Radwan trouve cela étrange. Mais il veut vraiment voir la nouvelle page de profil et les photos de son ami. Il décide donc d'inscrire son adresse de courriel et son mot de passe pour ouvrir une nouvelle session.

Malheureusement, Radwan a été dirigé vers une fausse page d'ouverture de session. Il vient de donner son adresse de courriel et son mot de passe à un fraudeur. Celui-ci peut maintenant accéder au profil confidentiel de Radwan et obtenir des renseignements qui ne sont pas publics. Il peut aussi changer les paramètres du compte de Radwan pour envoyer des messages au nom de ce dernier et lire les messages reçus. Sur certains sites, ce type de renseignements peut également servir à faire des achats et à payer divers services.

Leçons apprises par Radwan :

  • Quand on reçoit un message louche nous invitant à voir un autre profil, il faut faire attention.
  • Il faut se méfier des liens où on nous demande d'ouvrir une nouvelle session.
  • Si une invitation est faite par courriel, il faut communiquer avec notre ami pour confirmer que c'est bien lui qui l'a envoyée.
  • Il faut limiter la quantité de renseignements personnels qu'on affiche sur notre page de profil et qu'on rend publics.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :