Projet de raffinerie de Pacific Future Energy : Consultation publique sur les lignes directrices provisoires et disponibilité d'une aide financière

Communiqué de presse

Le 7 octobre 2016 — Ottawa — L'honorable Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique, a annoncé aujourd'hui le renvoi de l'évaluation environnementale du projet de raffinerie de Pacific Future Energy, en Colombie-Britannique, à une commission d'examen indépendante.

La décision de renvoyer l'évaluation environnementale du projet à une commission d'examen a été prise après avoir examiné la possibilité que le projet entraîne des effets environnementaux négatifs importants ainsi que les préoccupations du public et des groupes autochtones à l'égard de ces effets.

La ministre a fixé les délais suivants pour l'évaluation environnementale du projet :

  • Le délai pour la constitution de la commission d'examen (étape préalable à la commission) est de 90 jours (3 mois) à compter de la date du renvoi du projet.
  • Le délai accordé à la commission d'examen pour présenter son rapport (étape de la commission) est de 480 jours (16 mois) à compter de la date de la constitution de la commission d'examen.
  • Le délai pour la publication de la déclaration de décision de la ministre de l'Environnement (étape postérieure à la commission) est de 150 jours (5 mois) à compter de la date de présentation du rapport de la commission d'examen.

Les délais ci-dessus ne comprennent pas le temps que prendra le promoteur, Pacific Future Energy Corporation, pour achever ses travaux ou rassembler les renseignements requis pour l'évaluation environnementale.

L'Agence canadienne d'évaluation environnementale invite le public à formuler des commentaires sur les composantes de l'environnement sur lesquelles ce projet est susceptible d'avoir des répercussions et sur les éléments à examiner éléments à examiner durant l'évaluation environnementale, tels que décrits dans les lignes directrices provisoires relatives à l'étude d'impact environnemental. L'Agence tiendra compte des commentaires écrits reçus d'ici le 7 novembre 2016.

L'Agence canadienne d'évaluation environnementale offre aussi une aide financière pour favoriser la participation du public et des groupes autochtones à l'évaluation environnementale. L'Agence examinera les demandes reçues d'ici le 7 novembre 2016.

Liens

- 30 -

Relations avec les medias

Caitlin Workman
Attachée de presse
Bureau de la ministre de l'Environnement et du Changement climatique
819-938-9436

Anita Szerze
Conseillère en communications
Agence canadienne d'évaluation environnementale
anita.szerze@acee-ceaa.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter : @ACEE_CEAA


Recherche d'information connexe par mot-clés
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :