Élimination de la taxe de vente harmonisée en Colombie-Britannique – Remboursement transitoire pour les constructeurs d'habitations neuves de la Colombie-Britannique

De : Agence du revenu du Canada

Info TPS/TVH GI-157
Mars 2013

À compter du 1er avril 2013, la TVH de 12 %, dont 5 % représente la partie fédérale et 7 % la partie provinciale, ne s'appliquera plus en Colombie-Britannique. Ce seront plutôt la TPS de 5 % et une taxe de vente provinciale qui s'appliqueront.

Pour faciliter la transition entre les deux régimes de taxe, la New Housing Transition Tax and Rebate Act (en anglais seulement), qui a été adoptée en mai 2012, prévoit ce qui suit :
  • elle prévoit une taxe transitoire temporaire de la Colombie-Britannique de 2 % imposée aux acheteurs de certaines habitations pour lesquelles les travaux de construction ou de rénovations majeures ont eu lieu entièrement ou partiellement sous le régime de la TVH, mais dont la possession et la propriété sont en général transférées le 1er avril 2013 ou après;
  • elle prévoit un remboursement transitoire temporaire de la Colombie-Britannique pour les constructeurs qui effectuent la fourniture d'une habitation neuve, ou de droits admissibles dans une telle habitation, qui est assujettie à la taxe transitoire de la Colombie-Britannique, lorsque ces dernier ont payé la taxe de vente provinciale sur presque tous les matériaux de construction pour l'habitation neuve le 1er avril 2013 ou après;
  • elle prévoit que les vendeurs d'habitations neuves devront fournir certains renseignements fiscaux aux acheteurs.
La taxe et le remboursement transitoires de la Colombie-Britannique s'appliqueront jusqu'au 1er avril 2015. La taxe et le remboursement transitoires de la Colombie-Britannique sont administrés par l'Agence du revenu du Canada (ARC) au nom du gouvernement de la Colombie-Britannique.

Le présent document tient compte des renseignements contenus dans la New Housing Transition Tax and Rebate Act et des renseignements connexes énoncés dans le Règlement no 3 modifiant divers règlements relatifs à la TPS/TVH , rédigé par le gouvernement du Canada et publié dans la Gazette du Canada le 10 octobre 2012.

Pour en savoir plus sur les règles relatives aux immeubles au cours de la transition de la TVH à la TPS et à la TVP, consultez les publications suivantes :

Pour connaître les règles transitoires relativement à la mise en œuvre de la nouvelle TVP, communiquez avec le gouvernement de la Colombie-Britannique par téléphone au 1-877-388-4440 ou par courriel à CTBTaxQuestions@gov.bc.ca.

Transition pour le retour à la TPS – Habitations neuves

Aux termes des règles transitoires générales, la TPS de 5 % (plutôt que la TVH de 12 %) s'applique à la vente taxable par un constructeur, y compris à la fourniture à soi-même, d'habitations neuves ou d'un droit dans une habitation neuve, en Colombie-Britannique lorsque la taxe sur la vente ou la fourniture à soi-même devient payable le 1er avril 2013 ou après.

En plus de la TPS, la taxe transitoire de la Colombie-Britannique peut s'appliquer à la vente par un constructeur d'une habitation neuve, ou d'un droit dans une habitation neuve, ou à la fourniture à soi-même d'une habitation neuve, lorsque la TPS relativement à la vente ou à la fourniture à soi-même devient payable le 1er avril 2013 ou après et avant avril 2015. Dans ce cas, le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique peut être accordé au constructeur.

Le présent document explique qui a le droit de demander le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique, quels sont les critères d'admissibilité au remboursement (y compris les situations générales où le remboursement n'est pas accordé), comment calculer le remboursement et comment le demander.

Premières Nations : Dans le cas des habitations neuves situées sur des terres où la taxe sur les produits et services des Premières nations (TPSPN) a remplacé la TPS, toute mention dans le présent document de la « TPS » inclut  la TPSPN. Pour avoir un aperçu de la TPSPN, consultez le guide RC4365, Taxe sur les produits et services des Premières nations (TPSPN).

Dans la plupart des cas, les définitions aux fins de la TPS/TVH (p. ex. constructeur et rénovations majeures) s'appliquent aux fins de la taxe et du remboursement transitoires de la Colombie-Britannique, de même que les politiques actuelles de l'ARC sur l'application de la TPS/TVH à l'égard des habitations. Le guide RC4052, Renseignements sur la TPS/TVH pour l'industrie de la construction résidentielle, et l'Info TPS/TVH GI-005, Vente d'une résidence par un constructeur qui est un particulier, qui sont des publications de l'ARC, discutent de bon nombre de ces termes, expressions et concepts. Toutefois, certains termes et expressions (p. ex. immeuble d'habitation fixé à un fonds, maison mobile fixée à un fonds) sont utilisés aux fins de la taxe et du remboursement transitoires de la Colombie-Britannique.

Habitations neuves

L'expression « immeuble d'habitation fixé à un fonds » est définie aux fins de la taxe et du remboursement transitoires de la Colombie-Britannique et signifie en général un immeuble d'habitation (tel qu'il est défini aux fins de la TPS/TVH) qui est situé en Colombie-Britannique, mais n'inclut pas les maisons mobiles qui ne sont pas fixées à un fonds ou les maisons flottantes.

Les expressions « maison neuve » et « habitation neuve » utilisées dans le présent document signifient un immeuble d'habitation fixé à un fonds nouvellement construit ou ayant fait l'objet de rénovations majeures qui est fourni par un constructeur (tel que le terme est défini aux fins de la TPS/TVH) et incluent le bâtiment et le fonds de terre afférent, à moins d'avis contraire. Les expressions visent aussi certaines maisons mobiles fixées à un fonds et une adjonction à un immeuble d'habitation à logements multiples existant (p. ex. une nouvelle adjonction à un immeuble d'appartements ou à une maison de soins infirmiers). Les expressions ne s'appliquent pas aux maisons flottantes.

Le traitement, aux fins de la taxe et du remboursement transitoires de la Colombie-Britannique, des habitations ayant fait l'objet de rénovations majeures est habituellement le même que celui accordé aux habitations neuves. D'importantes modifications doivent être apportées à l'habitation afin que la définition de « rénovations majeures » puisse s'appliquer à ces fins. Pour obtenir des explications plus détaillées des facteurs dont il faut tenir compte afin de déterminer si une rénovation majeure a été faite, consultez le bulletin d'information technique sur la TPS/TVH B-092, Rénovations majeures et remboursement de la TPS/TVH pour habitations neuves.

Ventes taxables bénéficiant de droits acquis

Des règles spéciales s'appliquent aux ventes de certaines habitations neuves qui sont appelées « ventes taxables bénéficiant de droits acquis » aux termes des règles sur la taxe transitoire de la Colombie-Britannique.

Aux termes des règles transitoires visant la mise en œuvre de la TVH en Colombie-Britannique, certaines ventes d'habitations individuelles et de logements en copropriété bénéficiaient de droits acquis (c.-à-d. qu'elles n'étaient pas assujetties à la TVH) lorsque le contrat de vente écrit était conclu le 18 novembre 2009 ou avant. Si la propriété et la possession d'une telle habitation neuve sont transférées le 1er avril 2013 ou après, la vente de l'habitation neuve est assujettie à la TPS et à la taxe transitoire de la Colombie-Britannique, mais pas à la partie provinciale de 7 % de la TVH.

Par conséquent, une vente taxable bénéficiant de droits acquis est une vente qui est assujettie à la taxe transitoire de la Colombie-Britannique, mais qui aurait bénéficié de droits acquis et n'aurait pas été assujettie à la partie provinciale de 7 % de la TVH si elle avait été assujettie à la TVH.

Remboursement transitoire de la Colombie-Britannique – Aperçu

Pour une période temporaire, la taxe transitoire de la Colombie-Britannique peut s'appliquer, et le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique peut être accordé, lorsque la TPS s'applique (et la TVH ne s'applique pas) sur la vente d'une habitation neuve ou de certains droits dans une habitation neuve, ou sur la fourniture à soi-même d'une habitation neuve.

Lorsque les travaux de construction ou de rénovations majeures commencent avant le 1er avril 2013, un constructeur aura en général demandé des crédits de taxe sur les intrants (CTI) relativement à la TVH payée (y compris la partie provinciale de la TVH) sur les matériaux de construction incorporés à la maison à ce stade.

Étant donné que la TVH ne s'applique pas à la vente de l'habitation ou d'un droit dans l'habitation, ni à une fourniture à soi-même de l'habitation lorsque la taxe devient payable après mars 2013, la taxe transitoire de la Colombie-Britannique s'applique en général à la vente de l'habitation ou d'un droit dans l'habitation, ou à la fourniture à soi-même de l'habitation, si les deux conditions suivantes sont remplies :

  • les travaux de construction ou de rénovations majeurs sont achevés à au moins 10 % avant le 1er avril 2013; 
  • la TPS relativement à la vente ou à la fourniture à soi-même devient payable le 1er avril 2013 ou après et avant avril 2015.

La taxe transitoire de la Colombie-Britannique est en général calculée au taux de 2 % de la contrepartie à payer pour la vente ou, dans le cas d'une fourniture à soi-même, au taux de 2 % de la juste valeur marchande de l'habitation.

Toutefois, étant donné qu'un constructeur ne peut pas demander de CTI relativement à la TVP payée sur les matériaux de construction qui sont incorporés à l'habitation après mars 2013, le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique peut être accordé lorsque la taxe transitoire de la Colombie-Britannique s'applique et que les travaux de construction ou de rénovations majeures de l'habitation ne sont pas achevés à plus de 90 % immédiatement avant le 1er avril 2013.

Le remboursement transitoire de la TVP pour habitations neuves vs le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique

En règle générale, on ne demande pas un remboursement transitoire de la TVP pour habitations neuves et un remboursement transitoire de la Colombie-Britannique relativement à la même habitation.

Le remboursement transitoire de la TVP pour habitations neuves est en général accordé seulement lorsque soit la TVH, soit le redressement fiscal transitoire fédéral, qui a été mis en œuvre lors de la transition à la TVH en Colombie-Britannique, Note de bas de page 1 s'applique à la vente d'une habitation neuve et que les autres conditions liées au remboursement sont remplies. Dans ces situations, la taxe transitoire de la Colombie-Britannique ne s'applique pas à l'habitation neuve et aucun remboursement transitoire de la Colombie-Britannique n'est accordé.

Toutefois, avant le 17 février 2012, dans certains cas, un constructeur avait le droit de demander un remboursement transitoire de la TVP pour habitations neuves avant que la TVH applicable à la vente devienne payable. Note de bas de page 2 Dans ces cas, un constructeur a le droit de présenter une demande pour le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique même si un remboursement transitoire de la TVP pour habitations neuves a déjà été demandé relativement à l'habitation. Le cas échéant, le montant du remboursement transitoire de la TVP pour habitations neuves déjà demandé sera déduit du remboursement transitoire de la Colombie-Britannique auquel le constructeur a droit.

Situations générales où le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique n'est pas accordé

Avant d'énoncer les conditions qui doivent être remplies afin d'avoir droit au remboursement transitoire de la Colombie-Britannique (consultez la section « Conditions d'admissibilité au remboursement transitoire de la Colombie-Britannique »), il importe de souligner les situations où le remboursement n'est pas accordé.

Le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique n'est pas accordé pour la vente d'une habitation neuve, ou d'un intérêt dans une habitation neuve, effectuée par une personne qui n'est pas le constructeur de l'habitation.

Le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique n'est pas non plus accordé pour la vente d'une maison mobile neuve ou d'une maison flottante neuve.

De plus, la taxe transitoire de la Colombie-Britannique ne s'applique pas aux maisons construites par le propriétaire pour son utilisation personnelle. Puisque la taxe transitoire de la Colombie-Britannique ne s'applique pas aux maisons construites par le propriétaire, le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique ne s'applique pas aux maisons construites par le propriétaire. Aux fins du présent document, une maison construite par le propriétaire n'inclut pas une maison dont les travaux de construction ou de rénovations majeures sont entrepris dans des situations où le propriétaire est un « constructeur » aux fins de la TPS/TVH et qui donnent lieu à une fourniture à soi-même.

Droits admissibles dans une habitation neuve

Bien que la taxe transitoire de la Colombie-Britannique puisse s'appliquer à tout type de droit dans une habitation neuve, seuls les « droits admissibles » permettent d'obtenir le remboursement transitoire pour habitations neuves. Un « droit admissible » signifie ce qui suit :

  1. soit un droit fractionnaire dans un domaine en fief simple relatif à l'habitation neuve (par exemple, la moitié d'un droit indivis dans un logement en copropriété neuf, dans une maison ou dans un immeuble d'appartements);
  2. soit le droit d'un locataire inscrit, ou d'un tenant à bail selon un plan de condominium à bail, aux termes de la partie 12 [Leasehold Strata Plans] de la Strata Property Act de la Colombie-Britannique (en anglais seulement).

Qui peut demander le remboursement?

Le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique est accordé au constructeur d'une habitation neuve ou d'une adjonction, et ce, peu importe si c'est le constructeur ou l'acheteur qui est tenu de payer la taxe transitoire de la Colombie-Britannique.

Si deux constructeurs ou plus sont solidairement responsables pour la taxe relativement à la fourniture à soi-même de l'habitation ou d'une adjonction à l'habitation, un seul constructeur peut demander le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique et y avoir droit. La législation ne précise pas si les constructeurs se partagent le remboursement ou la façon dont ils le partageraient lorsqu'il y a fourniture à soi-même.

Dans le cas de la vente d'une habitation neuve qui est la propriété de deux constructeurs ou plus qui possèdent chacun un droit indivis dans l'habitation neuve, chaque constructeur a le droit de demander le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique relativement à son propre droit admissible et chaque constructeur doit présenter sa propre demande pour le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique relativement à son droit admissible. Dans ce cas, le remboursement de chaque constructeur est fondé sur la partie du montant total à payer par l'acheteur pour l'habitation neuve qui est attribuable au droit admissible de chacun des constructeurs.

Conditions d'admissibilité au remboursement transitoire de la Colombie-Britannique

En règle générale, le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique est accordé lorsque toutes les conditions suivantes sont remplies :

  • la taxe transitoire de la Colombie-Britannique s'applique à la vente par le constructeur d'une habitation neuve ou d'un droit dans une habitation neuve, ou à la fourniture à soi-même d'une habitation neuve par le constructeur;
  • la TVP a été payée sur 90 % ou plus des matériaux assujettis à la TVP qui sont incorporés à l'habitation après mars 2013;
  • la taxe transitoire de la Colombie-Britannique a été déclarée et versée;
  • le « pourcentage applicable » d'achèvement des travaux de construction ou de rénovations majeures (appelé « pourcentage d'achèvement applicable ») de l'habitation (déterminé selon la formule énoncée ci-dessous) n'est pas supérieur à 90 %.

Chacune de ces conditions est traitée ci-après.

Première condition – La taxe transitoire de la Colombie-Britannique doit s'appliquer

Le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique est accordé seulement lorsque la taxe transitoire de la Colombie-Britannique s'applique à la vente par le constructeur d'une habitation neuve ou d'un droit dans une habitation neuve, ou à la fourniture à soi-même d'une habitation neuve par le constructeur.

Pour savoir quelles sont les situations où la taxe transitoire de la Colombie-Britannique s'applique, qui est tenu de payer la taxe et comment cette dernière est calculée, consultez l'Info TPS/TVH GI-156, Élimination de la taxe de vente harmonisée en Colombie-Britannique – Taxe transitoire pour habitations neuves de la Colombie-Britannique.

Si la taxe transitoire de la Colombie-Britannique ne s'applique pas à la vente ou à la fourniture à soi-même, le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique n'est pas accordé et les renseignements qui suivent ne s'appliquent pas.

Exemple 1

Un constructeur conclue un contrat de vente écrit pour une maison individuelle dont les travaux de construction sont achevés à moins de 10 % immédiatement avant le 1er avril 2013. La propriété et la possession de la maison sont transférées, et la TPS devient payable, le 1er avril 2013 ou après.

La vente est assujettie à la TPS, plutôt qu'à la TVH, puisque la taxe est payable le 1er avril 2013 ou après. Toutefois, la taxe transitoire de la Colombie-Britannique (qui s'applique seulement lorsque le pourcentage d'achèvement des travaux de construction ou de rénovations majeures de l'habitation neuve correspond à au moins 10 % avant le 1er avril 2013) ne s'applique pas à cette vente. Par conséquent, le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique n'est pas accordé.

Deuxième condition – La TVP est payée sur 90 % des matériaux

La TVP doit avoir été payée sur 90 % ou plus des matériaux de construction assujettis à la TVP qui sont incorporés à l'habitation après mars 2013.

Cette condition ne serait pas satisfaite si plus de 10 % de ces matériaux sont acquis par des personnes qui, aux termes d'un autre pouvoir (tel que l'article 87 de la Loi sur les Indiens), ne sont pas tenues de payer la TVP au point de vente ou ont droit à un remboursement ou à une remise de la TVP qu'elles ont payée sur les matériaux.

Sur demande, le constructeur doit fournir une preuve à l'ARC que cette condition est remplie. Lorsque la TVP a été payée par des personnes autres que le constructeur (p. ex. les entrepreneurs et sous-traitants du constructeur), une telle preuve serait en général une attestation des entrepreneurs et sous-traitants du constructeur que la TVP a été payée conformément à la Provincial Sales Tax Act (en anglais seulement) de la Colombie-Britannique.

Troisième condition – La taxe transitoire de la Colombie-Britannique est déclarée

En règle générale, le constructeur (ou le mandataire du constructeur lorsque ces derniers ont fait un choix conjoint) doit déclarer et verser la taxe transitoire de la Colombie-Britannique afin qu'il puisse avoir droit au remboursement transitoire de la Colombie-Britannique.

Le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique peut être utilisé pour compenser la taxe transitoire de la Colombie-Britannique déclarée dans la déclaration de TPS/TVH du constructeur ou du mandataire du constructeur, selon le cas, ainsi que le montant net versé, pourvu que le formulaire de demande de remboursement soit produit en même temps que cette déclaration.

Un constructeur qui est un « fournisseur étranger » (c.-à-d. un fournisseur non-résident qui est un résident seulement en raison du fait qu'il a un établissement stable au Canada) n'est pas tenu de déclarer et de verser la taxe transitoire de la Colombie-Britannique, sauf si le fournisseur étranger effectue la vente taxable bénéficiant de droits acquis d'une habitation neuve. Par conséquent, cette condition selon laquelle le constructeur (ou son mandataire) doit déclarer et verser la taxe transitoire de la Colombie-Britannique ne s'applique pas en général lorsque le constructeur est un « fournisseur étranger » qui effectue la vente taxable d'une habitation neuve ou d'un droit dans une habitation neuve. Toutefois, cette condition s'applique relativement à la fourniture à soi-même par un constructeur non-résident et relativement à la vente taxable par un constructeur non-résident (c.-à-d. un fournisseur étranger) bénéficiant de droits acquis d'une habitation neuve.

Consultez l'Info TPS/TVH GI-156, Élimination de la taxe de vente harmonisée en Colombie-Britannique – Taxe transitoire pour habitations neuves de la Colombie-Britannique, pour des renseignements sur les ventes par un mandataire du constructeur et sur la déclaration de la taxe.

Quatrième condition – Le pourcentage d'achèvement applicable ne doit pas être supérieur à 90 %

Le pourcentage d'achèvement applicable doit tenir compte du total de ce qui suit :

  • le pourcentage des travaux de construction (s'il y a lieu) qui doivent être achevés après que la TPS devient payable sur la vente de l'habitation ou d'un droit admissible dans l'habitation, ou sur la fourniture à soi-même de l'habitation;
  • le pourcentage des travaux de construction qui sont achevés pendant la période où la TVH est en vigueur.

Le pourcentage d'achèvement est calculé au moyen de la formule suivante :

(100 % A) + (B C)

A représente le pourcentage d'achèvement des travaux de construction ou de rénovations majeures de l'habitation à la date où la TPS devient payable sur la vente de l'habitation ou du droit admissible dans l'habitation, ou sur la fourniture à soi-même de l'habitation,

B le pourcentage d'achèvement des travaux de construction ou de rénovations majeures de l'habitation immédiatement avant le 1er avril 2013,

C le pourcentage d'achèvement des travaux de construction ou de rénovations majeures de l'habitation immédiatement avant le 1er juillet 2010.

Consultez le texte qui se trouve immédiatement sous l'exemple  2 pour des renseignements sur la détermination du pourcentage d'achèvement des travaux de construction ou de rénovations majeures de l'habitation.

Lorsqu'un immeuble d'habitation en copropriété est construit ou fait l'objet de rénovations majeures, le pourcentage d'achèvement de chaque logement en copropriété dans l'immeuble est fondé sur le pourcentage d'achèvement de l'ensemble de l'immeuble d'habitation en copropriété. Lorsque des travaux de rénovations majeures sont effectués pour un logement en copropriété, mais que ce n'est pas le cas pour l'immeuble d'habitation où se trouve le logement, le pourcentage d'achèvement est fondé seulement sur les travaux de ce logement.

Exemple 2

Un constructeur commence les travaux de construction d'une maison neuve en janvier 2013. Les travaux de construction sont achevés à 20 % immédiatement avant le 1er avril 1, 2013 et sont achevés à 100 % au 1er septembre 2013. En juillet 2013, le constructeur et un acheteur concluent un contrat de vente écrit pour la maison pour une contrepartie totale de 600 000 $, plus TPS. Étant donné la valeur de la contrepartie, le remboursement de la TPS/TVH pour habitations neuves n'est pas accordé. La propriété et la possession de la maison sont toutes deux transférées à l'acheteur aux termes du contrat le 30 septembre 2013, moment auquel la TPS applicable à la vente devient payable. La taxe transitoire de la Colombie-Britannique s'applique aussi à la vente.

Le pourcentage d'achèvement est calculé au moyen de la formule suivante :

(100 % A) + (B C)

A représente le pourcentage d'achèvement des travaux de construction ou de rénovations majeures à la date où la TPS applicable à la vente devient payable (le 30 septembre 2013),

B le pourcentage d'achèvement des travaux de construction ou de rénovations majeures immédiatement avant le 1er avril 2013,

C le pourcentage d'achèvement des travaux de construction ou de rénovations majeures immédiatement avant le 1er juillet 2010.

Le pourcentage d'achèvement correspond donc à 20 % :

(100 % 100 %) + (20 % 0 %) = 20 %

La méthode utilisée pour déterminer le pourcentage d'achèvement des travaux de construction ou de rénovations majeures de l'habitation doit être juste et raisonnable.

Consultez l'Info TPS/TVH GI-105, Comment déterminer le pourcentage d'achèvement aux fins des remboursements transitoires pour habitations neuves et du redressement fiscal transitoire en Ontario et en Colombie-Britannique, pour connaître les méthodes utilisées pour déterminer le pourcentage d'achèvement de l'habitation. Même si ces méthodes sont énoncées aux fins du remboursement transitoire provincial pour habitations neuves, les mêmes méthodes peuvent en général s'appliquer pour déterminer le pourcentage d'achèvement d'habitations à des moments donnés aux fins de la taxe et du remboursement transitoires de la Colombie-Britannique. Peu importe la méthode choisie, cette méthode doit être utilisée de façon cohérente au moment de déterminer le pourcentage d'achèvement des habitations à ces moments donnés.

Calcul du remboursement transitoire de la Colombie-Britannique

Lorsqu'un constructeur effectue la vente taxable d'une habitation neuve ou d'un droit admissible dans une habitation neuve qui est assujettie à la taxe transitoire de la Colombie-Britannique, le montant du remboursement transitoire de la Colombie-Britannique est en général fondé sur ce qui suit :

  • le pourcentage d'achèvement applicable;
  • le taux correspondant du remboursement transitoire de la Colombie-Britannique;
  • la contrepartie totale à payer pour l'habitation ou le droit (c.-à-d. à l'exclusion de la TPS et des remboursements);
  • tout remboursement transitoire de la TVP pour habitations neuves demandé par le constructeur relativement à l'habitation.

Le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique relativement à une vente taxable bénéficiant de droits acquis est calculé selon le montant correspondant à la contrepartie pour la vente (c.-à-d. à l'exclusion de la TPS et des remboursements), divisé par un facteur de 1,02, puisque le montant à payer par l'acheteur est réputé inclure la taxe transitoire de la Colombie-Britannique.

Lorsqu'un constructeur est tenu d'établir une fourniture à soi-même et de payer la taxe transitoire de la Colombie-Britannique sur l'habitation neuve, le montant du remboursement transitoire de la Colombie-Britannique est fondé sur ce qui suit :

  • le pourcentage d'achèvement applicable;
  • le taux correspondant du remboursement transitoire de la Colombie-Britannique;
  • la juste valeur marchande de l'habitation au moment de la fourniture à soi-même;
  • tout remboursement transitoire de la TVP pour habitations neuves demandé par le constructeur relativement à l'habitation.

Voici des instructions détaillées pour déterminer la valeur du remboursement transitoire de la Colombie-Britannique qui peut être demandé.

Première étape – Calcul du pourcentage d'achèvement applicable

Consultez la section ci-dessus pour calculer le pourcentage d'achèvement applicable des travaux de construction ou de rénovations majeures de l'habitation.

Deuxième étape – Détermination du taux de remboursement correspondant

Le tableau à l'annexe du présent document fournit les divers seuils de pourcentages d'achèvement applicables et le taux de remboursement qui s'applique à chacun de ces seuils. Le taux de remboursement est utilisé pour déterminer le montant du remboursement transitoire brut de la Colombie-Britannique.

Exemple 2 (suite)

Dans le présent exemple, le pourcentage d'achèvement applicable correspond à 20 %, ce qui correspond au seuil « Moins de 25 % » dans le tableau fourni à l'annexe. Par conséquent, le taux de remboursement pour l'exemple 2 correspond à 1,5 %.

Si le taux de remboursement correspond à 0 %, aucun remboursement transitoire de la Colombie-Britannique n'est accordé.

Si le taux de remboursement pour l'habitation est autre que 0 %, procédez à la troisième étape.

Troisième étape – Détermination du montant de remboursement transitoire brut de la Colombie-Britannique

Selon la situation qui s'applique, c.-à-d. si un constructeur effectue une vente taxable ne bénéficiant pas de droits acquis (le contrat de vente écrit est conclu après le 18 novembre 2009), une vente taxable bénéficiant de droits acquis (tel qu'il est défini ci-dessus) ou une fourniture à soi-même, il doit utiliser l'une des méthodes suivantes pour calculer le remboursement transitoire brut de la Colombie-Britannique.

Situation A – Le constructeur effectue une vente taxable ne bénéficiant pas de droits acquis

Lorsqu'un constructeur effectue la vente taxable d'un droit admissible dans une habitation neuve ou la vente taxable d'une habitation neuve qui n'est pas une vente taxable bénéficiant de droits acquis, le montant du remboursement transitoire brut de la Colombie-Britannique est déterminé en multipliant la contrepartie totale à payer pour l'achat de l'habitation neuve, ou du droit, par le taux de remboursement établi à la deuxième étape.

Aux fins du calcul du remboursement selon cette méthode, la « contrepartie totale » signifie le total des deux montants suivants :

  • la valeur de la contrepartie à payer pour la vente de l'habitation neuve, ou du droit admissible dans l'habitation neuve, par le constructeur, telle qu'elle est déterminée aux fins de la TPS/TVH;
  • la somme de la valeur de la contrepartie pour toute vente taxable de tout autre droit admissible (tel qu'une option d'achat) dans l'habitation neuve effectuée par ce constructeur à l'acheteur relativement à laquelle aucun remboursement transitoire de la Colombie-Britannique n'a été demandé.

La valeur de la contrepartie, telle qu'elle est déterminée aux fins de la TPS/TVH, signifie la contrepartie à payer avant tout calcul de la TPS/TVH payable ou de tout remboursement pour habitations auquel l'acheteur a droit.

Exemple 2 (suite)

Dans le présent exemple, l'acheteur est tenu de payer 600 000 $, plus TPS, et aucun remboursement de la TPS pour habitations neuves n'est accordé. La contrepartie totale pour la vente dans ce cas correspond à 600 000 $. Le taux de remboursement mentionné à la deuxième étape correspond à 1,5 %; par conséquent, le remboursement transitoire brut de la Colombie-Britannique à l'exemple 2 correspond à 9 000 $ (600 000 $ × 1,5 %).

Exemple 3

Le constructeur d'une maison individuelle neuve conclue un contrat de vente écrit pour la maison le 15 mai 2010 pour le montant de 1 200 000 $, y compris la TVH. Le constructeur ne paie ni ne crédite pas le remboursement pour habitations neuves de la Colombie-Britannique à l'acheteur. La propriété et la possession de la maison dont les travaux sont terminés sont transférées aux termes du contrat le 1er mai 2013. Par conséquent, la TPS de 5 % s'applique à la vente. Les travaux de construction de la maison sont achevés à 10 % immédiatement avant le 1er juillet 2010 et à 85 % immédiatement avant le 1er avril 2013. Le constructeur ne vend aucun autre droit dans la maison à l'acheteur. Aucun remboursement transitoire de la TVP pour habitations neuves n'est demandé et aucun n'est accordé relativement à la maison au moment où les travaux sont achevés, puisque la TPS relativement à la vente de la maison devient payable le 1er avril 2013 ou après. La taxe transitoire de la Colombie-Britannique s'applique à la vente. L'acheteur n'est pas tenu de payer la partie provinciale de la TVH tel qu'il était indiqué initialement dans le contrat de vente.

Première étape – Pourcentage d'achèvement applicable

Le pourcentage d'achèvement est calculé au moyen de la formule suivante :

(100 % – A) + (B – C)

A représente le pourcentage d'achèvement à la date où la TPS devient payable sur la vente de l'habitation (le 1er mai 2013),

B le pourcentage d'achèvement immédiatement avant le 1er avril 2013,

C le pourcentage d'achèvement immédiatement avant le 1er juillet 2010.

Le pourcentage d'achèvement applicable dans le présent exemple correspond donc à 75 % :

(100 % – 100 %) + (85 % – 10 %)

0 % + 75 % = 75 %

Deuxième étape – Taux de remboursement

Le pourcentage d'achèvement applicable de 75 % correspond au seuil « 75 % ou plus et au plus 90 % » dans le tableau. Le taux de remboursement correspond donc à 0,2 %.

Troisième étape – Montant de remboursement brut

Le prix de vende de 1 200 000 $ indiqué dans le contrat inclut la TVH; par conséquent, il faut déterminer la valeur de la contrepartie payable (c.-à-d. le montant payable avant la TVH) comme suit :

Contrepartie = prix de vente × 100/112   = 1 200 000 $ × 100/112   = 1 071 429 $

La contrepartie totale pour la vente de la maison correspond à 1 071 429 $ et le taux de remboursement mentionné à la deuxième étape correspond à 0,2 %. Par conséquent, le remboursement transitoire brut de la Colombie-Britannique dans ce cas correspond à 2 143 $ (1 071 429 $ × 0,2 %). Comme aucun remboursement transitoire de la TVP pour habitations neuves n'a été demandé relativement à la maison, il s'agit aussi du remboursement transitoire net de la Colombie-Britannique.

Dans cet exemple, aucun remboursement transitoire de la TVP pour habitations neuves n'est demandé relativement à l'habitation. Par conséquent, le montant brut correspond au montant de remboursement que le constructeur peut demander et il n'est pas nécessaire de procéder à la quatrième étape.

Situation B – Le constructeur effectue une vente taxable bénéficiant de droits acquis

Selon les règles spéciales relatives aux ventes taxables bénéficiant de droits acquis (tel qu'il a déjà été défini dans le présent document), le montant que l'acheteur doit payer pour l'achat de l'habitation est réputé inclure la taxe transitoire de la Colombie-Britannique. Par conséquent, le montant que l'acheteur doit payer (avant d'appliquer la TPS et le remboursement) doit être divisé par le facteur de 1,02 pour obtenir le montant qui est considéré comme la contrepartie pour la vente aux fins du calcul de la taxe et du remboursement transitoires de la Colombie-Britannique.

La contrepartie totale pour une vente taxable bénéficiant de droits correspond au total des deux montants suivants :

  • la contrepartie (établie selon le paragraphe précédent);
  • la somme de la valeur de la contrepartie que l'acheteur doit payer au constructeur pour toute autre vente taxable d'un droit dans l'habitation (tel qu'une option d'achat de l'habitation) effectuée par le constructeur à cet acheteur et pour laquelle aucun remboursement transitoire de la Colombie-Britannique n'a déjà été demandé.

La contrepartie totale pour une vente taxable bénéficiant de droits acquis est ensuite multipliée par le taux de remboursement applicable mentionné à la deuxième étape afin de déterminer le montant du remboursement transitoire brut de la Colombie-Britannique.

Exemple 4

La compagnie Constructeur effectue la vente taxable bénéficiant de droits acquis d'un logement en copropriété neuf au montant de 800 000 $, y compris la TPS. Aucun remboursement de la TPS pour habitations neuves n'est accordé puisque la contrepartie pour le logement est supérieure à 450 000 $. Les travaux de construction de l'immeuble d'habitation en copropriété sont achevés à 15 % immédiatement avant le 1er juillet 2010 et à 85 % immédiatement avant le 1er avril 2013. L'immeuble d'habitation en copropriété est enregistré comme tel au moment où la propriété et la possession du logement en copropriété sont transférées à l'acheteur le 31 mai 2013, et les travaux de construction sont achevés à 100 % à ce moment. La taxe transitoire de la Colombie-Britannique s'applique à la vente. La compagnie Constructeur avait demandé un remboursement transitoire de la TVP pour habitations neuves de 1 000 $ relativement au logement en 2010.

Première étape – Pourcentage d'achèvement applicable

Le pourcentage d'achèvement est calculé au moyen de la formule suivante :

(100 % – A) + (B – C)

A représente le pourcentage d'achèvement à la date où la TPS devient payable sur la vente de l'habitation (le 31 mai 2013),

B le pourcentage d'achèvement immédiatement avant le 1er avril 2013,

C le pourcentage d'achèvement immédiatement avant le 1er juillet 2010.

Le pourcentage d'achèvement applicable correspond donc à 70 % :

(100 % – 100 %) + (85 % – 15 %)

0 % + 70 % = 70 %

Deuxième étape – Taux de remboursement

Le pourcentage d'achèvement applicable de 70 % correspond au seuil « 50 % ou plus et moins de 75 % » dans le tableau. Le taux de remboursement correspond donc à 0,5 %.

Troisième étape – Montant de remboursement brut

Comme le prix de vente convenu de 800 000 $ inclut la TPS, il faut d'abord déterminer le montant payable avant la TPS au moment où le contrat a été conclu.

Prix sans la TPS = prix de vente convenu ÷ 1,05   = 800 000 $ ÷ 1,05   = 761 904 $

Si le prix de vente convenu avait inclus à la fois la TPS de 5 % et le remboursement de la TPS pour habitations neuves payé ou crédité à l'acheteur (p. ex. si la contrepartie correspondait à moins de 450 000 $), le prix avant la TPS et les remboursements aurait été déterminé au moyen des formules énoncées dans le mémorandum sur la TPS/TVH 19.3.1.2, Prix convenu déduction faite du remboursement – TPS de 5 %.

Comme il s'agit d'une vente taxable bénéficiant de droits acquis, la contrepartie aux fins de la taxe et du remboursement transitoires de la Colombie-Britannique correspond à 746 965 $, calculé comme suit :

Contrepartie = Prix sans la TPS ÷ 1,02   = 761 904 $ ÷ 1,02   = 746 965 $

Le taux de remboursement pour l'immeuble d'habitation en copropriété, tel qu'il est mentionné à la deuxième étape, correspond à 0,5 %. Le remboursement transitoire brut de la Colombie-Britannique correspond à 3 734,83 $ (746 965 $ × 0,5 %).

Dans cet exemple, un remboursement transitoire de la TVP pour habitations neuves est demandé relativement à l'habitation. Il est donc nécessaire de procéder à la quatrième étape pour déterminer le montant du remboursement transitoire net de la Colombie-Britannique.

Situation C – Le constructeur effectue une fourniture à soi-même

Lorsqu'un constructeur est tenu de payer la taxe transitoire de la Colombie-Britannique sur la fourniture à soi-même d'une habitation neuve, la juste valeur marchande de l'habitation au moment de la fourniture à soi-même est multipliée par le taux de remboursement mentionné à la deuxième étape afin d'établir le montant du remboursement transitoire brut de la Colombie-Britannique.

Exemple 5

Un constructeur commence les travaux de construction d'un immeuble d'habitation locatif neuf en novembre 2012. Les travaux de construction de l'habitation sont achevés à 25 % immédiatement avant le 1er avril 2013 et à 90 % le 1er décembre 2013, date à laquelle le constructeur transfère pour la première fois la possession d'un logement dans l'immeuble d'habitation à un particulier qui sera le premier à l'occuper comme lieu de résidence. La fourniture à soi-même est effectuée par le constructeur le 1er décembre 2013, moment où le constructeur est réputé avoir à la fois payé et perçu la TPS et la taxe transitoire de la Colombie-Britannique, calculées selon la juste valeur marchande de l'habitation (400 000 $).

Première étape – Pourcentage d'achèvement applicable

Le pourcentage d'achèvement est calculé au moyen de la formule suivante :

(100 % – A) + (B – C)

A représente le pourcentage d'achèvement à la date où la TPS devient payable sur la fourniture à soi-même de l'habitation (le 1er décembre 2013),

B le pourcentage d'achèvement immédiatement avant le 1er avril 2013,

C le pourcentage d'achèvement immédiatement avant le 1er juillet 2010.

Le pourcentage d'achèvement applicable correspond donc à 35% :

(100 % – 90 %) + (25 % – 0 %)

10 % + 25 % = 35 %

Deuxième étape – Taux de remboursement

Le pourcentage d'achèvement applicable de 35 % correspond au seuil « 25 % ou plus et moins de 50 % » dans le tableau. Le taux de remboursement correspond donc à 1 %.

Troisième étape – Montant du remboursement brut

La juste valeur marchande de l'habitation au moment de la fourniture à soi-même par le constructeur correspond à 400 000 $ et le taux de remboursement mentionné à la deuxième étape correspond à 1 %. Par conséquent, le remboursement transitoire brut de la Colombie-Britannique correspond à 4 000 $ (400 000 $ × 1 %).

Si un remboursement transitoire de la TVP pour habitations neuves est demandé relativement à l'habitation, il faut procéder à la quatrième étape pour déterminer le montant du remboursement transitoire net de la Colombie-Britannique.

Si aucun remboursement transitoire de la TVP pour habitations neuves n'est demandé, il n'y a pas de montant à déduire du montant de remboursement transitoire brut de la Colombie-Britannique. Le montant brut correspond au montant de remboursement transitoire de la Colombie-Britannique que le constructeur peut demander.

Quatrième étape – Calcul du remboursement transitoire net de la Colombie-Britannique

Cette étape est requise lorsque les travaux de construction ou de rénovations majeures d'habitations neuves sont achevés à au moins 10 % avant le 1er juillet 2010 et que le constructeur a demandé un remboursement transitoire de la TVP pour habitations neuves relativement à l'habitation.

Pour calculer le remboursement transitoire net de la Colombie-Britannique, il faut soustraire les montants déjà demandés à titre de remboursement transitoire de la TVP pour habitations neuves du remboursement transitoire brut de la Colombie-Britannique établi à la troisième étape. Le remboursement transitoire net de la Colombie-Britannique correspond au montant que le constructeur peut demander.

Pour en savoir plus sur le remboursement transitoire de la TVP pour habitations neuves, consultez l'Info TPS/TVH GI-096, Taxe de vente harmonisée – Remboursements transitoires provinciaux pour habitations neuves en Ontario et en Colombie-Britannique.

Exemple 4 (suite)

Un remboursement transitoire de la TVP pour habitations neuves de 1 000 $ a été demandé par le constructeur relativement au logement. Ce montant doit donc être déduit du montant de remboursement transitoire brut de la Colombie-Britannique.

Le remboursement transitoire net de la Colombie-Britannique pour la vente bénéficiant de droits acquis de ce logement en copropriété par la compagnie Constructeur correspond à 2 734,83 $ (3 734,83 $ – 1 000 $).

Demande de remboursement transitoire de la Colombie-Britannique

La procédure à suivre et le délai qui s'applique pour demander le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique dépendent de la personne qui doit déclarer la taxe transitoire de la Colombie-Britannique : le constructeur, le mandataire du constructeur ou l'acheteur.

Demande de remboursement lorsque le constructeur est tenu de déclarer la taxe transitoire de la Colombie-Britannique

Lorsque le constructeur est la personne qui est tenue de déclarer et de verser la taxe transitoire de la Colombie-Britannique, il doit produire sa demande de remboursement transitoire de la Colombie-Britannique au plus tard deux ans après la date de production de la déclaration de TPS/TVH du constructeur pour la période de déclaration dans laquelle la taxe transitoire de la Colombie-Britannique devient payable sur la vente ou sur la fourniture à soi-même.

Le constructeur a le droit d'utiliser le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique pour compenser la taxe transitoire de la Colombie-Britannique qui doit être déclarée dans sa déclaration de TPS/TVH et peut verser le montant net dû dans la déclaration, pourvu que le formulaire de demande de remboursement soit produit en même temps que la déclaration.

Exemple 6

Un constructeur qui est inscrit aux fins de la TPS/TVH effectue la vente taxable d'une habitation neuve pour laquelle l'acheteur doit payer la TPS et la taxe transitoire de la Colombie-Britannique le 19 août 2013. Le constructeur produit des déclarations trimestrielles et est tenu de déclarer la taxe percevable dans sa déclaration de TPS/TVH pour la période de déclaration du 1er juillet 2013 au 30 septembre 2013. La date de production de la déclaration est le 31 octobre 2013.

Si le constructeur a le droit de demander le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique, il doit produire sa demande de remboursement au plus tard le 31 octobre 2015 (c.-à-d. la date qui correspond à deux ans suivant la date de production de la déclaration de TPS/TVH du constructeur pour la période de déclaration dans laquelle la taxe transitoire de la Colombie-Britannique devient payable).

Si le constructeur le souhaite, il peut utiliser le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique pour compenser la taxe transitoire de la Colombie-Britannique qu'il déclare dans sa déclaration de TPS/TVH, pourvu que le formulaire soit produit en même temps que la déclaration.

Exemple 7

Un constructeur non inscrit d'un immeuble d'habitation locatif neuf est réputé avoir effectué la fourniture à soi-même de l'habitation le 1er septembre 2013, moment où la TPS et la taxe transitoire de la Colombie-Britannique deviennent payables (et sont considérées avoir été perçues) par le constructeur. À titre de non-inscrit, le constructeur est considéré être un déclarant mensuel et est tenu de déclarer la taxe dans une déclaration de TPS/TVH non personnalisée pour la période de déclaration du 1er septembre 2013 au 30 septembre 2013. Le constructeur est tenu de produire la déclaration, et de verser la taxe due, le 31 octobre 2013 ou avant.

Si le constructeur a le droit de demander le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique, il doit produire sa demande de remboursement au plus tard le 31 octobre 2015.

Si le constructeur le souhaite, il peut utiliser le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique pour compenser la taxe transitoire de la Colombie-Britannique qu'il doit déclarer dans sa déclaration de TPS/TVH. Dans ce cas, le constructeur doit produire la demande de remboursement en même temps que la déclaration.

Demande de remboursement lorsqu'un mandataire est tenu de déclarer la taxe transitoire de la Colombie-Britannique

Lorsqu'un mandataire du constructeur est la personne qui est tenue de déclarer et de verser la taxe transitoire de la Colombie-Britannique, le formulaire de demande de remboursement doit être produit au plus tard deux ans après la date de production de la déclaration de TPS/TVH du mandataire pour la période de déclaration dans laquelle la taxe transitoire de la Colombie-Britannique devient payable.

Le constructeur a les deux options suivantes :

  • Option A : Le constructeur produit le formulaire de demande de remboursement et l'ARC le paie directement.
  • Option B : Le constructeur ou le mandataire produit le formulaire de demande de remboursement du constructeur en même temps que le mandataire produit sa déclaration de TPS/TVH dans laquelle la taxe transitoire de la Colombie-Britannique relativement à cette habitation doit être déclarée et le mandataire utilise le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique du constructeur pour compenser la taxe transitoire de la Colombie-Britannique que le mandataire déclare. Le mandataire verse le montant net dû de la déclaration.
Exemple 8

Un inscrit aux fins de la TPS/TVH agit à titre de mandataire pour effectuer la vente taxable d'une habitation neuve au nom d'un constructeur. Le mandataire et le constructeur font un choix conjoint pour que le mandataire déclare et verse la TPS sur la vente. À la suite du choix, le mandataire est aussi tenu de déclarer et de verser la taxe transitoire de la Colombie-Britannique. La taxe transitoire de la Colombie-Britannique devient payable par l'acheteur le 27 novembre 2013. Le mandataire est un déclarant mensuel, il est tenu de déclarer la taxe percevable dans sa déclaration pour le mois de novembre 2013 et il doit verser la taxe due le 31 décembre 2013 ou avant.

Si le constructeur a le droit de demander le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique, il doit produire le formulaire de demande de remboursement au plus tard le 31 décembre 2015 (puisqu'il s'agit de la date qui correspond à deux ans suivant la date de production de la déclaration de TPS/TVH du mandataire pour la période de déclaration dans laquelle la taxe transitoire de la Colombie-Britannique devient payable).

Toutefois, si le constructeur choisit l'option B ci-dessus, il doit produire son formulaire de demande de remboursement en même temps que le mandataire produit sa déclaration de TPS/TVH dans laquelle ce dernier déclare la taxe transitoire de la Colombie-Britannique pour la vente. Le montant de remboursement déduit par le mandataire est réputé avoir été payé au constructeur. Par conséquent, l'ARC ne délivre pas de chèque au constructeur.

Demande de remboursement lorsque l'acheteur est tenu de déclarer la taxe transitoire de la Colombie-Britannique

Lorsque le constructeur qui effectue la vente taxable d'une habitation neuve ou d'un droit dans une habitation neuve est un fournisseur étranger et qu'il ne s'agit pas d'une vente taxable bénéficiant de droits acquis, l'acheteur est la personne qui est tenue de déclarer et de verser la taxe transitoire de la Colombie-Britannique.

Dans ce cas, le constructeur doit produire son formulaire de demande pour le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique au plus tard deux ans après le jour où la taxe transitoire de la Colombie-Britannique devient payable par l'acheteur de l'habitation neuve.

Exemple 9

Un constructeur qui est un fournisseur étranger effectue la vente taxable d'une habitation neuve sur laquelle la TPS et la taxe transitoire de la Colombie-Britannique deviennent payables par l'acheteur le 19 août 2013. La vente n'est pas une vente taxable bénéficiant de droits acquis. Comme le constructeur est un fournisseur étranger, l'acheteur plutôt que le constructeur est tenu de déclarer et de verser la taxe directement à l'ARC. L'acheteur, qu'il s'agisse ou non d'un inscrit aux fins de la TPS/TVH, est tenu de déclarer la taxe dans sa déclaration de TPS/TVH et de produire la déclaration avec le montant dû à la date de production de cette déclaration, telle qu'elle est établie aux fins de la TPS/TVH, ou avant cette date.

Si le constructeur a le droit de demander le remboursement transitoire de la Colombie-Britannique, il doit produire sa demande de remboursement au plus tard le 19 aout 2015 (c.-à-d. la date qui correspond à deux ans après la date à laquelle la taxe transitoire de la Colombie-Britannique devient payable par l'acheteur).

D'ici le 1er avril 2013, le formulaire de remboursement transitoire de la Colombie-Britannique RC7004-BC, Remboursement transitoire de la Colombie-Britannique, sera disponible sur le site Web de l'ARC et les modifications nécessaires seront apportées à la déclaration de TPS/TVH produite par voie électronique.

Les renseignements dans cette publication ne remplacent pas les dispositions de la Loi sur la taxe d'accise (la Loi) et des règlements connexes. Ils vous sont fournis à titre de référence. Comme ils ne traitent peut-être pas des aspects de vos activités particulières, vous pouvez consulter la Loi ou le règlement pertinent ou communiquer avec n'importe quel bureau des décisions en matière de TPS/TVH de l'ARC pour obtenir plus de renseignements. Vous devriez demander une décision pour établir avec certitude si une situation donnée est assujettie ou non à la TPS/TVH. La brochure RC4405, Bureaux des décisions en matière de TPS/TVH – Les experts des dispositions législatives sur la TPS/TVH, renferme une explication sur la façon d'obtenir une décision, ainsi qu'une liste des bureaux des décisions en matière de TPS/TVH. Si vous désirez obtenir un renseignement technique sur la TPS/TVH par téléphone, composez le 1-800-959-8296.

Toutes les publications techniques sur la TPS/TVH se trouvent dans le site Web de l'ARC à www.arc.gc.ca/tpstvhtech.

Annexe

Tableau : Taux du remboursement transitoire de la Colombie-Britannique

Pourcentage d'achèvement applicable des travaux de construction ou de rénovations majeures Taux du remboursement transitoire de la Colombie-Britannique appliqué à la contrepartie totale Note de bas de page 4 ou à la juste valeur marchande pour déterminer le remboursement transitoire brut de la Colombie-Britannique Note de bas de page 5
Moins de 25 % 1,5 %
25 % ou plus et moins de 50 % 1 %
50 % ou plus et moins de 75 % 0,5 %
75 % ou plus et au plus 90 % 0,2 %
Plus de 90 % 0 %
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :