Évacuer (fonctions intestinales ou vésicales)

Une personne est considérée comme étant limitée de façon marquée dans sa capacité d'évacuer si, même à l'aide de soins thérapeutiques, d'appareils et de médicaments appropriés, elle remplit les deux critères suivants :

  • Elle est incapable ou elle prend un temps excessif pour s'occuper elle-même de ses fonctions intestinales ou vésicales.
  • C'est le cas toujours ou presque toujours (au moins 90 % du temps).

Les appareils pour évacuer incluent les cathéters, accessoires pour stomie et autres appareils semblables.

Exemples pour évacuer

Exemple 1
Sylvie a besoin de cathéters, ce qui lui fait prendre trois fois plus de temps pour évacuer qu'une personne n'ayant pas de déficience.

Exemple 2
Albert souffre d'incontinence urinaire au moins 90 % du temps. Il prend donc un temps excessif à entretenir ses serviettes pour incontinence.

 
Formats de remplacement et transcription

Transcription

Formats de remplacement : MPG4, WEBM

Pour certaines personnes, l'évacuation peut poser un défi important; par exemple, la capacité de rester autonome sur le plan des fonctions intestinales ou vésicales, même à l'aide de soins thérapeutiques, de médicaments ou d'appareils appropriés.

Dans le premier exemple, la personne se rend aux toilettes plusieurs fois dans une période relativement courte.

À trois reprises, elle se dirige rapidement vers la salle de bain, en entrant et sortant chaque fois.

Bien que la personne puisse devoir aller aux toilettes plus souvent que d'autres, elle peut évacuer sans difficulté ou sans que cela ne prenne un temps excessif.

Cette personne ne serait donc pas admissible au crédit d'impôt pour personnes handicapées.

Dans le deuxième exemple, une personne a un rendez-vous de suivi à cause de problèmes continus concernant la fonction intestinale.

Le médecin: « Votre fonction intestinale revient-elle à la normale à l'aide du médicament et du nouveau régime alimentaire? »

Le patient: « Oui, il y a certainement une amélioration, mais j'éprouve encore quelques difficultés. »

Le médecin: « Le médicament vous occasionne-t-il des effets secondaires? »

Le patient: « Non. »

Le médecin: « Bon, j'aimerais que vous reveniez me voir dans un mois. Si les choses continuent de s'améliorer, je renouvellerai alors votre prescription pour trois mois. »

Le médecin met à jour le dossier.

Dans le deuxième exemple, bien que la personne ait un problème chronique d'évacuation, elle peut arriver à le contrôler en modifiant son régime alimentaire et en prenant un médicament. Par conséquent, la personne ne serait pas admissible au crédit d'impôt pour personnes handicapées.

Ce troisième exemple montre une personne qui a besoin d'assistance sur le plan de sa fonction intestinale.

La personne est en fauteuil roulant et reçoit de l'aide pour se rendre à la salle de bain.

De plus, elle a besoin d'aide à l'intérieur de la salle de bain pour ses besoins naturels, ce qui prend un temps excessif.

Dans le troisième exemple, la personne a besoin d'assistance sur le plan de sa fonction intestinale.

Par conséquent, elle serait admissible au crédit d'impôt pour personnes handicapées.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :