Marcher

Une personne est considérée comme ayant une limitation marquée dans sa capacité de marcher si, même à l'aide de soins thérapeutiques, d'appareils et de médicaments appropriés (par exemple, canne, ergothérapie), elle remplit les deux critères suivants :

  • Elle est incapable ou elle prend un temps excessif pour marcher.
  • C'est le cas toujours ou presque toujours (au moins 90 % du temps).
Exemples pour marcher 

Exemple 1

Rose doit se servir d'un fauteuil roulant hors de la maison, même pour parcourir de courtes distances.

Exemple 2

Rachid est incapable de marcher une courte distance, par exemple 100 mètres (environ un pâté de maisons).

 
Formats de remplacement et transcription

Transcription

Formats de remplacement : MPG4, WEBM

Pour certaines personnes, la mobilité peut constituer tout un défi, tel que la capacité de marcher une distance aussi courte qu'un pâté de maisons.

Le premier exemple montre une personne ne présentant aucun signe de mobilité réduite et qui marche toute la longueur d'un pâté de maisons sans problème.

La personne de cet exemple ne serait pas admissible au crédit d'impôt pour personnes handicapées (CIPH).

Le deuxième exemple montre une personne utilisant une canne qui lui permet de marcher à une vitesse semblable à celle d'une personne qui n'a pas besoin d'utiliser cet appareil.

La personne de cet exemple ne serait pas admissible au CIPH, parce qu'elle peut franchir une distance égale à celle d'un pâté de maisons avec l'aide d'un appareil sans prendre un temps excessif.

Le troisième exemple montre une personne cherchant à franchir la même distance, mais en s'arrêtant souvent pour se reposer à cause de manque de souffle ou de douleurs.

La personne de ce troisième exemple serait admissible au CIPH.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :