Soins thérapeutiques essentiels - vidéo, formats de remplacement et transcription

 
Formats de remplacement et transcription

Transcription

Formats de remplacement : MPG4, WEBM

Pour certaines personnes, des soins thérapeutiques essentiels au maintien de la vie sont nécessaires pour maintenir une fonction vitale.

Dans le premier exemple, une personne atteinte d'un cancer a un rendez-vous de suivi avec le médecin pour discuter de son traitement de chimiothérapie.

La chimiothérapie a duré six mois; trois semaines de traitement, trois semaines de repos.

Le médecin : « Comment se passe votre chimiothérapie? »

Le patient : « Je suis tout le temps très fatigué et je ne peux pas marcher pour une période prolongée, surtout pendant la semaine suivant le traitement. Je ne mange pas beaucoup non plus, car j'ai la nausée et j'ai perdu mon sens de l'odorat. »

Le médecin : « Je vais vous recommander d'essayer un nouveau complément alimentaire. Je vais aussi vous envoyer faire des prises de sang et des radiographies. J'aimerais vous revoir dans deux semaines pour discuter des résultats. »

Bien qu'il n'y ait aucun doute que la personne a une maladie grave, elle ne serait en ce moment pas admissible au crédit d'impôt pour personnes handicapées conformément au critère des soins thérapeutiques essentiels au maintien de la vie, car elle ne se prête pas à la thérapie au moins 3 fois par semaine pour une moyenne de 14 heures par semaine.

Dans le deuxième exemple, une personne qui souffre de diabète du type 1 a un rendez-vous de suivi avec le médecin. La personne utilise une pompe à insuline depuis plus d'un mois.

Le médecin: « Comment trouvez-vous la pompe à insuline? »

Le patient : « L'utilisation de la pompe à insuline m'a permis de gagner beaucoup de temps et d'avoir une routine plus normale. »

Étant donné que la pompe administre l'insuline de façon continue, le temps nécessaire pour que la pompe administre l'insuline ne compte pas; toutefois, les activités entourant directement la détermination et l'administration du dosage, font partie des soins thérapeutiques et comptent dans l'exigence des 14 heures par semaine. Ces activités comprennent la surveillance du taux de glucose dans le sang, le changement de la tubulure, la rotation des sites d'insertion, le calibrage de l'équipement nécessaire pour adjuster le dosage, la vérification des cétones et le maintien d'un livret de contrôle du taux de glucose dans le sang. Par conséquent, cette personne pourrait être admissible au crédit d'impôt pour personnes handicapées.

Dans le troisième exemple, un enfant de six ans et son parent sont au bureau du médecin pour un rendez-vous de suivi.

L'enfant a reçu un diagnostic de diabète de type 1 il y a 13 mois.

Le médecin : « Comment va l'insulinothérapie? »

Le parent : « Nous avons établi une routine pour la thérapie, mais nous avons encore quelques difficultés à équilibrer le régime alimentaire avec l'exercice et les besoins d'insuline. »

Le médecin : « Comment ça se passe avec les injections? »

L'enfant : « Je n'aime pas trop ça, car je dois arrêter de jouer et la nuit mes parents doivent me réveiller pour vérifier mon sang. »

L'enfant serait admissible au crédit d'impôt pour personnes handicapées conformément au critère des soins thérapeutiques essentiels au maintien de la vie, puisque toutes les exigences sont satisfaites, et ce, toujours ou presque toujours.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :