CANAFE publie des indicateurs de blanchiment d’argent lié au trafic du fentanyl

Communiqué de presse

Le 31 janvier 2018 – Ottawa – Centre d’analyse des opérations et déclarations financières du Canada (CANAFE)

CANAFE a publié aujourd’hui une Alerte opérationnelle, Blanchiment des produits du trafic du fentanyl, pour aider les entreprises assujetties à la Loi sur le recyclage des produits de la criminalité et le financement des activités terroristes (la Loi) à déclarer les opérations financières douteuses qui pourraient être liées au trafic du fentanyl illicite, un opioïde qui a des effets dévastateurs dans plusieurs communautés canadiennes.

Élaborés à partir d’une analyse stratégique des renseignements financiers de CANAFE et en consultation avec un certain nombre d’institutions financières canadiennes et la Gendarmerie royale du Canada, les indicateurs de blanchiment d’argent démontrent comment les trafiquants de drogues exploitent le système financier pour obtenir du fentanyl et blanchir les produits de cette activité illicite.

Cette Alerte opérationnelle appuiera le projet Guardian, une nouvelle initiative conjointe plus vaste des secteurs public et privé. Le projet réunit les institutions financières et les entreprises de services monétaires canadiennes, sous la direction de CIBC, CANAFE et les organismes d’application de la loi pour engager des efforts conjoints pour lutter contre le trafic illicite du fentanyl. Prenant appui sur la déclaration accrue d’opérations douteuses liées au fentanyl, CANAFE pourra communiquer des renseignements financiers à l’appui des enquêtes relatives au blanchiment d’argent et au trafic de drogue aux organismes d’application de la loi partenaires du régime.

Citations

« CANAFE s’engage à travailler avec les entreprises financières canadiennes, les entreprises de services monétaires et les organismes d’application de la loi du Canada pour aider à lutter contre la crise nationale de santé publique causée par le trafic du fentanyl illicite. Ensemble, et en étroite harmonie avec les efforts plus vastes du gouvernement du Canada liés à l’épidémie d’opioïdes, nous suivrons la piste de l’argent pour aider à identifier les trafiquants de drogues et protéger les communautés vulnérables. »

Barry MacKillop, directeur intérimaire, Centre d’analyse des opérations et déclarations financières du Canada

Faits en bref

  • En 2016-2017, CANAFE a transmis 2 015 communications de renseignements financiers exploitables aux forces policières, aux organismes de la sécurité nationale du Canada pour les aider dans leurs enquêtes sur le blanchiment d’argent, le financement d’activités terroristes et d’autres menaces pour la sécurité du Canada.

  • Les drogues ont été identifiées dans 20 % des communications de renseignements de CANAFE l’année dernière.

  • En juillet 2017, le renseignement financier du Centre a été reconnu par la Police régionale de Peel dans le cadre du projet Cartella, une enquête qui a mené à l’arrestation de 16 personnes et à la saisie de drogues d’une valeur de près de 3 M$, y compris du fentanyl et de la cocaïne.

  • En décembre 2016, CANAFE a publié l’Alerte opérationnelle, Recyclage de produits illicites provenant de la traite de personnes à des fins d’exploitation sexuelle, qui a entraîné une hausse de 400 % du nombre de déclarations d’opérations douteuses reçues l’an dernier.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Centre d’analyse des opérations et déclarations financières du Canada
613-947-6875
communications3@fintrac-canafe.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter : @CANAFE_Canada


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :