Le gouvernement du Canada et la Ville de Toronto investiront dans le couvert forestier et le littoral de Toronto pour assurer la protection contre les inondations et les tempêtes futures

Communiqué de presse

Toronto (Ontario), le 19 août 2019 — Aujourd'hui plus que jamais, les collectivités ont besoin d'aide pour s'adapter aux phénomènes météorologiques fréquents et de plus en plus intenses causés par les changements climatiques. Il est essentiel de réduire l'impact des catastrophes naturelles, comme les inondations et les feux de forêt, pour assurer la sécurité des familles canadiennes, protéger les entreprises locales et soutenir une économie forte et la classe moyenne.

James Maloney, député d'Etobicoke-Lakeshore, au nom de l'honorable François-Philippe Champagne, ministre de l'Infrastructure et des Collectivités, Julie Dabrusin, députée de Toronto-Danforth, John Tory, maire de Toronto, James Pasternak, président du comité des infrastructures et de l’environnement de la Ville et conseiller du quartier 6, York Centre, et John MacKenzie, président-directeur général de l’Office de la protection de la nature de Toronto et de la région, ont annoncé aujourd'hui le financement du projet du couvert forestier et du littoral de Toronto qui vise à protéger cette région contre les inondations futures.

Au cours des dernières années, la fréquence et l'intensité accrues des phénomènes météorologiques extrêmes ont causé une érosion et des dommages importants aux infrastructures de protection des rives le long du littoral de Toronto, ainsi que des dommages considérables au couvert forestier. En réponse, la Ville a proposé la réhabilitation des infrastructures riveraines, des parcs riverains, des plages, des remblais, des pistes et des sentiers.

Cet investissement améliorera la capacité de la collectivité d'atténuer les inondations, l'érosion, la perte de terres, la saturation des sols et l'affaiblissement des arbres et du système racinaire. En améliorant la résilience des rives et en intégrant le couvert forestier, on assurera la résilience de 19 335 personnes sur une superficie de 9 km2 exposée aux inondations. Le projet réduira le nombre de résidents qui n'ont pas accès aux services essentiels et on s'attend à économiser plus de 6 $ pour chaque dollar investi en économies à long terme sur les coûts de rétablissement et de remplacement.

Le gouvernement du Canada verse plus de 11,9 millions de dollars pour ce projet dans le cadre du Fonds d'atténuation et d'adaptation en matière de catastrophes. La Ville de Toronto fournit plus de 17,9 millions de dollars pour couvrir les coûts restants du projet.

Citations

« La prise de mesures pour prévenir l'érosion le long des rives de Toronto aidera à protéger les familles et les entreprises d'Etobicoke-Lakeshore et de la région du Grand Toronto pendant les tempêtes et le dégel printanier. Investir dans les infrastructures naturelles améliore la qualité de vie des résidents et de leurs enfants. Ces investissements créent de bons emplois bien rémunérés dans la classe moyenne et ouvrent la voie à une croissance économique à long terme qui profite à tous. »

James Maloney, député d’Etobicoke–Lakeshore

«Les phénomènes météorologiques extrêmes deviennent plus violents, plus fréquents, plus dommageables et plus coûteux en raison des changements climatiques. En investissant dans les infrastructures qui protègent nos quartiers, nos entreprises et nos familles, nous bâtissons des collectivités qui peuvent résister aux catastrophes naturelles futures et prospérer pour les générations à venir. »                                                     

L’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique 

« La Ville de Toronto est fière d'investir, avec le gouvernement du Canada, dans la protection de notre littoral et la croissance de notre couvert forestier. Nous savons que ce travail aidera à assurer la sécurité de nos collectivités et à mieux les préparer aux conditions météorologiques extrêmes. Ce projet est un autre exemple de ce qui peut être accompli lorsque les gouvernements travaillent ensemble pour le bien de nos résidents et de notre ville. » 

John Tory, maire de Toronto

« L'Office de protection de la nature de Toronto et de la région s'est engagé à protéger les gens et les biens et à réduire les risques d'inondations coûteuses et les dommages causés par l'érosion dans notre territoire, y compris les dommages récents causés par des niveaux records du niveau des eaux du lac. Le projet de plantation d'arbres de la Ville de Toronto permettra à l'Office de protection de la nature de collaborer avec la Ville pour effectuer des réparations et améliorer le rivage de nombreux parcs et collectivités riverains, y compris les îles de Toronto, afin de les rendre plus résistants à l'érosion et aux inondations. Nous avons hâte de travailler avec la Ville et les partenaires communautaires à la mise en œuvre de cet important projet grâce à la généreuse contribution du gouvernement du Canada. »

John MacKenzie, président de l’Office de protection de la nature de Toronto et de la région

Faits en bref

  • Le Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes (FAAC) est un programme de 2 milliards de dollars sur 10 ans visant à aider les collectivités à bâtir les infrastructures dont elles ont besoin pour mieux résister aux catastrophes naturelles, comme les inondations, les feux de forêt, les tremblements de terre et les sécheresses.

  • Le FAAC fait partie du plan d’infrastructure Investir dans le Canada, qui prévoit plus de 180 milliards de dollars sur 12 ans pour des projets visant le transport en commun, les infrastructures vertes, les infrastructures sociales, les routes de commerce et de transport et les collectivités rurales et nordiques du Canada.

  • Les investissements dans les infrastructures vertes qui aident les collectivités à faire face aux effets croissants des changements climatiques font partie intégrante de la transition du Canada vers une économie plus résiliente et à faible émission de carbone, ce qui fait partie des engagements pris dans le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques.

  • Le budget de 2019, Investir dans la classe moyenne, constitue le plan du gouvernement pour accroître le nombre de bons emplois bien rémunérés, rendre l’acquisition d’une propriété accessible à un plus grand nombre de Canadiens, aider les personnes à obtenir la formation nécessaire pour réussir, soutenir les aînés et jeter les bases d’un régime national d’assurance-médicaments.

  • Les annonces faites dans le budget de 2019 s’appuient sur le plan Investir dans le Canada, dans le cadre duquel le gouvernement investira plus de 180 milliards de dollars sur 12 ans pour bâtir des infrastructures dans les collectivités à l’échelle du pays.

  • Comme de nombreuses municipalités canadiennes présentent d’importantes lacunes en matière d’infrastructure, le budget de 2019 propose un transfert unique de 2,2 G$ dans le cadre du Fonds de la taxe sur l’essence, afin de répondre à certaines priorités à court terme des municipalités et des collectivités des Premières Nations.

Produits connexes

Personnes-ressources

Ann-Clara Vaillancourt
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Infrastructure et des Collectivités
613-697-3778
ann-clara.vaillancourt@canada.ca

Lawvin Hadisi
Bureau du maire
416-338-3217
Lawvin.Hadisi@toronto.ca

Shane Gerard
Communications stratégiques
Ville de Toronto
416-397-5711
Shane.Gerard@toronto.ca

Relations avec les médias
Infrastructure Canada
613-960-9251
Sans frais : 1-877-250-7154
Courriel : infc.media.infc@canada.ca
Suivez-nous sur Twitter, Facebook et Instagram
Site Web : Infrastructure Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :