Les résidents de Kingston seront mieux protégés contre les phénomènes météorologiques extrêmes et les inondations

Communiqué de presse

Kingston, Ontario, le 28 août 2019 – Maintenant plus que jamais, les collectivités ont besoin d’aide pour faire face aux phénomènes météorologiques de plus en plus fréquents et intenses causés par les changements climatiques. Il est essentiel de réduire les conséquences des catastrophes naturelles, comme les inondations et les feux de forêt, pour garantir la sécurité des familles canadiennes, protéger les entreprises locales, favoriser une économie forte et soutenir la classe moyenne.

Mark Gerretsen, député de Kingston et les Îles, au nom de l’honorable François-Philippe Champagne, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, et Bryan Paterson, maire de Kingston, ont annoncé aujourd’hui le financement de deux initiatives d’atténuation des catastrophes à Kingston.

Le premier projet consiste à séparer les égouts sanitaires des égouts pluviaux du centre-ville historique de la ville afin de protéger les résidents contre les effets des phénomènes météorologiques importants. Le projet prévoit l’ajout de contrôles de drainage des eaux de ruissellement dans les quartiers établis et la modification des voies de drainage pour aider à gérer les inondations. Une fois terminé, ce projet contribuera à protéger plus de 31 000 résidents de Kingston contre les inondations, ce qui réduira de plus de 80 % le nombre de personnes directement touchées et d’approximativement 90 % le nombre de résidents privés de services essentiels. En fin de compte, ce projet renforcera la résilience de Kingston aux inondations tout en réduisant l’impact sur l’environnement et l’économie locaux.

Dans le cadre du deuxième projet, les rives du lac Ontario et de la rivière Cataraqui seront mieux protégées contre l’érosion. Ce tronçon de rivage est d’une importance capitale pour la ville de Kingston étant donné son emplacement dans six bassins hydrographiques. Le projet prévoit la construction de 2 140 mètres linéaires de structure de roche en pente, et la réparation et l’amélioration de 1 052 mètres linéaires de mur de rive. Une fois terminé, ce projet permettra d’améliorer et de protéger les infrastructures essentielles et la qualité de vie de la collectivité le long du secteur riverain.

Pour le projet de séparation des égouts sanitaires et pluviaux, le gouvernement du Canada investit 10,4 millions de dollars par l’entremise du Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes, et la Ville de Kingston verse 15,6 millions de dollars. Pour le projet de protection contre l’érosion des berges, le gouvernement du Canada investit plus de 9,8 millions de dollars par l’entremise du Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes, et la Ville de Kingston contribue pour plus de 14,7 millions de dollars.

Citations

« Il est essentiel de prendre des mesures concrètes pour s’adapter aux répercussions des changements climatiques afin d’assurer un avenir prospère pour nos enfants et nos petits-enfants. En investissant dans ces deux importants projets d’atténuation des catastrophes, nous aidons à mieux protéger les résidents de Kingston contre les inondations et l’érosion des berges, tout en réduisant considérablement les coûts de rétablissement à la suite de phénomènes météorologiques extrêmes. »

Mark Gerretsen, député de Kingston et les Îles, au nom de l’honorable François-Philippe Champagne, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités

« À cause des changements climatiques, les phénomènes météorologiques extrêmes sont de plus en plus intenses et fréquents, font de plus en plus de dommages et coûtent de plus en plus cher. En investissant dans l’infrastructure pour protéger nos quartiers, nos entreprises et nos familles, nous donnons aux collectivités les moyens de résister aux catastrophes naturelles futures et de prospérer pour les générations à venir. »

L’honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique

« Nous sommes ravis que le gouvernement du Canada consacre plus de 20 millions de dollars à des projets d'atténuation des catastrophes à Kingston. On s'attend à une augmentation de la gravité des événements météorologiques en raison des changements climatiques. En tant que ville, nous planifions ces événements de façon proactive et nous avons déjà été reconnus comme ayant le meilleur plan d'action municipal sur le climat au Canada. Ces fonds nous aideront à faire encore davantage pour protéger nos rives et nos infrastructures d'égouts! »

Bryan Paterson, maire de la Ville de Kingston

Faits en bref

  • Le Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes (FAAC) est un programme de deux milliards de dollars sur 10 ans qui vise à aider les collectivités à bâtir l’infrastructure dont elles ont besoin pour mieux résister aux catastrophes naturelles, comme les inondations, les feux de forêt, les tremblements de terre et les sécheresses.

  • Le FAAC fait partie du plan d’infrastructure Investir dans le Canada du gouvernement fédéral, qui fournit plus de 180 milliards de dollars sur 12 ans pour des projets visant le transport en commun, les infrastructures vertes, les infrastructures sociales, les routes de commerce et de transport, ainsi que les collectivités rurales et nordiques du Canada.

  • L’investissement dans l’infrastructure verte, qui aide les collectivités à composer avec l’intensification des effets des changements climatiques, fait partie intégrante de la transition du Canada vers une économie plus résiliente et à faibles émissions de carbone, ce qui fait partie des engagements qui ont été pris dans le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques.

  • Le budget de 2019, Investir dans la classe moyenne, constitue le plan du gouvernement pour accroître le nombre de bons emplois bien rémunérés, rendre l’acquisition d’une propriété accessible à un plus grand nombre de Canadiens, aider les travailleurs à obtenir la formation nécessaire pour réussir, soutenir les aînés et jeter les bases d’un régime national d’assurance-médicaments.

  • Étant donné que bon nombre de municipalités au Canada sont aux prises avec des déficits graves au chapitre des infrastructures, le gouvernement propose, dans le budget de 2019, d’effectuer un transfert ponctuel de 2,2 milliards de dollars par l’intermédiaire du Fonds fédéral de la taxe sur l’essence afin de répondre aux priorités à court terme dans les municipalités et les communautés des Premières Nations.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Ann-Clara Vaillancourt
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Infrastructure et des Collectivités
613-697-3778
ann-clara.vaillancourt@canada.ca

Amber Bryant-Peller
Adjoint spécial du maire
Bureau du maire, Ville de Kingston
613-546-4291, poste 1405
abryant-peller@cityofkingston.ca

Relations avec les médias
Infrastructure Canada
613-960-9251
Sans frais : 1-877-250-7154
infc.media.infc@canada.ca
Suivez-nous sur Twitter, Facebook et Instagram
Web : Infrastructure Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :