Le Canada et la FCM appuient l’amélioration d’infrastructures vertes dans quatre collectivités du Québec

Communiqué de presse

Coaticook (Québec), 30 octobre 2020—Les Canadiens vivent dans des collectivités plus propres et plus saines lorsque les municipalités élaborent des solutions novatrices pour réduire la pollution, améliorent l’efficacité énergétique et trouvent de nouvelles utilisations pour les infrastructures publiques.

Durant la pandémie de COVID-19, le gouvernement du Canada et la Fédération canadienne des municipalités (FCM) continuent de faire des investissements stratégiques dans le cadre du Fonds municipal vert (FMV) afin de soutenir des collectivités plus durables. Le FMV est financé par le gouvernement du Canada et les fonds sont versés aux municipalités par la FCM.

Aujourd’hui, l’honorable Marie-Claude Bibeau, députée de Compton–Stanstead et ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, au nom de l’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, et Garth Frizzell, président de la FCM, ont annoncé un financement de plus de 261 000 $ dans le cadre du FMV pour la réalisation de plans et d’études de faisabilité en vue d’élaborer des solutions plus écologiques pour les collectivités du Québec.

La Municipalité régionale de comté (MRC) de Coaticook réalisera une étude de faisabilité qui permettra de déterminer le modèle d’écocentre le plus durable et le plus efficace pour le traitement et la récupération des plastiques agricoles et d’autres déchets souvent négligés, comme les tuyaux utilisés dans la production de sirop d’érable. L’objectif est de répondre aux besoins des 12 collectivités rurales de la MRC tout en augmentant son taux de récupération des déchets à 70 % par année.

La Ville de Neuville étudiera la faisabilité de rénover le stationnement de l’église Saint-François-de-Sales-de-Neuville de manière à éviter le ruissellement des eaux pluviales dans le fleuve Saint-Laurent. Elle examinera la meilleure façon d’éliminer les contaminants des eaux pluviales et de favoriser la récupération et la réutilisation de l’eau. La municipalité utilisera également cette étude pour explorer des moyens de réduire la chaleur générée par le site en plantant des arbres et d’autres végétaux. 

La Municipalité de Sainte-Cécile-de-Milton réalisera une étude de faisabilité sur la manière la plus écologique et la plus sûre d’assainir une propriété contaminée au cœur du village, qu’elle a récemment acquise pour un futur projet de développement communautaire. L’étude permettra de définir l’étendue du site contaminé, qu’occupaient un garage et une station-service, et d’établir un plan d’assainissement.

Dans la Municipalité de Bolton-Est, le financement sera utilisé pour trouver la manière la plus écologique de réhabiliter une sablière afin de construire un nouveau quartier résidentiel pour attirer les jeunes familles et revitaliser la communauté. L’étude intégrera des considérations de durabilité telles que la préservation des corridors écologiques, la gestion des eaux de ruissellement, la densification des espaces, l’accès pour les piétons et la création d’espaces à usage mixte.

Citations

« La gestion des matières résiduelles est un enjeu important au Québec et l’aide du gouvernement fédéral en collaboration avec la Fédération canadienne des municipalités vient appuyer nos communautés à réduire leur empreinte carbone et à fonctionner plus efficacement. Les études qui seront menées à Coaticook, Neuville, Sainte-Cécile-de-Milton et Bolton‑Est constituent un pas important pour favoriser un environnement plus sain et un développement communautaire plus durable. »

L’honorable Marie-Claude Bibeau, députée de Compton–Stanstead et ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, au nom de l’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités

« Nous investissons dans les projets verts dont nous avons besoin pour faire croître notre économie, économiser l’argent des Canadiens, créer des emplois et atteindre nos objectifs climatiques. »

L’honorable Seamus O’Regan, ministre des Ressources naturelles du Canada

« Les municipalités sont des partenaires importants dans la lutte contre les changements climatiques. Les solutions locales qu’elles trouvent pour aider à réduire les émissions de gaz à effet de serre s’appuieront sur le travail déjà en cours à l’échelle nationale pour protéger notre environnement, renforcer les économies locales et créer des emplois bien rémunérés dans les collectivités de tout le pays. »

L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Les solutions locales appliquées à grande échelle ont d’importantes répercussions nationales, comme la croissance économique et la réduction des émissions que le Canada doit réaliser afin d’atteindre ses cibles en matière de changements climatiques. Que ce soit en améliorant l’efficacité énergétique, en émettant moins de gaz à effet de serre ou en renforçant les infrastructures locales, les administrations locales y parviennent de façon efficace et rentable en bâtissant des ponts entre les besoins sur le terrain et les réalités locales. Avec l’appui d’un partenariat fédéral-municipal solide, le Fonds municipal vert de la FCM aide les municipalités à faire ce qu’elles font le mieux : proposer des solutions qui fonctionnent. »

Garth Frizzell, président de la FCM

Faits en bref

  • Le Fonds municipal vert (FMV) est un programme de 1 milliard de dollars financé par le gouvernement du Canada et mis en œuvre par la FCM.

    • Depuis 2000, le FMV a contribué à la réalisation de plus de 1300 projets.
    • Les projets financés dans le cadre du FMV ont permis de réduire les émissions de GES de 2,7 millions de tonnes, ce qui équivaut à retirer 608 000 voitures de la circulation.
    • Le FMV soutient l’innovation locale qui peut être reproduite et appliquée dans tout le pays afin de surmonter les défis climatiques du Canada.
    • Le FMV a permis de créer plus de 11 700 emplois dans tout le pays.
  • Dans le cadre du plan Investir dans le Canada, le gouvernement fédéral investit plus de 180 milliards de dollars sur 12 ans dans des projets visant le transport en commun, les infrastructures vertes, les infrastructures sociales, les routes de commerce et de transport, ainsi que les collectivités rurales et nordiques du Canada.

  • Dans le cadre du plan Investir dans le Canada, le gouvernement du Canada a investi plus de 6,5 milliards de dollars dans plus de 1 000 projets d’infrastructure au Québec.

  • Afin de soutenir les Canadiens et les collectivités pendant la pandémie de COVID-19, un nouveau volet a été ajouté au programme d’infrastructure Investir dans le Canada de plus de 33 milliards de dollars pour aider à financer des infrastructures résilientes aux pandémies. On a également adapté les volets existants du programme afin d’y inclure davantage de catégories de projets admissibles.

  • L’Initiative canadienne pour des collectivités en santé fournira jusqu’à 31 millions de dollars en financement fédéral existant pour appuyer les collectivités tandis qu’elles mettront en œuvre de nouvelles solutions novatrices pour adapter les espaces et les services afin de répondre aux besoins immédiats et continus découlant de la COVID-19 au cours des deux prochaines années.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Chantalle Aubertin
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Infrastructure et des Collectivités
613-941-0660
Chantalle.Aubertin@canada.ca

Relations avec les médias
Fédération canadienne des municipalités
613-907-6395
media@fcm.ca

Relations avec les médias
Infrastructure Canada
613-960-9251
Sans frais : 1-877-250-7154
Courriel : infc.media.infc@canada.ca
Suivez-nous sur
Twitter, Facebook et Instagram
Site Web : Infrastructure Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :