Travailler dans deux mondes [reliés] : Une « fellow » en introspection comportementale à Environnement et Changement climatique Canada

Maria Giammarco, « fellow » en introspection comportementale

Les derniers mois ont été intéressants et stimulants pour la première cohorte de « fellows » en introspection comportementale (IC), tandis que nous nous familiarisons avec nos nouveaux rôles (nous sommes tous des fonctionnaires fédéraux pour la première fois!), faisons connaissance avec les membres de la famille de l’Unité de l’impact et de l’innovation (UII) et commençons les placements. En tant que « fellows » en IC, nous sommes embauchés par l’UII et affectés à un ministère ou organisme fédéral pendant 12 mois pour contribuer à la réalisation d’objectifs de projet en appliquant les méthodes de l’IC. Pour ma part, je suis affectée à Environnement et Changement climatique Canada (ECCC) et me réjouis de travailler dans le champ d’études qui m’a incitée à passer de la recherche fondamentale au monde de l’IC : la durabilité environnementale. 

Qu’ont en commun une scientifique du comportement et ECCC? Les enjeux environnementaux – des changements climatiques au plastique dans les océans, et tout ce qui se trouve entre les deux – figurent parmi les problèmes les plus importants et préoccupants pour les communautés à l’échelle nationale et mondiale. Vis-à-vis de ces problèmes, il est crucial de se pencher sur les rôles de la cognition humaine et des comportements : En quoi les décisions et habitudes des gens sont-elles non viables ou néfastes pour l’environnement? Pourquoi agissons-nous ainsi? L’IC répond à ces questions et, avec d’autres outils stratégiques traditionnels, peut contribuer à la définition de stratégies pour encourager les comportements durables et promouvoir le respect de la réglementation environnementale. 





Journée de réflexion de l’équipe Innovation@ECCC, en août 2018

Journée de réflexion de l’équipe Innovation@ECCC, en août 2018

En fait, l’IC s’insère parfaitement dans le programme d’innovation de base d’Environnement et Changement climatique, soit le besoin reconnu d’adopter des approches gouvernementales non traditionnelles et des outils stratégiques novateurs pour soutenir la réalisation de résultats efficaces et percutants. Et c’est ainsi que, en tant que titulaire du poste non traditionnel de « fellow » et munie des outils novateurs de l’IC, j’ai été appelée à travailler au sein de l’équipe Innovation@ECCC, le « centre » d’innovation en constante évolution d’ECCC.

L’équipe a véritablement pris son envol à l’été 2018, une fois la majorité de la dotation terminée et par suite de sa première journée de réflexion officielle. Bien que le mouvement d’innovation à ECCC ne date pas d’hier, la journée de réflexion a permis au groupe nouvellement formé de se réunir, en tant qu’équipe, pour travailler ensemble à définir les fonctions principales d’Innovation@ECCC.

Quelles sont donc ces fonctions? Essentiellement, l’équipe Innovation@ECCC est chargée d’offrir du soutien horizontal à tout ECCC, en vue de mettre en place les compétences, les ressources, les activités, la connectivité et les outils nécessaires pour intégrer l’innovation à ECCC – et s’amuser en le faisant.

Je crois qu’il est évident que l’équipe Innovation@ECCC convient parfaitement à une « fellow » en IC, tant parce qu’on y reconnaît la nécessité de recourir à des pratiques novatrices, comme l’IC, que parce qu’on s’y efforce de faire les choses autrement au gouvernement… tout en énonçant les étapes pour y parvenir.

Comment cela se traduit-il pour l’année à venir? Je suis chargée non seulement d’appliquer une approche comportementale à l’analyse des dossiers urgents (comme les déchets plastiques, l’efficacité énergétique et la promotion de la conformité), mais aussi de montrer les répercussions et de soutenir le recours à l’expérimentation au gouvernement, en mettant à l’essai des solutions fondées sur le comportement tout en renforçant la capacité de tout le Ministère à en faire de même. La suite risque de nous mener hors des sentiers battus, ce qui, comme pour tout projet important, en vaudra certainement la peine.

Aperçu du remue-méninges : Comment créer une culture d’innovation?

Aperçu du remue-méninges : Comment créer une culture d’innovation?

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :