Troisième Conférence annuelle des greffiers et des secrétaires de Cabinet sur l’innovation en matière de politiques - Programme de la conférence

[ Version PDF ] [ Visionner la vidéo de CPAC ]

Accélérer l’innovation dans le secteur public en vue d’améliorer les résultats pour les Canadiens

Le 14 novembre 2017

Ottawa (Ontario), Musée canadien de la nature

Sur cette page

Coanimateurs

M. Michael Wernick

Michael Wernick a été nommé greffier du Conseil privé et secrétaire du Cabinet le 22 janvier 2016.

M. Wernick s’est joint à la fonction publique en 1981. Depuis lors, il a occupé des postes au sein de divers ministères et organismes, dont le ministère des Finances Canada, Consommation et Affaires commerciales Canada, et le Bureau du Conseil privé.

Il a été titulaire de plusieurs postes de la haute direction, y compris :

  • sous-greffier du Conseil privé et secrétaire associé du Cabinet (2014-2016),
  • conseiller principal au Bureau du Conseil privé (2014),
  • sous-ministre d’Affaires autochtones et Développement du Nord Canada (2006-2014),
  • sous-secrétaire du Cabinet, Planification et consultations, Bureau du Conseil privé (2003 2006),
  • sous-ministre adjoint et sous-ministre délégué à Patrimoine canadien (1996-2003).

M. Wernick est titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en économie de l’Université de Toronto. Il a siégé au Bureau des gouverneurs de l’Université Carleton de 2010 à 2017.

En 2012, M. Wernick s’est vu décerner la Médaille du jubilé de diamant de la reine Élizabeth II.

M. Ray Gilmour

Ray Gilmour a été nommé sous-ministre adjoint du Conseil exécutif en mai 2016.

Avant d’être nommé à ce poste, Ray a été sous-ministre du Conseil du Trésor et des Finances, de l’Infrastructure, du Développement durable des ressources et des Affaires municipales.

En outre, il a occupé le poste de sous-ministre adjoint des Opérations ministérielles de Santé Alberta.

Avant d’arriver dans l’administration publique de l’Alberta, Ray a été commissaire des services corporatifs pour la Ville de Medicine Hat, et avant cela, il a travaillé pendant quinze années dans le secteur des services bancaires et financiers.

Ray a obtenu un baccalauréat ès sciences agricoles (BSA), puis a fait une maîtrise en administration des affaires (MBA). Il est comptable en management accrédité (CMA) et est diplômé de l’Institut des administrateurs de sociétés.

Mme Laura Lee Langley

Laura Lee Langley est sous-ministre auprès du Cabinet du premier ministre, sous-ministre du Conseil du Trésor et de la politique, greffière du Conseil exécutif, chef de la fonction publique, première dirigeante de Communications Nouvelle-Écosse et commissaire de la fonction publique.

Elle a commencé sa carrière comme journaliste au début des années 1980 et a travaillé à la radio et à la télévision comme reportrice, présentatrice de nouvelles et productrice. À la fin des années 1990, elle a réorienté sa carrière vers les relations publiques et les communications et a acquis une expertise en communications à l’intention des dirigeants en mobilisation des employés et en gestion stratégique – des intérêts qu’elle s’est découverts en faisant sa maîtrise en administration publique à l’Université Dalhousie en 2002.

En 2004, elle est devenue la première sous-ministre adjointe de Communications Nouvelle-Écosse. En janvier 2010, elle a accédé au poste de sous-ministre du ministère du Tourisme, de la Culture et du Patrimoine, renommé ultérieurement ministère des Communautés, de la Culture et du Patrimoine. En octobre 2013, elle a été nommée commissaire de la fonction publique, et depuis juin 2016, elle occupe aussi le poste de sous-ministre auprès du premier ministre et assume les responsabilités afférentes.

Elle a été membre de conseils d’administration au sein de diverses organisations professionnelles et communautaires et est la championne de la diversité et de l’inclusion. La Commission des droits de la personne de la Nouvelle-Écosse lui a décerné le titre de championne en milieu de travail pour sa contribution dans ce domaine.

Laura Lee croit en l’apprentissage continu et à la maximisation du pouvoir des personnes dans les systèmes. En juin 2015, elle a terminé une maîtrise ès arts en leadership de l’Université Royal Roads, maîtrise qui lui est fort utile dans le cadre de ses fonctions actuelles au sein du gouvernement de la Nouvelle Écosse.

Maître de cérémonie

Mme Christiane Fox

Christiane Fox a été nommé Sous-ministre des Affaires intergouvernementales et de la jeunesse en juin 2017. Elle a occupé le poste de secrétaire adjointe du Cabinet, Communications et consultations au bureau du Conseil privé (BCP) de mars 2015 à juin 2017. Elle était auparavant directrice des Opérations, Politique, au sein du Secrétariat des relations fédérales-provinciales-territoriales du BCP.

Christiane possède une vaste expérience des communications gouvernementales. Elle a occupé des postes à des échelons de plus en plus élevés, y compris pendant trois ans à titre de directrice générale des Communications stratégiques au BCP. Avant son arrivée au BCP, elle avait consacré dix années à Industrie Canada, maintenant Innovation, Sciences et Développement économique Canada. Elle était dans le domaine des communications, au bureau du sous-ministre, au cabinet du ministre et à la Division des politiques scientifiques. Elle a également travaillé pendant un an avec le Groupe d’étude sur les politiques en matière de concurrence, à titre de directrice des Communications et consultations.

Christiane a entrepris sa carrière en 2002 en tant que conseillère en communications à Industrie Canada. Elle y a travaillé avec d’autres secteurs ministériels et avec des organismes partenaires du portefeuille, comme l’Agence spatiale canadienne, la Fondation canadienne pour l’innovation, le CRSH et le CRSNG.

Christiane détient un baccalauréat en communications de masse et en psychologie de l’Université Carleton, et un certificat de maîtrise en administration publique de l’Université d’Ottawa.

Modérateur

M. Irfhan Rawji

Irfhan Rawji est directeur chez Totem Capital Corporation, une société privée de capital de risque qui concentre ses investissements dans les petites entreprises canadiennes, et est associé de capital de risque chez Relay Ventures, une société de capital de risque de démarrage dont les activités sont exclusivement axées sur l’informatique mobile et qui a des bureaux à Toronto et à Menlo Park.

M. Rawji a occupé les fonctions de conseiller stratégique, de haut dirigeant d’une société publique et d’investisseur pendant plus de 15 ans. Il a également été professeur adjoint à l’École de commerce Sauder de l’université de la Colombie-Britannique, où son enseignement portait sur les finances, les politiques publiques, la stratégie et le leadership.

M. Rawji est actuellement président du conseil de deux entreprises qui reçoivent des fonds de Totem Capital : Carrot Insights, fournisseur de l’application nationale de bonis de bien-être du Canada, et The Organic Box, plus important carrefour de nourriture biologique de l’Alberta, qui offre la livraison à domicile ainsi que des services d’achat de l’épicerie en ligne et de récupération en magasin. Il préside également le conseil de la Community Hypertension Prevention Initiative (CHPI), partenariat entre le gouvernement fédéral, des investisseurs privés et la Fondation des maladies du coeur du Canada qui vise à réduire l’incidence des AVC; la CHPI constitue une innovation dans le domaine des sciences sociales, car il s’agit de la première obligation à impact social au Canada.

M. Rawji participe activement aux affaires communautaires à titre de membre du conseil de l’Institut pour la citoyenneté canadienne, de vice-président et futur président du conseil du musée Glenbow, de trésorier d’imagiNation150, de membre du Conseil général des anciens de l’École d’études commerciales de Harvard et de membre et président du sous-comité sur les finances et l’investissement du Comité d’examen de la candidature des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de Calgary 2026. Auparavant, M. Rawji a aussi été membre de divers conseils : Fondation des maladies du coeur du Canada (président du conseil), Centre Harbourfront (directeur, trésorier) et Le monde des affaires pour les arts (directeur).

M. Rawji est titulaire d’un MBA avec grande distinction de l’École d’études commerciales de Harvard, où il a été boursier de Baker, et d’un baccalauréat en communication avec grande distinction de l’Université de la Colombie-Britannique, où il a été boursier de Westbrook. Il a aussi reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II, le prix du mérite de la Fondation des maladies du coeur, le prix d’excellence en enseignement de l’école de commerce Sauder et le prix Arnold Edinborough de l’organisme Le monde des affaires pour les arts. Il a récemment été nommé parmi les 40 Canadiens les plus performants de moins de 40 ans.

Ordre du jour

Heure
Activité

10 h 00

Mot de bienvenue

10 h 15 Discours principal #1

10 h 45

Panel 1 – Utiliser l’intelligence artificielle, l’apprentissage machine et les données pour concevoir de meilleures solutions en matière de politiques et de programmes

11 h 45

Dîner

12 h 45

Discours principal #2

13 h 15

Galvaniser l’intérêt pour une vision nationale en matière d’innovation dans le secteur public

13 h 45

Panel 2 – Mobiliser les actifs en recherche du Canada pour renforcer la durabilité environnementale

14 h 45

Panel 3 – Stimuler la croissance économique en ren­forçant l’écosystème d’innovation et de commercialisation du Canada

15 h 45

Mot de la fin

Description des activités

Heure
Activité

10 h 00 à 10 h 15

Mot de bienvenue :   

  • M. Michael Wernick, gouvernement du Canada
  • M. Ray Gilmour, gouvernement de l’Alberta
  • Mme Laura Lee Langley, gouvernement de la Nouvelle-Écosse

10 h 15 à 10 h 45

Discours principal #1 :

  • Mme Diane Francis, rédactrice en chef du National Post, membre auxiliaire du corps professoral de la Singularity University, et professeure distinguée de la Ryerson University

10 h 45 à 11 h 45

Panel 1 – Utiliser l’intelligence artificielle, l’apprentissage machine et les données pour concevoir de meilleures solutions en matière de politiques et de programmes :

Des technologies nouvelles et perturbatrices peuvent complètement transformer l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques.De l’amélioration de la rapidité et de l’exactitude des analyses de l’information jusqu’à l’élaboration de simulations réalistes permettant de comprendre les conséquences d’une modification aux politiques avant sa mise en œuvre, des technologies comme l’intelligence artificielle et l’apprentissage machine vont transformer les façons de faire dans le secteur public. 

Exposé d’ouverture :

  • Cameron Schuler, directeur exécutif, Alberta Machine Intelligence Institute 

Panel avec modérateur :

  • M. Cameron Schuler, directeur exécutif, Alberta Machine Intelligence Institute 
  • Mme Chantal Bernier, Avocate-conseil, Groupe mondial vie privée et cybersécurité, Dentons Canada; ancienne commissaire à la protection de la vie privée du Canada par intérim
  • Mme Gayemarie Brown, présidente-directrice générale et fondatrice, Wintam Place Consulting; ancienne leader nationale de l’innovation à Deloitte Canada

11 h 45 à 12 h 45

Dîner

12 h 45 à
13 h 15

Discours principal #2 :

  • M. Mike Lazaridis, Cofondateur et partenaire de gestion, Quantum Valley Investments

13 h 15
à 13 h 45

Galvaniser l’intérêt pour une vision nationale en matière d’innovation dans le secteur public :

Adhésion à la Déclaration fédérale, provinciale et territoriale sur l’innovation dans le secteur public 

  • M. Michael Wernick, gouvernement du Canada
  • M. Ray Gilmour, gouvernement de l’Alberta
  • Mme Laura Lee Langley, gouvernement de la Nouvelle-Écosse 
  • M. Steve Orsini, gouvernement de l’Ontario  

13 h 45 à 14 h 45

Panel 2 – Mobiliser les actifs en recherche du Canada pour renforcer la durabilité environnementale :

La valeur du marché mondial des technologies propres est supérieure à mille milliards de dollars par année, et elle continuera de croître au cours de la prochaine décennie. Le monde entier est à la recherche de sources d’énergie durable et renouvelable ainsi que de nouvelles technologies pour améliorer la qualité de l’air et de l’eau. Le Canada peut jouer un rôle de premier plan au moyen de nouvelles approches de financement et de modèles de partenariat novateurs. 

Exposé d’ouverture

  • M. Sean Drygas, vice-président des Finances et du Développement de l’entreprise, Bullfrog Power 

Panel avec modérateur

  • M. Sean Drygas vice-président des Finances et du Développement de l’entreprise, Bullfrog Power 
  • M. Darcy Wood, directeur exécutif, Aki Energy

14 h 45 à 15 h 45

Panel 3 – Stimuler la croissance économique en renforçant l’écosystème d’innovation et de commercialisation du Canada :

Les gouvernements continuent d’avoir certaines difficultés à maîtriser le rythme sans précédent du changement. Il importe de se doter de nouveaux modèles de partenariat pour maintenir la compétitivité du Canada à l’échelle mondiale, pour s’attaquer à de grands enjeux et pour bâtir un avantage commun. Les chefs d’entreprises (en démarrage, petites, moyennes ou grandes) doivent se tourner vers la collaboration multisectorielle, l’innovation ouverte et les partenariats avec des chercheurs, des établissements d’enseignement postsecondaire et d’autres organisations novatrices pour fournir des solutions. Les gouvernements sont appelés à jouer un rôle de plus en plus actif pour réunir les parties intéressées et encourager ces partenariats.

Exposé d’ouverture

  • Mme Colleen Johnston, Conseillère spéciale, Groupe Banque TD

Panel avec modérateur

  • Mme Colleen Johnston,  Conseillère spéciale, Groupe Banque TD
  • Dre Linda Maxwell, chirurgienne, fondatrice et directrice exécutive de Biomedical Zone, et professeure distinguée de la Ryerson University
  • Dr. Richard Florizone, Président et vice-chancelier de l’Université Dalhousie

15 h 45 à 16 h 00

Mot de la fin :

  • M. Michael Wernick, gouvernement du Canada
  • M. Ray Gilmour, gouvernement de l’Alberta
  • Mme Laura Lee Langley, gouvernement de la Nouvelle-Écosse

Biographies       

Conférenciers principaux

Mme Diane Francis

Diane Francis est une journaliste bien connue, auteure de dix livres et 10 books et rédactrice en chef du National Post. Elle est membre auxiliaire du corps professoral de la Singularity University de Mountain View, en Californie, collaboratrice émérite du Atlantic Council à Washington, D.C., professeure distinguée de la Ryerson University, et siège aux conseils de la Hudson Institute Kleptocracy Initiative, et du Canada-US Law Institute.

En plus d’écrire pour des journaux et des revues du monde entier, elle est très en demande dans les conférences et les émissions de radio et de télévision. Son populaire compte Twitter sur la technologie et la corruption compte maintenant plus de 680 000 abonnés dans le monde.

Elle est aussi conceptrice de logiciels, directrice, investisseure et conseillère auprès d’entreprises en démarrage dans la Silicon Valley et à Kiev, en Ukraine, en plus de travailler à un projet cinématographique à Hollywood.

Elle est membre de Abundance360, organisme créé par Peter Diamandis, personne d’influence et pionnier de l’industrie aérospatiale de la Silicon Valley, qui est à la tête de ce groupe exclusif de 250 entrepreneurs.

M. Mike Lazaridis

Mike Lazaridis, O.C., O.Ont., MRS, MRSC, est associé directeur et cofondateur de Quantum Valley Investments (QVI), mis sur pied par Doug Fregin et lui-même à Waterloo. En mars 2013, ils ont mis 100 millions de dollars dans QVI afin d’injecter du capital financier et intellectuel dans l’élaboration et la commercialisation des découvertes en matière de physique quantique et d’information quantique. QVI vise à transformer les idées et les percées en produits, technologies et services viables sur le plan commercial. Le plus récent projet de M. Lazaridis en plus de 10 ans de travail visait à créer une « Quantum Valley » à Waterloo en y regroupant les esprits les plus brillants au monde en ce qui touche la physique, l’ingénierie, les mathématiques, les sciences informatiques et les sciences des matériaux pour qu’ils collaborent tous à la recherche quantique de pointe.

En 1984, M. Lazaridis a fondé BlackBerry (anciennement Research In Motion). Il a inventé l’appareil BlackBerry, a bâti l’industrie du téléphone intelligent et a mis sur pied la plus importante entreprise technologique d’envergure mondiale au Canada. M. Lazaridis y a occupé plusieurs postes, notamment co-président et co-directeur général (de 1984 à 2012) ainsi que vice-président du conseil d’administration et président du comité de l’innovation (de 2012 à 2013).

M. Lazaridis est le fondateur et le président du conseil de l’Institut Périmètre, où il aide à amasser des fonds auprès des secteurs public et privé pour l’Institut. Il a également fondé le Institute for Quantum Computing (IQC) et le Quantum-Nano Centre, tous les deux situés à l’Université de Waterloo. Il a fait don de plus 170 millions de dollars à l’Institut Périmètre, et de plus de 100 millions de dollars au IQC. En outre, en raison de son appui généreux concernant un nouvel institut de gestion des technologies à l’Université Wilfrid Laurier, au sein de l’école de commerce, l’Université a rebaptisé cette dernière la Lazaridis School of Business and Economics.

Entre autres honneurs, M. Lazaridis a été nommé membre de la Société royale de Londres et de la Société royale du Canada, et il a reçu l’Ordre de l’Ontario ainsi que l’Ordre du Canada. Il a fait partie en 2000 du tableau d’honneur du Maclean’s à titre de Canadien émérite, a été nommé l’une des 100 personnes les plus influentes par le TIME, a reçu en 2010 du Globe and Mail le titre de « Nation Builder of the Year », a été nommé visionnaire de l’année en 2013 par le Intelligent Community Forum et s’est vu remettre le prix principal Ernest C. Manning, soit le prix le plus prestigieux en innovation au Canada.

M. Lazaridis est titulaire d’un doctorat honorifique en ingénierie de l’Université de Waterloo (où il a été chancelier) ainsi que de doctorats honorifiques en droit de l’Université McMaster, de l’Université de Windsor et de l’Université Laval. En plus de ses nombreux accomplissements professionnels et personnels, M. Lazaridis a remporté un Oscar ainsi qu’un prix Emmy pour des réalisations techniques dans l’industrie du cinéma et de la télévision, ayant inventé un lecteur de codes à barres à haute vitesse qui a grandement accéléré le processus de montage.

Conférenciers

Panel 1

M. Cameron Schuler

Cameron Schuler est le directeur général de l’Amii (amii.ca – Alberta Machine Intelligence Institute, anciennement l’Alberta Innovates Centre for Machine Learning), ainsi que le cofondateur et PDG de VibeDx Diagnostic Corp. (vibedx.com). La carrière diversifiée de M. Schuler a touché les finances, le commerce et le développement de produits, les produits de consommation, les TI et la gestion générale d’entreprises en démarrage aussi bien que matures. Son expérience dans l’industrie comprend l’énergie de substitution, les services bancaires, les produits de consommation, les technologies de l’information (à l’échelle personnelle et commerciale), les ventes et le commerce en matière d’investissement, les sciences de la vie, la fabrication, les appareils médicaux, le secteur pétrolier et gazier, et les services pétroliers et gaziers. Il a occupé plusieurs postes, notamment les suivants : chef de l’exploitation, dirigeant principal des finances, président et PDG; il a entre autres été chef de l’exploitation et dirigeant principal des finances d’un fabricant d’aliments dont les produits ont été vendus à plus de 200 millions d’unités. Il a fondé de multiples entreprises de démarrage (axées sur les appareils médicaux aussi bien que sur les logiciels et le matériel informatiques). M. Schuler a été directeur gestionnaire et cofondateur de Schuler Law Group, un cabinet d’avocats spécialisé dans la planification fiscale et a passé huit ans dans le secteur des ventes et du commerce en matière d’investissement. En plus d’être membre des A100 (thea100.org), il est titulaire d’un MBA de l’Université Queen’s, il est directeur des placements agréé et il a obtenu le titre de Fellow de l’Institut canadien des valeurs mobilières.

Mme Chantal Bernier

Chantal Bernier est membre du groupe Protection de la vie privée et des renseignements personnels de Dentons Canada S.E.N.C.R.L. depuis le 6 octobre 2014. Elle s’est jointe à Dentons après avoir occupé les postes de commissaire par intérim et de commissaire adjointe à la protection de la vie privée du Canada pendant près de 6 ans. Chantal a supervisé les activités du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada (CPVP), y compris un grand nombre d’enquêtes nationales et internationales dans les secteurs public et privé, de vérifications et d’évaluations des facteurs relatifs à la vie privée, ainsi que l’analyse technologique, l’élaboration de politiques et la recherche connexe.

Avant de diriger le CPVP, Chantal a occupé des postes supérieurs dans la fonction publique fédérale. Elle a notamment été sous-ministre adjointe, Secteur de la politique socio-économique et des programmes, aux ministères des Affaires autochtones et du Nord, sous-ministre adjointe, Secteur de la sécurité de la population et des partenariats, au ministère de la Sécurité publique Canada ainsi que directrice des Opérations, Secrétariat de l’appareil gouvernemental, au Bureau du Conseil privé. Chantal a également négocié des conventions internationales pour le Canada alors qu’elle travaillait pour la section de droit international et de droit constitutionnel du ministère de la Justice.

Chantal possède un point de vue unique en tant qu’ancienne commissaire à la protection de la vie privée par intérim, ainsi que de très vastes connaissances dans les domaines de la sécurité publique et du droit relatif au respect de la vie privée. L’expérience qu’elle a acquise dans des postes de direction lui confère un avantage indéniable pour ce qui est de bien comprendre les défis que rencontrent les dirigeants d’entreprise et de trouver des solutions qui tiennent compte autant des intérêts commerciaux de l’entreprise que de l’obligation de respecter les lois en vigueur.

Mme Gayemarie Brown

Gayemarie Brown est PDG et fondatrice de Wintam Place Consulting et ancienne leader nationale de l’innovation à Deloitte Canada. Elle possède plus de 25 ans d’expérience de l transformation numérique alliant nouvelles technologies et besoins commerciaux afin d’atteindre des objectifs stratégiques. Directrice de Global Innovation, elle tire parti des technologies exponentielles et des modèles d’affaires pour mettre en oeuvre le programme de transformation de grandes sociétés internationales et d’entreprises de démarrage dans les domaines des services financiers, des télécommunications, de la haute technologie et du secteur du commerce au détail.

À l’aide de principes d’innovation comme la perturbation, la pensée créatrice, les outils d’innovation, l’idéation rapide ou le modèle de démarrage allégé, les écosystèmes, l’externalisation, et l’innovation ouverte, elle milite pour l’application des approches d’entrepreneuriat et de démarrage pour accélérer la mise en marché.

Visionnaire stratégique qui peut traduire les ambitions d’une organisation en plans pratiques, Mme Brown est une conférencière prisée sur les sujets de l’innovation, de la transformation numérique et de la perturbation; elle a en effet participé à plus de 50 événements ces dernières années. Elle fait également partie des plus grandes femmes futuristes au monde (https://rossdawson.com/blog/list-of-theworlds-top-female-futurists/#GayemarieBrown).

Se décrivant elle-même comme passionnée d’humanoïdes et d’intelligence artificielle, Mme Brown est une bâtisseuse et une leader pour les organisations qui cherchent à accélérer le futur pour éviter les perturbations.

Galvaniser l’intérêt pour une vision nationale en matière d’innovation dans le secteur public

M. Steve Orsini

Secrétaire du Cabinet, chef de la fonction publique de l’Ontario et greffier du Conseil exécutif.

En juillet 2014, Steve Orsini a été nommé secrétaire du Cabinet, chef de la fonction publique de l’Ontario et greffier du Conseil exécutif.

M. Orsini compte plus de 27 années d’expérience au sein de la fonction publique de l’Ontario. De 2011 à 2014, il était sous-ministre des Finances et secrétaire du Conseil du Trésor. Il a occupé d’autres postes de cadre supérieur, dont sous-ministre du Revenu ainsi que sous-ministre délégué au Bureau de la fiscalité, des organismes et des régimes de retraite du ministère des Finances.

Il a par ailleurs occupé un certain nombre de postes à l’Association des hôpitaux de l’Ontario, y compris celui de vice-président chargé des politiques et des affaires publiques.

M. Orsini détient un diplôme en administration des affaires, un baccalauréat en arts appliqués en planification urbaine et régionale, ainsi qu’une maîtrise en études de l’environnement (développement économique). Il a en outre terminé le cours sur le commerce des valeurs mobilières au Canada ainsi que le programme de leadership en soins de santé de l’Université Harvard.

Panel 2

M. Sean Drygas

M. Drygas dirige l’expansion de la Bullfrog Power dans deux nouveaux secteurs d’affaires, et dirige également les équipes des Finances et de l’Administration. Depuis qu’il s’est joint à la Bullfrog en 2014, il a assuré le développement de l’offre de combustible vert de la Bullfrog et mené les efforts de sa communauté en matière d’énergie solaire jusqu’aux États Unis. M. Drygas est arrivé à la Bullfrog au terme de près de dix ans de service à la Maple Leaf Foods et dans ses filiales de Canada Bread, où il a exercé diverses fonctions touchant le développement stratégique et d’entreprise et a notamment dirigé l’élaboration d’une stratégie de durabilité environnementale.

M. Drygas possède un diplôme d’études supérieures en administration des affaires, avec distinction, de la Ivey School of Business (Université Western), et s’est vu décerner la médaille d’or du programme de MBA de la Schulich School of Business (Université York).

M. Darcy Wood

Darcy Wood est président-directeur général Okima d’Aki Energy et d’Aki Foods. Aki est une entreprise sociale sans but lucratif gouvernée par des représentants de chaque Première Nation où ils travaillent. Monsieur Wood est Oji-Cri et ex-chef de la Première Nation Garden Hill. Il a travaillé à l’Assemblée des chefs du Manitoba pendant vingt-cinq ans et d’autres organismes politiques au service des Premières Nations du Manitoba.




Panel 3

Mme Colleen Johnston

Colleen Johnston est conseillère spéciale, Groupe Banque TD, depuis le 1er novembre 2017. Auparavant, elle occupait le poste de chef de groupe, Canaux directs, Technologie, Marketing et Affaires internes et publiques, Groupe Banque TD. Elle a aussi été chef de groupe, Finances, Approvisionnement et Communications, et chef des finances, Groupe Banque TD pendant plus de 10 ans.

Mme Johnston a commencé sa carrière chez Price Waterhouse en 1982. Elle a travaillé pendant 15 ans à la Banque Scotia à divers postes de direction, dont celui de chef des finances de Scotia Capitaux. Elle est entrée au service de la TD en mars 2004 à titre de vice-présidente à la direction, Exploitation, Service des finances et a été promue à l’équipe de la haute direction un an plus tard, en novembre 2005, à titre de chef de groupe et chef des finances.

Mme Johnston a obtenu un baccalauréat en administration des affaires de l’Université York, à Toronto, et son titre de comptable agréée en 1984. En 2006, elle a été nommée Fellow de l’Ordre des comptables agréés (FCA), le plus haut titre décerné par l’Institut des comptables agréés de l’Ontario, en reconnaissance de ses réalisations professionnelles remarquables et de son engagement dans la collectivité. Mme Johnston a reçu de nombreuses distinctions prestigieuses du secteur en tant que haute dirigeante du domaine des finances; elle a entre autres été nommée l’une des femmes les plus influentes au Canada pendant trois années consécutives par le Réseau des femmes exécutives et a été admise au temple de la renommée des 100 femmes les plus influentes au Canada en 2007. En octobre 2009, le magazine Canadian Business lui a décerné le titre de meilleur chef des finances et, en 2011, pour une troisième année d’affilée, elle a été choisie parmi les 25 femmes les plus influentes du milieu bancaire par le magazine American Banker. En 2012, Mme Johnston a été nommée chef des finances de l’année au Canada, une distinction que décernent chaque année la branche canadienne de l’organisme Dirigeants financiers internationaux, PricewaterhouseCoopers (PwC) et la société Robert Half International. En 2013, elle a obtenu le prix honorifique Catalyst Canada Honours dans la catégorie Personnalité du monde des affaires.

Mme Johnston est vice-présidente du Conseil du nouveau réseau de santé intégré qui comprend le St. Michael’s Hospital, le St. Joseph’s Health Centre et Providence Healthcare. Elle est également membre du conseil d’administration du Shaw Festival, du comité consultatif de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC et du comité consultatif du doyen de la Schulich School of Business. Elle a déjà présidé le conseil d’administration de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC, de Bridgepoint Health et de la campagne en entreprise de ShareLife. À la TD, elle contribue activement à la promotion de la diversité et de l’inclusion en milieu de travail à titre de membre fondatrice du Comité des femmes dirigeantes.

Originaire de Vancouver, Mme Johnston réside à Toronto avec son mari. Adepte d’un mode de vie actif, elle aime aussi lire et voyager.

Dre Linda Maxwell

Au cours des 15 dernières années, en tant que directrice de services de santé, professionnelle en gestion et éminente innovatrice, Dre Linda Maxwell a dirigé de fructueux partenariats institutionnels, des initiatives des secteurs public et privé ainsi que des activités de transfert des connaissances et de commercialisation dans des hôpitaux et des universités.

Dre Maxwell est la fondatrice et la directrice exécutive de Biomedical Zone, une infrastructure et un programme de développement technologique et commercial en matière de soins de santé. Biomedical Zone est un incubateur d’entreprises de pointe en milieu hospitalier pour les entreprises émergentes en technologie de la santé. Il s’agit d’un partenariat stratégique novateur entre l’hôpital St. Michael’s et la Ryerson University. Sous la direction de Dre Maxwell, Biomedical Zone est passé du concept à la réalité, puis à la continuité de l’exploitation, soutenant les grandes entreprises torontoises du domaine de la technologie de la santé. Depuis sa création en 2015, Biomedical Zone a appuyé plus de 160 innovateurs, a facilité la collecte de plus de 15 millions de dollars en investissements privés pour de nouvelles entreprises, a épaulé des entreprises dans le cadre de deux sorties commerciales et a contribué à 25 projets d’innovation en milieu hospitalier.

Dre Maxwell possède plus de 15 ans d’expérience et d’expertise en tant que chirurgienne plasticienne accomplie spécialisée dans la chirurgie cervico-faciale et défenseure des droits des patients. En milieu universitaire, elle a été instructrice clinique, membre de la faculté de médecine et auteure scientifique publiée.

Dre Maxwell compte une riche expérience professionnelle sur la scène internationale dans divers domaines touchant la santé. Elle a dirigé un partenariat stratégique entre le National Health Service et l’Université d’Oxford sur la commercialisation de l’innovation et de la recherche, a géré un portefeuille diversifié de technologies liées aux sciences de la vie avant la mise en marché et immédiatement commercialisables, à tous les stades de la commercialisation, y compris l’obtention d’une licence, la création de l’entreprise, le développement commercial et les premières étapes de la levée de capitaux. En outre, elle a été consultante internationale en stratégie commerciale auprès de multinationales en soins de santé qui oeuvrent en Amérique du Sud.

En plus de ses projets professionnels, Dre Maxwell est membre de l’Institut des administrateurs de sociétés. Elle siège à plusieurs comités d’administration, notamment ceux de la Fondation canadienne MedicAlert, de Toronto Global et du CEE Centre for Young Black Professionals. Elle agit à titre d’experte auprès de l’Agence spatiale canadienne, de l’Association médicale canadienne et du Bureau du stratège en chef de l’innovation en santé.

En 2016, Dre Maxwell a été nommée l’une des 100 femmes les plus influentes au Canada par le Réseau des femmes exécutives, un honneur qui souligne le talent des chefs de file des services public, privé et sans but lucratif.

Dre Maxwell est titulaire d’un baccalauréat avec spécialisation de l’Université Harvard (biologie, avec mention d’honneur), d’un diplôme en médecine de l’Université Yale ainsi que d’une maîtrise en administration des affaires de l’Université d’Oxford. Elle a effectué une résidence de six ans ainsi qu’une formation complémentaire en chirurgie à l’Université de Toronto.

Dr. Richard Florizone

Richard Florizone a débuté son mandat de 11e président de l’Université Dalhousie en juillet 2013, apportant à l’établissement un ensemble de compétences universitaires et professionnelles acquises grâce à une vaste expérience des universités, des entreprises et du secteur gouvernemental au Canada et à l’étranger.

Auparavant, M. Florizone a été vice-président, Finances et Ressources, à l’Université de la Saskatchewan, où il a également été chercheur boursier en politiques à l’École d’études supérieures en politique publique Johnson Shoyama. Il a obtenu son Ph. D. en physique au MIT et a exercé les fonctions de conseiller principal à la Société financière internationale (IFC) du Groupe de la Banque mondiale à Washington, D.C., en plus d’avoir occupé divers postes auprès de Bombardier Aéronautique, de l’Université Cambridge et du Boston Consulting Group.

Outre ses fonctions de dirigeant de l’une des principales universités axées sur la recherche, M. Florizone siège actuellement au conseil de direction du Nova Scotia Research and Innovation Trust, de l’Atlantic Institute for Market Studies et d’Innovacorp, une société d’État qui investit dans les entreprises en démarrage de Nouvelle Écosse qui en sont à leurs premières armes. Il a également été directeur au sein du conseil de direction d’Universités Canada et a été nommé membre de l’Académie canadienne du génie en juin 2015.

Vous pouvez trouver M. Florizone sur Twitter : @dalpres.

Remerciements

CPAC; Musée canadien de la nature; Thyme Again; Secrétariat des conférences intergouvernementales canadiennes
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :