Comment établir et mettre en place des mesures d'adaptation en matière d'évaluation - conditions temporaires

Bien que les deux types de conditions temporaires suivantes ne sont pas des handicaps, les personnes ayant de telles conditions peuvent avoir des limitations fonctionnelles qui requièrent des mesures d'adaptation lors de l'évaluation.

  • troubles médicaux temporaires;
  • grossesse ou condition liée à l'accouchement.

Noter que les maladies temporaires de courte durée ne figurent pas dans la présente section puisque, dans ces cas, les évaluations sont habituellement reportées jusqu'à ce que le postulant ou la postulante soit en mesure de retourner au travail et qu'aucune mesure d'adaptation ne soit nécessaire.

Que devez-vous savoir à propos des conditions?

Troubles médicaux temporaires : Les gens reprennent souvent le travail avant que tous les effets d'une blessure ou d'une chirurgie n'aient disparus. S'ils doivent faire l'objet d'une évaluation pendant la période de rétablissement, tout reliquat relié à une blessure ou à une chirurgie peut exiger des mesures d'adaptation. Les blessures qui entravent la capacité d'écrire, comme une entorse au poignet ou une fracture à un bras, ou encore des blessures qui réduisent la capacité de se concentrer ou de s'asseoir pendant des périodes prolongées en raison d'une douleur ou d'un inconfort doivent faire l'objet de mesures d'adaptation. Les chirurgies peuvent inclure les opérations du syndrome du tunnel carpien ou d'autres opérations aux poignets, aux bras ou aux épaules qui nuisent à la capacité d'écrire. Si les effets de la chirurgie se font toujours sentir et touchent la tolérance physique du postulant ou de la postulante qui doit subir une évaluation, il peut être nécessaire de prendre des mesures d'adaptation.

Grossesse et conditions liées à l'accouchement : Les femmes enceintes peuvent présenter des limitations fonctionnelles temporaires qui requièrent certaines mesures d'adaptation. Par exemple, elles peuvent avoir de la difficulté à rester assises pour de longue période de temps et peuvent ainsi avoir besoin de changer de position ou s'étirer fréquemment. Un autre exemple, en raison d'un diabète de grossesse, une personne doit manger à des heures régulières.

De plus, il est peut être approprié de proposer des mesures d'adaptation à une femme qui doit être évaluée dans le cadre d'un processus de nomination qui a lieu lors de son congé de maternité et qu'elle allaite son bébé.

De quelle information ou documentation professionnelle a-t-on besoin et de qui?

Le postulant ou la postulante est la première source d'information sur la façon dont ses limitations fonctionnelles l'affectent et sur les mesures d'adaptations appropriées à ses besoins spécifiques. Une documentation professionnelle ne sera habituellement pas demandée pour les femmes enceintes ou les personnes qui ont des limitations fonctionnelles claires et évidentes.

Quels sont les éléments clés à considérer?

Lorsqu'on détermine les mesures d'adaptation à être utilisées lors de l'évaluation pour les personnes ayant des conditions temporaires, les trois éléments suivants devraient être considérés :

1. La nature et la portée des limitations fonctionnelles de la personne doivent être bien comprises. Les questions qui suivent peuvent vous aider à obtenir de l'information pertinente.

  • Quelles sont la nature et la portée des limitations fonctionnelles de la condition : sont-elles légères, moyennes, graves?
  • Quels sont les effets actuels de la médication, s'il y a lieu?
  • Quelles sont les exigences spécifiques? Par exemple : Est-ce qu'il y a un besoin d'allaiter son enfant à tous les trois heures? Est-ce qu'il y a un besoin d'utiliser la toilettes à chaque heure?
  • Quelles sont les mesures d'adaptation que le postulant ou la postulante utilise au travail pour accomplir des tâches semblables à celles exécutées en situation d'évaluation?

Il est important de mentionner à nouveau que la personne est la première source d'information sur la façon dont ses limitations fonctionnelles l'affectent et sur les mesures d'adaptation appropriées à ses besoins spécifiques. Par conséquent, cette information est habituellement recueillie auprès de la personne. Pour vous aider à recueillir l'information nécessaire, vous pouvez vous référer au questionnaire disponible à l'appendice 2.

2. La connaissance de l'outil d'évaluation qui sera utilisé est requise. En fonction des caractéristiques de l'outil d'évaluation, les mesures d'adaptation nécessaires pour un outil particulier peuvent ne pas être nécessaires pour un autre outil. Voici certaines considérations pour vous aider à identifier les caractéristiques de l'outil d'évaluation.

Pour une entrevue :

  • Est-ce que de la documentation écrite est fournie avant ou pendant l'entrevue? Si oui, y a-t-il beaucoup de lecture?
  • Est-ce qu'il y a une période avant l'entrevue pour préparer les réponses? Si oui, combien de temps est alloué?
  • Quelle est la durée prévue des réponses données oralement?
  • Est-ce qu'il y a une composante écrite? Si oui, y a-t-il beaucoup d'écriture?
  • Quel est le temps alloué?

Pour un test écrit :

  • Est-ce des questions à développement, à réponses brèves ou à choix multiple?
  • Est-ce une étude de cas, un exercice de panier de gestion?
  • Est-ce un examen à livre ouvert?
  • Combien y a-t-il de questions?
  • Y a-t-il beaucoup de lecture ou d'écriture?
  • Quel est le temps alloué?
  • Est-ce que les instructions sont transmises oralement ou par écrit?

Pour une situation interactive :

  • Est-ce que c'est une situation de groupe? Si oui, combien y a-t-il de participant?
  • Est-ce que des documents écrits sont donnés avant ou pendant la situation? Si oui, y a-t-il beaucoup de lecture?
  • Quelle est la durée prévue de l'exercice au niveau des interactions orales?
  • Est-ce qu'il y a une composante écrite? Si oui, y a-t-il beaucoup d'écriture?
  • Quel est le temps alloué?

3. La connaissance de la qualification évaluée est essentielle. Cette information vous aidera à vous assurer que les mesures d'adaptation ne modifieront pas la nature et le niveau de la qualification évaluée. Voici des éléments de questionnement :

  • Quelle(s) qualification(s) sera (seront) évaluée(s) par l'outil d'évaluation? S'agit de connaissances, de capacités/compétences, d'aptitudes ou de qualités personnelles?
  • Est-ce qu'il y a une exigence au niveau de la rapidité d'exécution?
  • Est-ce que le niveau de la qualification évaluée reflète les exigences du poste?

Déterminer les mesures d'adaptation qui seront utilisées lors de l'évaluation demande nécessairement une recherche et une analyse des trois éléments mentionnés ci-haut; au niveau de l'incidence qu'ils ont les uns sur les autres, et l'application des Principes des mesures d'adaptation en matière d'évaluation. Cette analyse est la justification qui sous-tend les mesures d'adaptation proposées. Cette justification doit expliquer en quoi les mesures d'adaptation permettent à la personne de démontrer pleinement ses qualifications, tout en empêchant ses limitations fonctionnelles de la désavantager. Elle explique également comment la personne ne bénéficie pas d'un avantage comparativement aux autres dans le processus de nomination, et ainsi, que le mérite est préservé.

Exemples de mesures d'adaptation lors de l'évaluation et considérations

Voici des exemples et des considérations qui peuvent être utiles lors de la détermination des mesures d'adaptation à être utilisées lors de l'évaluation. Vous trouverez également des exemples spécifiques de mesures d'adaptation en fonction des limites fonctionnelles possibles.

En regardant ces exemples, gardez à l'esprit que les mesures d'adaptation doivent être déterminées en fonction de chaque cas. Ainsi, leur pertinence dépendra donc de la nature et la portée des limites fonctionnelles de la personne, de l'outil d'évaluation utilisé et de la qualification mesurée. Les mesures d'adaptation doivent, si possible, ressembler à la manière dont la personne exécuterait habituellement la tâche si elle était au travail, et ne doivent pas altérer la nature et le niveau de la qualification évaluée. Pour plus de détails, vous référer à la section Établir et mettre en place des mesures d'adaptation en matière d'évaluation.

Séance individuelle : Il est nécessaire d'organiser une séance individuelle chaque fois que les procédures d'administration de l'évaluation diffèrent des procédures habituelles (par exemple, recours à des technologies d'adaptation, au temps additionnel ou à des pauses).

Temps additionnel : Il peut être nécessaire de prévoir du temps additionnel pour répondre aux besoins des postulants et des postulantes qui ont des limitations fonctionnelles qui exigent des technologies d'adaptation ou lorsque la douleur ou l'inconfort perturbe l'évaluation.

Pauses : Les pauses qui ne font pas partie du temps prévu pour l'administration d'une évaluation sont une mesure d'adaptation appropriée lorsque les limitation de la personne exige qu'elle s'étire pour soulager un inconfort, reposer des muscles endoloris ou utiliser les toilettes. Un chronomètre doit être utilisé pour compter le temps exacte passé pour l'évaluation et le temps des pauses.

Pour les difficultés à écrire :

  • Pour les difficultés légères, permettre à la personne de prendre plus de temps ou des pauses pour reposer la main ou le bras touché.
  • Pour les évaluations qui prennent la forme d'une rédaction, il sera peut-être plus efficace que la personne utilise un ordinateur ou une autre technologie d'aide pour consigner ses réponses.
  • Si une blessure empêche la personne d'écrire, faire appel à un scribe ou enregistrer les réponses à l'aide d'un dictaphone et prévoir une prolongation appropriée du temps alloué.

Pour la fatigue, la douleur ou une tolérance physique limitée :

  • Fournir à la personne qui a des limitations qui les empêchent de rester assis pendant des périodes prolongées un fauteuil Obus ou un autre siège ergonomique qui répond à ses besoins.
  • Permettre à la personne de prendre les pauses dont elle a besoin pour s'étirer ou se reposer.
  • Une femme qui en est au dernier trimestre de sa grossesse peut avoir besoin de pauses fréquentes pour s'étirer et soulager l'inconfort de la position assise pendant une période prolongée, et de pauses pour aller aux toilettes.

Considération spécifique aux femmes qui allaitent

  • Permettre à une femme qui allaite et qui subit une évaluation, alors qu'elle est encore en congé de maternité, de prendre les pauses nécessaires pour allaiter son bébé. La postulante doit aussi être accompagnée d'une personne qui s'occupera du bébé dans un espace à l'écart, mais à proximité, de la salle où a lieu l'évaluation.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :