Guide relatif à l'évaluation des personnes handicapées - Comment établir et mettre en place des mesures d'adaptation en matière d'évaluation - Maladies Chroniques

Que devez-vous savoir à propos de cette déficience?

Les maladies chroniques incluent, mais ne sont pas limitées à, des maladies de longue durée tels :

  • le cancer,
  • la maladie de Crohn,
  • la douleur chronique,
  • le diabète,
  • l'épilepsie,
  • la fibromyalgie,
  • le lupus,
  • la sclérose en plaques;
  • l'arthrite rhumatoïde.

Par définition, une maladie chronique est une maladie de longue durée. Toutefois, sa gravité peut fluctuer et, par conséquent, affecter la même personne de différentes façons à différents moments. De plus, ces maladies sont souvent exacerbées par le stress, ce qui se traduit par des poussées actives des symptômes.

Dans un contexte d'évaluation, les effets des maladies chroniques peuvent se manifester de façons suivantes:

  • Fatigue ou tolérance physique limitée : Certains postulants ou certaines postulantes se fatiguent facilement ou ont peu d'énergie pendant des périodes prolongées ou à des moments précis de la journée en raison de fluctuations des effets de la maladie ou de la présence d'une douleur chronique. La tolérance physique limitée de certains postulants et de certaines postulantes, qui doivent se reposer souvent pour compenser les effets des activités quotidiennes sur leur corps, peut être exacerbée par le stress supplémentaire que provoque une évaluation écrit ou une entrevue.
  • Concentration et rapidité de traitement de l'information : La concentration et la vitesse à laquelle un postulant ou une postulante traite l'information requise pour lire, écrire, parler ou prendre une décision peuvent être réduites en raison de la maladie, des effets secondaires des médicaments ou de l'état émotif provoqué par la maladie. Une concentration réduite et un rythme plus lent de traitement de l'information peuvent aussi être la conséquence de la fatigue ou se produire avant que les médicaments fassent effet.
  • Coordination motrice ou mobilité : Pour certaines personnes, la lésion d'un nerf, des tremblements, une inflammation des articulations, la crispation ou la douleur peuvent limiter la coordination motrice globale ou fine, alors que, pour d'autres, le manque de tonus musculaire peut nuire à la mobilité.

Certaines maladies chroniques peuvent aussi se répercuter sur d'autres aspects du fonctionnement de la personne. Ainsi, la sclérose en plaques peut s'accompagner d'une déficience cognitive liée à la mémoire à court terme, à la perception ou aux fonctions d'exécution, ou encore de problèmes de vision ou d'élocution. Pour prendre des mesures d'adaptation correspondant à cette maladie, il serait utile de consulter les sections sur les troubles d'apprentissage, les déficiences visuelles, ou autres sections, en fonction de ce qui est affecté. Nous recommandons la consultation d'un ou d'une spécialiste pour connaître les mesures d'adaptation appropriées aux personnes qui ont des maladies, comme la sclérose en plaques, qui peuvent toucher à un certain nombre d'aspects du fonctionnement.

De quelle information ou documentation professionnelle a-t-on besoin et de qui?

La personne ayant une maladie chronique est la première source d'information sur la façon dont ses limitations fonctionnelles l'affectent et sur les mesures d'adaptations appropriées à ses besoins spécifiques.

Toutefois, à moins que la déficience causée par une maladie chronique ne soit évidente, de longue durée et stable, il sera nécessaire d'obtenir le rapport d'une évaluation médicale pour déterminer les mesures d'adaptation qui s'imposent. Par conséquent, on demandera aux postulants et aux postulantes de fournir le rapport d'un spécialiste ou d'un médecin de famille qui précisera la nature et la portée de leurs limitations fonctionnelles. Ce rapport peut aussi prendre la forme d'une évaluation de la santé au travail ou d'une évaluation de la capacité de travail.

Comme les maladies chroniques peuvent se manifester différemment d'une personne à l'autre, il est essentiel d'avoir une compréhension de la nature et de la portée des limitations fonctionnelles de la personne. Un professionnel qualifié dans le domaine sera à même de compléter l'information obtenu auprès du postulant ou de la postulante, et de donner un portrait précis du mode de fonctionnement de la personne.

La documentation professionnelle doit indiquer le niveau actuel de fonctionnement de la personne. En raison de la nature fluctuante de certaines maladies chroniques, si une longue période c'est écoulée depuis la rédaction du rapport ou si ce dernier laisse entendre que l'état n'est pas stable, on peut demander à la personne de retourner voir le ou la spécialiste pour une mise à jour.

La documentation professionnelle devrait comporter :

  • une description claire de la nature et de la portée des limitations fonctionnelles;
  • les effets actuels de la médication prise, s'il y a lieu;
  • les mesures d'adaptation utilisées, qui ont été utilisées ou desquelles la personne pourrait bénéficier.

Avoir cette information dans le rapport ou la documentation professionnelle permet d'obtenir une description des forces et limites de la personne de manière à identifier les mesures d'adaptation qui seront utilisées lors de l'évaluation. Des mesures d'adaptation spécifiques peuvent être suggérées dans ce rapport ou cette documentation. Bien que ces suggestions ne puissent pas toujours être transférables à une situation d'évaluation donnée, en raison du contexte à l'intérieur duquel elles ont été émises, ces suggestions peuvent néanmoins fournir de l'information pertinente. Lorsqu'il y a une différence entre les suggestions émises par la professionnelle ou le professionnel et les mesures d'adaptation déterminées pour une situation d'évaluation donnée, il peut être nécessaire de consulter avec la professionnelle ou le professionnel ou encore avec une autre experte ou expert familier tant avec le postulant ou la postulante qu'avec les enjeux particuliers à la situation d'évaluation. Le postulant ou la postulante doit consentir par écrit à cette nouvelle consultation (voir étape 3 de la section Établir et mettre en place des mesures d'adaptation en matière d'évaluation).

Quels sont les éléments clés à considérer?

Lorsqu'on détermine les mesures d'adaptation à être utilisées lors de l'évaluation pour les personnes ayant des maladies chroniques, les trois éléments suivants devraient être considérés :

1. La nature et la portée des limitations fonctionnelles de la personne doivent être bien comprises. Les questions qui suivent peuvent vous aider à obtenir de l'information pertinente.

  • Quels sont les aspects du fonctionnement affectés par la maladie : fatigue, tolérance physique limitée, concentration, vitesse de traitement de l'information, coordination motrice, mobilité ou autres?
  • Quels est l'ampleur des limitations qu'impose la maladie (légère, moyenne, grave) et est-ce qu'elles sont constantes ou tendent à réapparaître périodiquement?
  • Quels sont les effets actuels des médicaments?
  • Quels sont les exigences pratiques, notamment l'accès au site d'évaluation et aux autres installations (par exemple, toilettes, cafétéria), les besoins spécifiques en matière d'alimentation ou de boissons (par exemple, pour les diabétiques) ou autres exigences médicales?
  • Quelles sont les mesures d'adaptation que le postulant ou la postulante utilise au travail pour accomplir des tâches semblables à celles exécutées en situation d'évaluation?

Il est important de mentionner à nouveau que la personne est la première source d'information sur la façon dont ses limitations fonctionnelles l'affectent et sur les mesures d'adaptation appropriées à ses besoins spécifiques. Par conséquent, cette information est habituellement recueillie auprès de la personne. Pour vous aider à recueillir l'information nécessaire, vous pouvez vous référer au questionnaire disponible à l'appendice 2.

Toutefois, telle que spécifié précédemment, dans certains cas, un rapport ou une documentation professionnelle peut être requise pour compléter l'information fournie par le postulant ou la postulante. Ce rapport ou cette documentation permettra une compréhension précise des limites fonctionnelles complexes associées au problème. Pour plus d'information sur les exigences en matière de documentation professionnelle, se référer à la section Normes en matière de documents professionnels.

2. La connaissance de l'outil d'évaluation qui sera utilisé est requise. En fonction des caractéristiques de l'outil d'évaluation, les mesures d'adaptation nécessaires pour un outil particulier peuvent ne pas être nécessaires pour un autre outil. Voici certaines considérations pour vous aider à identifier les caractéristiques de l'outil d'évaluation.

Pour une entrevue :

  • Est-ce que de la documentation écrite est fournie avant ou pendant l'entrevue? Si oui, y a-t-il beaucoup de lecture? Est-ce que la personne peut apporter ces documents pendant l'entrevue afin d'y référer?
  • Est-ce qu'il y a une période avant l'entrevue pour préparer les réponses? Si oui, combien de temps est alloué?
  • Quelle est la durée prévue des réponses données oralement?
  • Est-ce qu'il y a une composante écrite? Si oui, y a-t-il beaucoup d'écriture?
  • Quel est le temps alloué?

Pour un test écrit :

  • Est-ce des questions à développement, à réponses brèves ou à choix multiple?
  • Est-ce une étude de cas, un exercice de panier de gestion un examen à livre ouvert?
  • Combien y a-t-il de questions?
  • Y a-t-il beaucoup de lecture ou d'écriture?
  • Quel est le temps alloué?
  • Est-ce que les instructions sont transmises oralement ou par écrit?

Pour une situation interactive :

  • Est-ce que c'est une situation de groupe? Si oui, combien y a-t-il de participants? Est-il indiqué d'informer les autres participants et participantes des limitations fonctionnelles de la personne? Si oui, qui les informera, le postulant ou la postulante ou encore la personne chargée d'administrer la session interactive?
  • Est-ce que des documents écrits sont donnés avant ou pendant la situation? Si oui, y a-t-il beaucoup de lecture?
  • Quelle est la durée prévue de l'exercice au niveau des interactions orales?
  • Est-ce qu'il y a une composante écrite? Si oui, y a-t-il beaucoup d'écriture?
  • Quel est le temps alloué?

3. La connaissance de la qualification évaluée est essentielle. Cette information vous aidera à vous assurer que les mesures d'adaptation ne modifieront pas la nature et le niveau de la qualification évaluée. Voici des éléments de questionnement :

  • Quelle(s) qualification(s) sera (seront) évaluée(s) par l'outil d'évaluation? S'agit de connaissances, de capacités/compétences, d'aptitudes ou de qualités personnelles?
  • Est-ce qu'il y a une exigence au niveau de la rapidité d'exécution?
  • Est-ce que le niveau de la qualification évaluée reflète les exigences du poste?

Déterminer les mesures d'adaptation qui seront utilisées lors de l'évaluation demande nécessairement une recherche et une analyse des trois éléments mentionnés ci-haut; au niveau de l'incidence qu'ils ont les uns sur les autres, et l'application des Principes des mesures d'adaptation en matière d'évaluation. Cette analyse est la justification qui sous-tend les mesures d'adaptation proposées. Cette justification doit expliquer en quoi les mesures d'adaptation permettent à la personne de démontrer pleinement ses qualifications, tout en empêchant ses limitations fonctionnelles de la désavantager. Elle explique également comment la personne ne bénéficie pas d'un avantage comparativement aux autres dans le processus de nomination, et ainsi, que le mérite est préservé.

Exemples de mesures d'adaptation lors de l'évaluation et considérations

Voici des exemples et des considérations qui peuvent être utiles lors de la détermination des mesures d'adaptation à être utilisées lors de l'évaluation. Vous trouverez également des exemples spécifiques de mesures d'adaptation en fonction des limitations fonctionnelles possibles.

En regardant ces exemples, gardez à l'esprit que les mesures d'adaptation doivent être déterminées en fonction de chaque cas. Ainsi, leur pertinence dépendra donc de la nature et la portée des limites fonctionnelles de la personne, de l'outil d'évaluation utilisé et de la qualification mesurée. Les mesures d'adaptation doivent, si possible, ressembler à la manière dont la personne exécuterait habituellement la tâche si elle était au travail, et ne doivent pas altérer la nature et le niveau de la qualification évaluée. Pour plus de détails, référez à la section Établir et mettre en place des mesures d'adaptation en matière d'évaluation.

Séance individuelle : Des séances d'évaluations individuelles sont nécessaires dans tous les cas où l'administration des évaluations diffère des procédures habituelles. De telles séances permettent de réduire les stimuli extérieurs et d'améliorer la concentration, ce qui est particulièrement important pour les postulantes et pour les postulants qui ont peu d'énergie ou qui traitent l'information lentement.

Stress provoqué par l'évaluation comme facteur associé à une maladie chronique : La personne chargée d'administrer l'examen ou de procéder aux entrevues doit savoir que le stress normal que provoquent les situation d'évaluation tend à avoir un effet disproportionné sur les postulants et sur les postulantes qui ont une tolérance physique limitée. Prévoir du temps et des pauses supplémentaires peut être utile.

Temps additionnel : Il peut être nécessaire d'accorder du temps additionnel pour compenser un niveau d'énergie plus bas, une baisse de concentration ou des limitations de la coordination motrice fine qui affectent la capacité du postulant ou de la postulante à lire ou à écrire. Si le postulant ou la postulante a une tolérance limitée, il ou elle pourra peut-être, grâce au temps additionnel, travailler à un rythme qui lui permettra de contrôler le degré de stress provoqué par la situation d'évaluation. Le temps nécessaire doit être déterminé au cas par cas, étant donné le fait que la façon dont une maladie affecte les capacités et l'endurance varie grandement d'une personne à une autre.

Pauses : Il sera souvent nécessaire d'accorder des pauses qui ne sont pas incluses dans le temps d'administration de l'évaluation pour permettre au postulant ou à la postulante de fonctionner efficacement pendant toute la durée de la séance d'évaluation. Cela sera particulièrement vrai pour les postulants et pour les postulantes qui souffrent de fatigue ou dont la tolérance physique est limitée. Un chronomètre doit être utilisé pour compter le temps exacte passé pour l'évaluation et le temps des pauses.

Établissement d'un horaire souple des séances d'évaluation : Nous vous recommandons la souplesse dans l'établissement de l'horaire des séances d'évaluation afin de tenir compte du moment optimal de la journée pour évaluer les capacités d'un postulant ou d'une postulante, selon sa maladie et le moment où les médicaments doivent être pris. Il faut également faire preuve de souplesse et modifier l'horaire d'une séance d'évaluation pour un postulant ou une postulante qui ne se sent pas suffisamment bien pour participer à la séance prévue.

Technologies d'adaptation : Les postulants ou postulantes qui utilisent des technologies d'adaptation peuvent se voir fournir ces technologies lors de l'évaluation. Les personnes peuvent apporter leur propre équipement dans la pièce où l'évaluation aura lieu, sinon ils ou elles peuvent subir l'évaluation dans leur bureau lors d'une séance supervisée. L'utilisation de l'équipement des personnes a un avantage : cet équipement est déjà adapté aux besoins de la personne et elle en connaît bien les réglages, la position des touches, etc. Pour une brève description des technologies d'adaptation fréquemment utilisée, voir le glossaire à l'appendice 4.

Pour la fatigue ou la tolérance physique limitée :

  • Diviser une session d'évaluation de longue durée en deux parties ou plus et administrer chaque partie dans le cadre d'une séance distincte. Par exemple, une séance le matin suivie d'une séance l'après-midi, après une longue pause, ou des séances étalées sur des jours distincts.
  • Le recours à un ordinateur pour donner des réponses peut être bénéfique à certains postulants et à certaines postulantes qui ont une tolérance limitée étant donné que l'effort physique requis est moindre. Cela peut permettre à ces personnes de terminer la séance d'évaluation plus rapidement et d'être moins fatiguées.
  • Fournir des sièges ergonomiques (fauteuil Obus, table à hauteur réglable, etc.), au besoin.
  • Prévoir des pauses fréquentes pour permettre aux postulants et aux postulantes de récupérer suffisamment d'énergie pour poursuivre la séance d'évaluation.
    • Dans certains cas, la personne peut avoir besoin de longues pauses. Un canapé ou un fauteuil confortable sur lequel se reposer pourrait être une bonne idée.
    • Dans d'autres cas, la personne peut avoir besoin de pauses brèves, mais fréquentes, pour changer de position, reposer les muscles utilisés pour écrire ou se lever et s'étirer pour soulager un inconfort ou une douleur.

Pour les difficultés de concentration ou un rythme lent de traitement de l'information :

  • Prévoir des séances individuelles d'évaluations pour réduire les distractions.
  • Faire en sorte que les entrevues se déroulent à un rythme détendu, et qu'elles soient accompagnées de pauses selon les besoins du postulant ou de la postulante.
  • Pour les entrevues et les exercices interactifs il peut être utilise de :
    • Remettre au postulant ou à la postulante les questions de l'entrevue, par écrit, immédiatement avant l'entrevue, et lui permettre de se préparer dans une pièce calme.
    • Pour les exercices interactifs, présenter la situation au postulant ou à la postulante à l'avance, de préférence par écrit, et lui laisser le temps de se préparer.
    • NOTA : Si vous donnez les questions ou les situations à l'avance à tous les postulants et à toutes les postulantes, prévoir plus de temps pour les postulants et les postulantes dont la concentration ou le rythme de traitement de l'information est réduit.

Pour la mobilité ou l'agilité réduite :

  • Utiliser un ordinateur ou d'autres technologies d'adaptation peut s'avérer utile pour les personnes qui ont des difficultés de coordination motrice fine. Laissez-vous guider par les technologies que le postulant ou la postulante utilise habituellement à son travail ou pour ses études.
  • Se référer à la section sur la mobilité ou agilité réduite pour des exemples de mesures d'adaptation et considérations.

Lorsqu'il y a des exigences médicales spécifiques : Des maladies particulières peuvent entraîner des exigences médicales spécifiques. Cela doit être discuté préalablement avec le postulant ou la postulante. Ce qui suit vous servira d'exemples, mais il existe de nombreuses autres exigences médicales :

  • Les personnes ayant le diabète doivent vérifier leur niveau de glycémie à certaines heures de la journée ou peuvent avoir besoin d'une injection d'insuline. Pour cela, ils doivent bénéficier d'un espace privé (par exemple, les toilettes). Il est généralement possible de satisfaire à ces exigences en prévoyant la séance d'évaluation en fonction des besoins du postulant ou de la postulante. Cependant, pour des évaluations plus longues qui durent toute la journée, il est important de prévoir du temps pour satisfaire aux exigences médicales du postulant ou de la postulante.
  • Les personnes ayant le diabète doivent aussi manger à des heures précises, ce dont il faut tenir compte lors de l'établissement de l'horaire de la séance d'évaluation. Pour les évaluations de longue durée, nous vous recommandons de permettre au postulant ou à la postulante d'apporter à boire et à manger.
  • Certaines personnes ont besoin de pauses fréquentes pour aller aux toilettes (par exemple, maladie de Crohn, Syndrome du côlon irritable), ce dont il faut tenir compte, aussi bien pour ce qui est des pauses que de l'horaire de la séance d'évaluation. Par exemple, ajouter du temps à un centre d'évaluation lorsque le temps dont dispose la postulante ou le postulant est généralement prévu à la minute près.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :