Guide relatif à l'évaluation des personnes handicapées - Comment établir et mettre en place des mesures d'adaptation en matière d'évaluation - Mobilité ou agilité réduite

Que devez-vous savoir à propos de cette déficience?

La mobilité ou agilité réduite englobe une vaste gamme de conditions et de limitations fonctionnelles qui peuvent être congénitales ou acquises. Les personnes ayant une mobilité ou agilité réduite pouvant avoir besoin de mesures d'adaptation comptent :

  • Les personnes qui ont des limitations associées à une mobilité restreinte, une mauvaise coordination musculaire, un manque de dextérité, de la douleur, une endurance physique limitée et de la fatigue. Ceci inclus, mais ne se limite pas à :
    • les lésions de la moelle épinière (paraplégie et quadriplégie),
    • la dystrophie musculaire,
    • le syndrome de post-poliomyélite,
    • l'arthrite,
    • les troubles consécutifs aux traumas cumulatifs, qu'on appelle aussi micro-traumatismes répétés ou troubles causés par des micro-traumatismes répétés, par exemple le syndrome du canal carpien et l'épicondylite (« tennis elbow »).
  • Les personnes qui, en plus des limitations énumérées ci-haut, ont des limitations supplémentaires sur les plans du langage, des fonctions sensorielles (la vision ou l'ouïe), de la cognition, de la mémoire ou autres. Ceci inclus, mais ne se limite pas à :
    • la paralysie cérébrale
    • le spina-bifida.
    Notez que ces limitations supplémentaires ne sont pas présentes dans tous les cas.

Pour déterminer les mesures d'adaptation nécessaires, il faut tenir compte du fait que les limitations fonctionnelles résultant de mobilité ou d'agilité réduite peuvent entraîner les principales difficultés qui suivent lors des situations d'évaluation:

  • Difficultés de lecture pouvant être causées par des difficultés à tourner les pages, des mouvements de la tête, une déficience visuelle, ou autres.
  • Difficultés d'écriture pouvant être causées par une dextérité réduite, de la douleur ou d'autres facteurs.
  • Difficultés à communiquer verbalement pouvant être causées par des trouble de la parole, des tics des muscles du visage ou d'autres facteurs.
  • Incapacité de subir une évaluation d'une durée prolongée pouvant être causés par de la douleur, de la fatigue ou une endurance physique limitée (par exemple : incapacité de demeurer en position assise pendant de longues périodes).

Pour savoir quelles mesures d'adaptation proposer pour des limitations qui résultent d'une déficience sensorielle, reportez-vous aux sections sur les déficiences visuelles et auditives.

De quelle information ou documentation professionnelle a-t-on besoin et de qui?

Les postulants et les postulantes ayant une mobilité réduite de nature permanente chez qui les limitations physiques sont évidentes, ne changent pas avec le temps et ne sont pas sujettes à interprétation, n'ont habituellement pas à fournir de documentation d'une professionnelle ou d'un professionnel de la santé. Dans la plupart des cas, ceux en charge d'établir les mesures d'adaptation à être utilisées lors de l'évaluation peuvent obtenir toute l'information requise sur la nature et la portée des limitations fonctionnelles en consultant directement le postulant ou la postulante.

Bien qu'aucune documentation d'un professionnel ou d'une professionnelle de la santé ne soit nécessaire pour la majorité des personnes ayant une mobilité ou agilité réduite, une telle documentation peut être requise dans certaines situations. Il est une bonne pratique de demander une documentation d'un professionnel ou d'une professionnelle membre d'une association professionnelle reconnue, lorsque la mobilité ou l'agilité réduite s'accompagne d'autres limitations fonctionnelles complexes, tel des limitations de nature cognitive.

Quels sont les éléments clés à considérer?

Lorsqu'on détermine les mesures d'adaptation à être utilisées lors de l'évaluation pour les personnes ayant une mobilité ou dextérité réduite, les trois éléments suivants devraient être considérés :

1. La nature et la portée des limitations fonctionnelles de la personne doivent être bien comprises. Les questions qui suivent peuvent vous aider à obtenir de l'information pertinente.

  • Quelles sont les limitations fonctionnelles spécifiques (mobilité, coordination, fatigue, capacités réduites tel un trouble de la parole, etc).
  • Est-ce qu'il y a des besoins spécifiques (aide pour se rendre à l'endroit où l'on administre l'évaluation, accessibilité en fauteuil roulant, hauteur de la table, service auxiliaire, etc.)? Lesquels?
  • De quelle façon la personne exécute-t-elle habituellement les tâches requises dans le cadre de l'évaluation.
  • Est-ce que la personne utilise une technologie d'adaptation, de l'équipement ou meubles ergonomiques? Lesquels?
  • Est-ce que la personne prend des médicaments? Si oui, quels en sont les effets (problème de concentration, fatigue, meilleur moment de la journée pour passer être évalué, etc.)? Quel est le meilleur moment de la journée pour faire l'évaluation?

Il est important de mentionner à nouveau que la personne handicapée est la première source d'information sur la façon dont ses limitations fonctionnelles l'affectent et sur les mesures d'adaptations appropriées à ses besoins spécifiques. En conséquent, cette information est habituellement recueillie auprès de la personne. Pour vous aider à recueillir l'information nécessaire, vous pouvez vous référer au questionnaire disponible à l'appendice 2.

2. La connaissance de l'outil d'évaluation qui sera utilisé est requise. En fonction des caractéristiques de l'outil d'évaluation, les mesures d'adaptation nécessaires pour un outil particulier peuvent ne pas être nécessaires pour un autre outil. Voici certaines considérations pour vous aider à identifier les caractéristiques de l'outil d'évaluation.

Pour une entrevue :

  • Est-ce que de la documentation écrite est fournie avant ou pendant l'entrevue? Si oui, y a-t-il beaucoup de lecture?
  • Est-ce qu'il y a une période avant l'entrevue pour préparer les réponses?
  • Quelle est la durée prévue des réponses données oralement
  • Est-ce qu'il y a une composante écrite? Si oui, y a-t-il beaucoup d'écriture?
  • Quel est le temps alloué?

Pour un test écrit :

  • Est-ce des questions à développement, à réponses brèves ou à choix multiple?
  • Est-ce une étude de cas, un exercice de panier de gestion?
  • Est-ce un examen à livre ouvert?
  • Combien y a-t-il de questions?
  • Y a-t-il beaucoup de lecture ou d'écriture?
  • Quel est le temps alloué?
  • Est-ce que les instructions sont transmises oralement ou par écrit?

Pour une situation interactive :

  • Est-ce que c'est une situation de groupe? Si oui, combien y a-t-il de participants? Est-il indiqué d'informer les autres participants et participantes des limitations fonctionnelles de la personne? Si oui, qui les informera, le postulant ou la postulante ou encore la personne chargée d'administrer la session interactive?
  • Est-ce que des documents écrits sont donnés avant ou pendant la situation? Si oui, y a-t-il beaucoup de lecture?
  • Quelle est la durée prévue de l'exercice au niveau des interactions orales?
  • Est-ce qu'il y a une composante écrite? Si oui, y a-t-il beaucoup d'écriture?
  • Quel est le temps alloué?

3. La connaissance de la qualification évaluée est essentielle. Cette information vous aidera à vous assurer que les mesures d'adaptation ne modifieront pas la nature et le niveau de la qualification évaluée. Voici des éléments de questionnement :

  • Quelle(s) qualification(s) sera (seront) évaluée(s) par l'outil d'évaluation? S'agit de connaissances, de capacités/compétences, d'aptitudes ou de qualités personnelles?
  • Est-ce qu'il y a une exigence au niveau de la rapidité d'exécution?
  • Est-ce que le niveau de la qualification évaluée reflète les exigences du poste?

Déterminer les mesures d'adaptation qui seront utilisées lors de l'évaluation demande nécessairement une recherche et une analyse des trois éléments mentionnés ci-haut; au niveau de l'incidence qu'ils ont les uns sur les autres, et l'application des Principes des mesures d'adaptation en matière d'évaluation. Cette analyse est la justification qui sous-tend les mesures d'adaptation proposées. Cette justification doit expliquer en quoi les mesures d'adaptation permettent à la personne de démontrer pleinement ses qualifications, tout en empêchant ses limitations fonctionnelles de la désavantager. Elle explique également comment la personne ne bénéficie pas d'un avantage comparativement aux autres dans le processus de nomination, et ainsi, que le mérite est préservé.

Exemples de mesures d'adaptation lors de l'évaluation et considérations

Voici des exemples et des considérations qui peuvent être utiles lors de la détermination des mesures d'adaptation à être utilisées lors de l'évaluation. Vous trouverez également des exemples spécifiques de mesures d'adaptation en fonction des limitations fonctionnelles possibles.

En regardant ces exemples, gardez à l'esprit que les mesures d'adaptation doivent être déterminées en fonction de chaque cas. Ainsi, leur pertinence dépendra donc de la nature et la portée des limites fonctionnelles de la personne, de l'outil d'évaluation utilisé et de la qualification mesurée. Les mesures d'adaptation doivent, si possible, ressembler à la manière dont la personne exécuterait habituellement la tâche si elle était au travail, et ne doivent pas altérer la nature et le niveau de la qualification évaluée. Pour plus de détails, référez à la section Établir et mettre en place des mesures d'adaptation en matière d'évaluation.

Utilisation de technologie d'adaptation : Les postulantes et les postulants sont habituellement les mieux placés pour vous dire comment répondre à leurs besoins par l'intermédiaire d'une technologie d'adaptation ou par d'autres moyens. Règle générale, il faudrait leur fournir les appareils ou le logiciel dont ils se servent habituellement. Au besoin, leur propre équipement peut être transporté dans la pièce où vous l'évaluation est administrée, sinon vous pouvez administrer l'évaluation dans leur bureau lors d'une session supervisée. Pour une liste et brève description de technologie variée communément utilisée, voir le glossaire à l'annexe 4.

Accès aux installations, à l'endroit où vous administrer l'évaluation ainsi qu'à des services auxiliaires : Lorsque vous évaluer des personnes ayant une mobilité ou une agilité réduite, il importe de veiller à ce qu'elle aient accès au lieu où se déroulera l'évaluation, à la pièce, aux installations sanitaires ainsi qu'aux autres endroits mis à la disposition de tous les postulants et de toutes les postulantes. Il faut également vérifier si des services auxiliaires sont requis avant de fixer la date de la séance d'évaluation du postulant ou de la postulante.

Séances individuelles : Il est généralement nécessaire d'offrir une séance d'évaluation individuelle quand les procédures d'administration de l'évaluation diffèrent des procédures habituelles de manière à répondre aux besoins spécifique d'un postulant ou d'une postulante sans perturber la séance d'évaluation des autres postulants et des autres postulantes. Cependant, il n'est pas nécessaire de prévoir une séance d'évaluation individuelle, par exemple, quand il suffit de régler la hauteur d'une table ou de fournir un fauteuil particulier, ce qui n'entraîne aucune autre modification au protocole d'administration (comme du temps supplémentaire ou des pauses).

Temps supplémentaire : Il faut habituellement accorder plus de temps aux postulants et aux postulantes ayant une mobilité ou agilité réduite qui touche la coordination motrice, la dextérité, les mouvements de la tête, etc. Cette mesure d'adaptation peut également être nécessaire pour les postulants et les postulantes qui éprouvent de la douleur, de la fatigue ou qui ont une endurance physique limitée. On détermine le temps additionnel requis en fonction de chaque cas. En effet, non seulement la portée et la nature des limitations varient beaucoup d'une personne à une autre, mais le type de technologie d'adaptation qu'utilise un postulant ou une postulante influera sur le temps supplémentaire requis. Règle générale, pour déterminer combien de temps de plus il faut allouer dans un cas particulier, il faut tenir compte du temps dont a besoin le postulant ou la postulante pour lire les questions et pour y répondre selon ses limitations. En cas de doute, la consultation d'un ou d'une spécialiste est recommandée.

Stress causé par l'évaluation et troubles moteurs : Ceux qui doivent déterminer les mesures d'adaptation devrait prendre conscience du fait que le stress normalement ressenti par la personne qui est évaluée aura souvent pour effet d'intensifier les mouvements involontaires chez la personne qui présente des troubles moteurs (p. ex., la paralysie cérébrale). Ces mouvements peuvent donc être plus prononcés durant une séance d'examen ou une entrevue qu'à d'autres moments. Du temps additionnel devrait être prévu, et le fait de donner au postulant ou à la postulante cette assurance réduira en général son niveau d'anxiété.

Pauses : Il est souvent nécessaire d'accorder du temps pour des pauses qui ne sont pas incluses dans le temps alloué pour faire l'évaluation, et ainsi augmenter la durée totale de l'administration de l'évaluation. Ces pauses sont particulièrement importants si le postulant ou la postulante éprouve de la douleur quand il ou elle écrit ou se trouve en position assise, ou s'il ou si elle a peu d'endurance physique ou se fatigue facilement. Les pauses sont également recommandées quand l'évaluation se prolonge sur une période de trois heures ou plus. Un chronomètre doit être utilisé pour compter le temps exacte passé pour l'évaluation et le temps des pauses.

Pour les difficultés à lire :

  • Table de lecture à hauteur variable;
  • Tourne page mécanique;
  • Synthétiseur vocal, avec matériel d'évaluation sur ordinateur
  • Matériel d'évaluation préenregistré sur bande sonore;
  • Impression du matériel d'évaluation en gros caractères;
  • Lecteur ou lectrice.

Pour des exemples de mesures d'adaptation pour les personnes ayant des limitations fonctionnels visuelles, reportez-vous à la section sur la déficience visuelle.

Pour les difficultés à écrire :

  • Pour les personnes qui sont capables d'écrire, mais incapables d'utiliser une feuille de réponses à choix multiples standard : utilisez un autre format de feuille de réponses ou autorisez la personne à inscrire les réponses directement dans le cahier d'examen.
  • Utilisez un appareil conçu spécialement pour tenir un crayon.
  • Utilisez un système de traitement de texte et un clavier adapté pour les évaluations qui comportent beaucoup de questions à développement.
  • Utilisez un dispositif alternatif de pointage ou une souris adaptée utilisée avec un ordinateur,
  • Pour les personnes qui sont incapable d'écrire, utilisez un ordinateur doté d'un logiciel de reconnaissance vocale. Précisons qu'il faut bien connaître ce type de logiciel pour pouvoir s'en servir, aussi est-il très important que la personne utilise un système qu'elle maîtrise.
  • Utilisez un dictaphone ou un magnétophone à quatre pistes pour enregistrer les réponses verbales que le surveillant ou la surveillante de l'examen transcrira ensuite après les avoir vérifiées avec le postulant ou la postulante.
  • Demandez à un scribe de prendre en note les réponses aux questions à choix multiples, les réponses brèves ou les réponses aux questions à développement.

Notez que chaque fois que les réponses sont transcrites ou enregistrées par une autre personne, la personne recevant les mesures d'adaptation doit avoir assez de temps pour réviser ce qui a été écrit, afin de s'assurer qu'aucune erreur n'a été faite.

Pour les difficultés à communiquer verbalement

  • Permettre à la personne d'utiliser la technologie d'adaptation qu'elle utilise habituellement pour communiquer verbalement, lorsque possible.
  • Prévoyez du temps additionnel dans les situations d'évaluation telles une entrevue, un exposé oral ou un exercice interactif.
  • Lorsque approprié, révisez les critères d'évaluation de manière à accorder davantage d'importance au contenu du message et à éliminer les facteurs qui ne s'appliquent pas en raison de la déficience du postulant ou de la postulante (vitesse d'élocution, prononciation, clarté, volume de la voix, etc.).
  • Remplacez un exposé oral par une évaluation écrite quand les capacités à communiquer verbalement ou à faire un exposé ne sont pas évaluées.

Pour des exemples de mesures d'adaptation pour des limitations auditives, référer à la section sur la déficience auditive.

Pour la douleur, la fatigue et l'endurance physique limitée

  • Il faut habituellement organiser une séance d'évaluation individuelle, dans un endroit tranquille, pour les personnes qui éprouvent de la douleur ou qui ont une endurance physique limitée, même si aucune autre modification n'est apportée aux procédures d'administration de l'évaluation.
  • Il est souhaitable de prévoir une séance d'évaluation en matinée, quand la fatigue risque moins de se manifester. Demandez à la postulante ou au postulant quel est le meilleur moment de la journée pour être évalué.
  • Il peut être nécessaire de faire souvent des pauses qui ne sont pas calculées dans le temps alloué à l'évaluation. Par exemple, un arrêt de 15 minutes à chaque heure, voire plus souvent dans certains cas.
  • On peut aussi autoriser le postulant ou la postulante à prendre une pause chaque fois qu'il ou elle en ressent le besoin; on utilisera alors une montre chronomètre pour faire un calcul précis du temps consacré à l'évaluation et aux pauses.
  • Lorsque l'évaluation est de longue durée (par exemple : trois heures), il peut être nécessaire de la scinder en deux et d'administrer la première partie une journée et l'autre, le lendemain.
  • On recommande en général de ne pas administrer plus d'un examen par jour, selon la durée de l'examen. S'il faut administrer plus d'un examen, il est habituellement souhaitable de les répartir sur différentes journées.
  • Utiliser des chaises ou des fauteuils ergonomiques (par exemple : une chaise Obus Forme) ou des installations où il est possible de se reposer pendant les pauses.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :