Le Canada est déterminé à mettre fin à la violence faite aux femmes et aux filles

Communiqué de presse

La ministre Patty Hajdu participe au Sommet de 2015 sur la violence et le harcèlement à caractère sexuel

Le 19 novembre 2015 – Ottawa (Ontario) – Condition féminine Canada

L’honorable Patty A. Hajdu, ministre de la Condition féminine, a pris aujourd’hui la parole à un important sommet organisé par le gouvernement de l’Ontario. Devant un auditoire composé d’intervenants locaux, nationaux et internationaux, incluant des militantes ainsi que des spécialistes en matière de violence et de harcèlement à caractère sexuel, elle a affirmé la volonté du gouvernement du Canada d’éliminer la violence faite aux femmes et aux filles.

La ministre Hajdu a mentionné la campagne #ArrêtonsLaViolence et a invité Canadiennes et Canadiens à prendre l'engagement formel de participer à l’élimination de la violence faite aux femmes et aux filles en utilisant pour cela le formulaire qui se trouve sur le site Web de Condition féminine Canada. Cette campagne complémente la vaste gamme d’initiatives et de campagnes communautaires en cours à l’échelle du pays pour mobiliser la population canadienne dans l’élimination de toutes les formes de violence sexiste. Les personnes qui prennent cet engagement affirment leur volonté de créer un Canada plus sûr pour les femmes et les filles de toutes les origines, et ce, où qu’elles vivent au pays.

Lors du Sommet, la ministre Hajdu a également pris le temps de rencontrer son homologue provinciale, Tracy MacCharles, ainsi que des représentantes et représentants d’organismes luttant contre la violence sexuelle. 

Les faits en bref

  • Les 16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes commencent le 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Ils se terminent le 10 décembre, Journée internationale des droits de la personne. Au Canada, les 16 jours comprennent la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes, célébrée le 6 décembre.
  • Selon les statistiques, la majorité des victimes de violence sont encore de sexe féminin, et ce, indépendamment du type de violence. Les statistiques nous disent aussi que les femmes autochtones sont particulièrement vulnérables; en effet, les probabilités qu’elles déclarent avoir été victimes de violence sont trois fois plus grandes que celles des autres Canadiennes.
  • Le gouvernement du Canada invite citoyennes et citoyens à visiter femmes.gc.ca pour prendre l’engagement d’éliminer la violence faite aux femmes et aux filles, puis à inciter les gens de leur famille et de leur cercle d’amitiés à en faire autant.

Citation

« Éliminer la violence faite aux femmes et aux filles n’est pas un but irréaliste, bien que le chemin sera long et ardu. Les rassemblements comme celui‑ci représentent des étapes importantes sur ce chemin, car ils offrent la possibilité de nous rallier, d’échanger des idées, de nous encourager en nous faisant part de nos réussites, ainsi que de réaffirmer notre engagement à surmonter les difficultés pour atteindre notre but. »

L’honorable Patty Hajdu
Ministre de la Condition féminine

Produits connexes

Autres liens

  • Renseignements sur Condition féminine Canada à l’adresse femmes.gc.ca

– 30 –

Renseignements

Nanci‑Jean Waugh

Directrice générale, Communications et affaires publiques

Condition féminine Canada

Tél. : 819-420-6810


Recherche d'information connexe par mot-clés

L'hon. Patricia A. Hajdu Condition féminine Canada Santé et sécurité

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :