Le gouvernement du Canada passe à l’action pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe

Communiqué de presse

Le 15 juin 2017 — Ottawa (Ontario)

La violence fondée sur le sexe est un obstacle majeur à l’égalité entre les sexes. Toutefois, il est possible de la prévenir. Tout le monde a le droit fondamental de vivre sans violence, y compris les femmes et les filles. Pour s’attaquer à ce problème important, l’honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, a déposé aujourd’hui la réponse du gouvernement du Canada au 7rapport du Comité permanent de la condition féminine, intitulé Agir pour mettre fin à la violence faite aux jeunes femmes et aux filles au Canada.

Le rapport du Comité permanent portait sur trois types de violence qui ont des répercussions importantes dans la vie des filles et des jeunes femmes : le harcèlement dans les espaces publics, la violence sexuelle sur les campus et la cyberviolence. Il aide à orienter les mesures actuelles et prévues du gouvernement fédéral contre la violence fondée sur le sexe.

Dans sa réponse au Comité, le gouvernement fédéral décrit une gamme de mesures qu’il est à prendre et qui concordent étroitement avec les recommandations du rapport visant à permettre aux jeunes Canadiennes de vivre une vie sans violence. Le gouvernement annoncera sous peu sa stratégie de prévention et de lutte contre la violence fondée sur le sexe.


Citations

« Pour prévenir et éliminer la violence fondée sur le sexe, nous devons faire plus d’efforts et collaborer plus étroitement. Les mesures adoptées doivent être bien fondées, nous en convenons toutes et tous. Je tiens à remercier le Comité permanent, ainsi que les nombreuses personnes qui ont témoigné devant lui, d’avoir réfléchi aux façons dont la violence touche les jeunes femmes et les filles au Canada. Vous avez grandement contribué à aplanir un obstacle de taille à l’égalité des sexes. »

L’honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine

Faits en bref

  • Le 7rapport du Comité permanent de la condition féminine, intitulé Agir pour mettre fin à la violence faite aux jeunes femmes et aux filles au Canada, a été déposé à la Chambre des communes le 20 mars 2017. 

  • Le budget de 2017 prévoyait des fonds pour l’élaboration d’une stratégie de prévention et de lutte contre la violence fondée sur le sexe, dont 100,9 millions de dollars sur cinq ans et 20,7 millions de dollars annuellement par la suite. Ces sommes visent à augmenter la capacité du Canada de combattre ce grave problème. 

  • Le tout s’inscrit dans le cadre d’une collaboration permanente avec les gouvernements provinciaux et territoriaux, les organismes autochtones et d’autres parties intéressées clés.

Produits connexes

Personnes-ressources

Philippe Charlebois
Directeur des communications
Cabinet de la ministre de la Condition féminine 
613-618-8546

Léonie Roux
Agente, Affaires publiques 
Condition féminine Canada
819-420-6821

 


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :