La ministre Monsef soutient l’autonomisation des filles à l’ONU

Communiqué de presse

Cinquième édition de la Journée internationale des filles

Le 11 octobre 2017 – New York  – Condition féminine Canada

Les Canadiennes et Canadiens croient que chaque fille sur la planète mérite de commencer sa vie sur un pied d’égalité avec les garçons et devrait pouvoir réaliser son plein potentiel. Aujourd’hui, l’honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, a célébré la Journée internationale des filles au siège de l’Organisation des Nations Unies (ONU), à New York.

Durant sa visite à l’ONU, la ministre a rencontré des représentantes et des représentants d’UNICEF, des responsables de l’ONU, ainsi que des diplomates de plusieurs continents avec qui elle a discuté des obstacles qui freinent l’épanouissement des filles et des jeunes femmes dans le monde, ainsi que des domaines où toutes les nations pourraient faire mieux.

Elle a prononcé plusieurs allocutions au cours de la journée, notamment lors de l’événement « EmPOWER Girls » (Autonomiser les filles) qui s’est déroulé à la maison de l’UNICEF. L’événement a réuni des filles et des femmes provenant de plusieurs régions du monde, venues parler des défis qui sont les leurs au milieu des crises humanitaires et rappeler à toutes et à tous le pouvoir des filles. L’événement a aussi mis en lumière des efforts déployés pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe ainsi que les outils dont les filles et les jeunes femmes ont besoin pour exercer une meilleure emprise sur leur vie.

Tout au long de la journée, la ministre a eu l’occasion de participer à diverses célébrations de la Journée internationale des filles, de louer les efforts déjà déployés pour promouvoir le bien-être des filles partout dans le monde et de réitérer l’engagement du gouvernement du Canada envers l’égalité entre les sexes, y compris dans l’aide internationale.

Citations

« Nous connaissons toutes et tous des filles qui ont démontré, par leurs actions et leurs prises de parole, le pouvoir des filles : Malala Yousafzai, Raven Lacerte et Faith Dickinson, par exemple. Nous savons que pendant une crise humanitaire, tout le monde souffre, mais les femmes et les filles souffrent davantage. Le message que je vous transmets aujourd’hui de la part de mon gouvernement, c’est que le Canada est prêt à collaborer avec les gouvernements du monde entier pour que soit atteint cet objectif si important. »

L’honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre de la Condition féminine

Faits en bref

  • La Journée internationale des filles de 2017 marque le point de départ d’une campagne annuelle pour attirer l'attention sur le sort des filles à l’échelle internationale et pour répondre aux défis qu’elles rencontrent avant, pendant et après une crise.

  • Octobre est le Mois de l'histoire des femmes au Canada, une occasion de célébrer et de relater l’histoire des pionnières qui ont façonné notre pays. Les festivités du mois incluent deux dates importantes : la Journée internationale des filles, le 11 octobre, et la Journée de l'affaire « personne », le 18 octobre.

  • Pour célébrer la Journée internationale des filles de 2017, nous invitons les Canadiennes et Canadiens à nous parler des filles remarquables qui font bouger les choses autour d’eux. Vous connaissez une fille qui a su admirablement prendre sa place? Encouragez-la à dire comment dans les médias sociaux à l’aide du mot-clic #prendresaplace.

  • L’an dernier, le Canada a été élu à la Commission pour un mandat de quatre ans (2017-2021). En tant que membre, le Canada aura d’excellentes occasions d’orienter les travaux de la Commission sur des enjeux qui touchent les femmes et les filles.

  • Le Canada a adopté une Politique d'aide internationale féministe pour promouvoir l’égalité des sexes et contribuer au renforcement de l’autonomie des femmes et des filles dans le monde. Le gouvernement du Canada appuiera les efforts visant à réduire la violence fondée sur le sexe, notamment la violence sexuelle, à renforcer les groupes de femmes et les mouvements de défense des droits des femmes, à accroître la capacité des gouvernements d’offrir des services aux femmes et aux filles, ainsi qu’à améliorer l’utilisation de l’analyse comparative entre les sexes. 

Liens connexes

Personnes-ressources

Célia Canon
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de la Condition féminine
613-862-3270

Léonie Roux
Agente, Affaires publiques
Condition féminine Canada
819-420-6821


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :