Lancement du Mois de l’histoire des femmes : la ministre Monsef annonce de nouveaux fonds d’environ 15 millions de dollars pour des projets qui amélioreront la sécurité économique des femmes

Communiqué de presse

Le 2 octobre 2017 – Ottawa (Ontario) – Condition féminine Canada

En choisissant d’investir dans la sécurité économique des femmes, le gouvernement du Canada reconnaît leurs innombrables contributions à l’échelle du pays. L’honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine Canada, célébrait aujourd’hui le début du Mois de l’histoire des femmes et a saisi l’occasion pour lancer aux organismes canadiens un appel à projets pour appuyer le bien-être et la réussite des femmes.

Dans son annonce, la ministre n’a pas manqué de souligner le thème du Mois cette année : #prendresaplace. Ce thème rend hommage aux pionnières d’hier et d’aujourd’hui qui ont ouvert la voie à une société plus égalitaire. Il incite aussi à poursuivre la lutte pour l’avancement de l’égalité des sexes au Canada.

La sécurité économique des femmes est d’ailleurs une clé de voûte de l’égalité. Grâce aux deux nouveaux appels de propositions lancés par Condition féminine Canada, les organismes auront accès à du financement pour entreprendre des projets ciblant les obstacles systémiques qui nuisent à l’activité économique des femmes.

Le premier des deux appels, intitulé Promouvoir la sécurité économique des femmes, comporte deux thèmes. Le premier thème, Aplanir les obstacles systémiques grâce au partenariat, invite les organismes à travailler ensemble pour éliminer les obstacles systémiques qui nuisent à la sécurité économique des femmes. Ces obstacles pourront inclure le manque d’accès à des services de garde, l’écart salarial ou la disparité salariale. Le second thème, Mobiliser le secteur privé et augmenter ses investissements dans la cause des femmes,  invite les organismes à travailler avec des partenaires du secteur privé pour mettre en œuvre des solutions visant à améliorer la sécurité économique des femmes.

Le second appel, Améliorer la sécurité et la prospérité économiques des femmes autochtones, invite les organismes à favoriser la collaboration entre les Autochones — les femmes elles-mêmes, les organismes et les communautés — et le secteur privé pour soutenir l’activité et la prospérité des femmes autochtones au Canada. Cette collaboration doit miser sur les forces des femmes autochtones, les renforcer et, après avoir cerné les perspectives de réussite économique, cibler plus particulièrement les facteurs qui limitent ces perspectives.

Les organismes peuvent consulter femmes.gc.ca pour obtenir de plus amples renseignements. 

Citations

« Octobre est le Mois de l’histoire des femmes, une occasion de célébrer les réalisations des femmes et des filles qui ont contribué à faire du Canada ce qu’il est aujourd’hui et, ce faisant, se sont taillé une place dans l’histoire. Le thème cette année, Prendre sa place, nous rappelle que nous avons du pain sur la planche avant de réaliser l’égalité des sexes et que c’est un travail important. Les nouveaux fonds d’environ 15 millions de dollars annoncés aujourd’hui nous permettront d’investir dans les Canadiennes afin qu’elles puissent réaliser leur plein potentiel. »

L’honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre de la Condition féminine

Faits en bref

  • Une femme accède à la sécurité économique quand elle jouit d’un niveau minimal de sécurité sociale, c'est-à-dire lorsque sont satisfaits ses besoins de base — p. ex., accès à des services de santé,  à l’éducation et au logement.

  • Une femme accède à la prospérité économique quand elle jouit d’occasions lui permettant d’aller bien au-delà d’un emploi stable et d’un revenu de base, c'est-à-dire d’augmenter significativement son degré de confort et de participation économique. 

  • De 30 à 40 projets environ seront retenus à l’issue de ces deux appels de propositions; ils se partageront une enveloppe de quelque 15 millions de dollars.

  • Les projets proposés doivent chercher à aplanir des obstacles systémiques à la sécurité économique des femmes, par exemple l’accès aux services de garde, l’écart salarial et la disparité salariale.

  • Le Programme de promotion de la femme de Condition féminine Canada verse du financement à des organismes admissibles pour leur permettre de réaliser des projets cherchant à aplanir des obstacles systémiques à l'égalité entre les sexes.

Liens connexes

Personnes-ressources

Célia Canon
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de la Condition féminine
613-862-3270

Léonie Roux
Agente, Affaires publiques
Condition féminine Canada
819-420-6821


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :