De nouveaux fonds fédéraux de plus de 715 000 $ contribueront à réduire la violence faite aux femmes autochtones en Colombie-Britannique

Communiqué de presse

Le 15 janvier 2018 – Victoria (Colombie-Britannique) – Condition féminine Canada

Les Canadiennes et les Canadiens croient en l’égalité des sexes. Cependant, pour en faire une réalité, nous devons poursuivre la lutte pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe. Ainsi, aujourd’hui, le député fédéral de North Vancouver, Terry Duguid, secrétaire parlementaire pour la Condition féminine et député de Winnipeg South, a annoncé au nom de l’honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, que le gouvernement du Canada financera un projet qui contribuera à réduire la violence faite aux femmes autochtones en Colombie-Britannique.

La Native Courtworker and Counselling Association of British Columbia recevra une enveloppe de 267 289 $ pour la réalisation d’un projet de 36 mois visant à cerner et à promouvoir des changements, pertinents sur le plan culturel, aux politiques et programmes provinciaux de protection de l’enfance. L’objectif est de rendre ces services plus accessibles aux femmes autochtones et de réduire la probabilité que ces dernières demeurent dans un ménage violent pour éviter d’être séparées de leurs enfants.

L’organisme mobilisera les principales parties prenantes afin de mieux les sensibiliser à l’incidence de la surreprésentation des enfants et des jeunes Autochtones dans le système judiciaire de protection de l’enfance. Ensemble, ces parties définiront les mesures, politiques et procédures existantes qui contribuent à cette surreprésentation. S’appuyant sur les conclusions, l’organisme élaborera des solutions de rechange respectueuses des spécificités culturelles et pouvant être intégrées dans le système général d’aide à l’enfance.

Les British Columbia Association of Aboriginal Friendship Centres recevront 450 600 $ pour la réalisation d’un projet de 36 mois visant à examiner le contexte local des collectivités du nord de la Colombie-Britannique et à cerner les lacunes des mesures d’intervention en cas d’exploitation sexuelle et de traite des femmes et des filles autochtones. L’organisme mobilisera les femmes et les filles, les aînées et les prestataires de services, ainsi que d’autres parties prenantes communautaires afin d’évaluer les causes plus profondes de la vulnérabilité des femmes et d’y trouver des solutions au moyen de mesures concertées, coordonnées et dirigées par la collectivité.

Ce projet vise à mettre en place des stratégies d’aide aux femmes et aux filles victimes d’exploitation sexuelle et de la traite des personnes dans les régions de Surrey et de Nanaimo. Le projet permettra de renforcer les capacités locales des collectivités grâce à des activités de sensibilisation, d’éducation et de plans d’action orchestrés par la collectivité.

Citations

« La violence fondée sur le sexe demeure un obstacle persistant à l’égalité des sexes dans notre pays, et nous savons que les femmes et les filles autochtones sont plus à risque d’en être victimes. C’est la raison pour laquelle le gouvernement fédéral est résolu à soutenir des organismes comme la Native Courtworker and Counselling Association of British Columbia et la British Columbia Association of Aboriginal Friendship Centres. Le financement de ces projets nous aidera à atteindre notre objectif de contrer et de prévenir la violence fondée sur le sexe. »

L’honorable Maryam Monsef, P.C., députée
Ministre de la Condition féminine

« Je suis fier de l’engagement du gouvernement fédéral à l’égard de la promotion de l’égalité des sexes. De plus, je suis heureux que cette collaboration avec la Native Courtworker and Counselling Association of British Columbia vise à améliorer le système judiciaire pour qu’il répondre mieux aux besoins de femmes autochtones ayant été victimes de violence. Tout le monde, y compris les enfants de ces femmes, bénéficiera de cette initiative. »

Terry Duguid
Secrétaire parlementaire de la Condition féminine
Député fédéral de Winnipeg South

« Nous accueillons favorablement cette occasion de travailler en collaboration avec le gouvernement du Canada pour tenter d’apporter des changements, pertinents sur le plan culturel, aux politiques et programmes provinciaux de protection de l’enfance en Colombie-Britannique. En répondant mieux aux besoins des femmes autochtones et de leur famille, cette initiative contribuera à l’élimination d’un obstacle de plus à l’égalité des sexes dans notre province. »

Darlene Shackelly, directrice générale
Native Courtworker and Counselling Association of British Columbia

« Ce partenariat avec le gouvernement fédéral permettra réellement d’améliorer la vie des femmes et des filles autochtones et de leur famille, car la collectivité pourra perfectionner les mesures d’intervention en cas d’exploitation sexuelle et de traite de la personne. Plus nous renforçons les capacités des collectivités, grâce à la sensibilisation, l’éducation et l’exécution de plans d’action, plus les collectivités se porteront mieux. »

Leslie Varley, directrice générale
BC Association of Aboriginal Friendship Centres

Faits en bref

  • Condition féminine Canada travaille à éliminer les obstacles systémiques qui empêchent les femmes de participer pleinement à tous les aspects de la vie au Canada. L’organisme concentre ses efforts dans trois domaines, à savoir : l’amélioration de la sécurité et de la prospérité économiques des femmes; l’accès des femmes aux postes de responsabilité et de décision; et l’élimination de la violence faite aux femmes et aux filles.

  • En juin 2017, l’honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, a annoncé un investissement de 100,9 millions de dollars dans une stratégie fédérale de prévention et de lutte contre la violence fondée sur le sexe. Cette stratégie repose sur trois piliers : la prévention, le soutien aux personnes survivantes et à leur famille, de même que la réactivité du système juridique et judiciaire aux besoins de ces personnes.

  • Le gouvernement du Canada est déterminé à faire progresser la réconciliation avec le peuple inuit, les Premières Nations et la nation métisse. D’abord et avant tout, il souhaite renouveler sa relation avec les Autochtones, en la fondant sur la reconnaissance des droits, le respect, la coopération et le partenariat.

Liens connexes

Personnes-ressources

Célia Canon
Attaché de presse
Cabinet de la ministre de la Condition féminine
613-862-3270

Nanci-Jean Waugh
Directrice générale
Condition féminine Canada
819-420-6810


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :