Devant la Commission de la condition de la femme de l’ONU, le gouvernement du Canada prône l’égalité des sexes 

Communiqué de presse

Le 23 mars 2018 – New York (New York) – Condition féminine Canada

Le gouvernement du Canada continuera de promouvoir l’égalité des sexes et de prendre des mesures concrètes pour favoriser la réussite des femmes et des filles au Canada et ailleurs dans le monde. C’est pourquoi tout au long de la 62e session de la Commission de la condition de la femme de l’Organisation des Nations Unies (ONU), à New York, qui s’est terminée aujourd’hui, la délégation canadienne, dirigée par l’honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, a souligné les progrès réalisés par le Canada pour les femmes et les filles.

La délégation canadienne, qui comptait des ministres du Cabinet fédéral, des sénatrices, plusieurs députés et députées, une représentation des provinces et des territoires, des organismes non gouvernementaux ainsi que les porte-parole et responsables autochtones nationaux, a travaillé tout au long de cette session avec des partenaires de partout dans le monde pour aborder le thème prioritaire de cette année, soit « Problèmes à régler et possibilités à exploiter pour parvenir à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes et des filles en milieu rural ». Au cours de sa déclaration en tant que cheffe de la délégation, la ministre Monsef a fait ressortir les difficultés et les possibilités uniques qui se présentent aux femmes et aux filles autochtones vivant dans des collectivités rurales et éloignées. Elle a également souligné que le gouvernement du Canada s’est engagé à travailler avec elles à la mise en œuvre de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.

Durant la session, le secrétaire parlementaire de la ministre de la Condition féminine et député de Winnipeg Sud, Terry Duguid, a également pris part à des activités sur des sujets variés, dont la participation des femmes au processus politique, la cyberviolence, l’incarcération des femmes autochtones dans les régions rurales, ainsi que la mobilisation des hommes et des garçons à titre de partenaires dans la réalisation de l’égalité entre les sexes. 

La ministre espère que la session débouchera sur des conclusions concertées, notamment des engagements envers l’élimination de la traite des personnes, l’esclavage moderne des femmes et des filles, le travail forcé et la pauvreté, de même qu’envers le respect des droits fondamentaux, ce qui comprend les droits des femmes et des filles en matière de santé sexuelle et génésique dans les régions rurales.

 

Citations

« Je suis honorée d’avoir été une année de plus à la tête de la délégation canadienne à cette session de la Commission de la condition de la femme de l’ONU. Je suis particulièrement reconnaissante aux responsables autochtones, aux groupes de femmes et aux dirigeantes et dirigeants syndicaux qui étaient présents et qui nous ont fait profiter de leur expérience et de leur sagesse collectives. Le gouvernement féministe du Canada accorde la priorité à l’égalité des sexes, et cette session de la Commission s’est révélée une occasion inestimable de chercher un terrain d’entente, d’échanger des pratiques exemplaires et de tirer profit de l’expérience acquise par la communauté internationale. En tant que représentante élue d’une circonscription mêlant ruralité et urbanité, j’ai été particulièrement heureuse de renouveler notre engagement envers le renforcement de l’autonomie des femmes dans les régions rurales et éloignées, et j’ai hâte de mettre en œuvre les connaissances que le Canada a acquises. »

L’honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre de la Condition féminine

Faits en bref

  • Le Canada a été élu à la Commission pour un mandat de quatre ans, soit de 2017 à 2021. Ce siège offre à notre pays une précieuse occasion d’orienter les travaux de la Commission autour d’enjeux qui touchent les femmes et les filles dans le monde.

  • Constituée en 1946, la Commission de la condition de la femme de l’ONU est le principal organe intergouvernemental exclusivement consacré à la promotion de l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes dans le monde. Elle joue un rôle déterminant dans la promotion des droits des femmes, en rendant compte de la réalité de la vie des femmes dans le monde et en établissant des normes mondiales en matière d’égalité des sexes et d’autonomisation des femmes.

Liens connexes

Personnes-ressources

Célia Canon
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de la Condition féminine
613-862-3270

Valérie Haché
Agente des communications
Condition féminine Canada
819-420-8684


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :