Le gouvernement du Canada met l’égalité des sexes à l’avant-plan pour sa présidence du G7

Communiqué de presse

Le 27 avril 2018 – Ottawa (Ontario) – Condition féminine Canada

La promotion de l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes sont essentielles à l’édification d’un avenir prospère et sûr au Canada et dans le monde, et elles sont l’un des thèmes centraux de la présidence canadienne du G7. Cet engagement repose sur la volonté du gouvernement du Canada de faire en sorte que les avantages de la croissance économique profitent à toutes et à tous, sans égard au sexe.

En prévision du Sommet des dirigeantes et dirigeants du G7 qui se tiendra dans Charlevoix, au Québec, l’honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, a participé cette semaine à Ottawa à deux réunions internationales d’influentes dirigeantes féministes, soit la réunion du Conseil consultatif sur l’égalité des sexes pour la présidence du Canada du G7 (le Conseil) et la réunion Women 7 (W7).

La ministre a participé à la première réunion en personne du Conseil, où des militantes, des spécialistes et des personnalités féministes de premier plan ont rencontré l’honorable Marie‑Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Jim Carr, ministre des Ressources naturelles, l’honorable Patty Hajdu, ministre de l’Emploi, du Développement de la main‑d’œuvre et du Travail, l’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, et des membres du W7. Ensemble, ces personnes ont discuté des moyens de s’assurer que l’égalité entre les sexes soit intégrée avec succès à l’ensemble des thèmes, des activités et des résultats de la présidence canadienne du G7.

Le W7, l’un des sept groupes officiels de mobilisation du G7 coordonnés par la société civile, a accueilli 70 grandes féministes du Canada, des pays du G7 et des pays du Sud pour préparer des recommandations en matière de politiques qui seront présentées au G7. La ministre Monsef a participé à une table ronde sur le thème de la réunion du W7 : Visions féministes pour le G7. Elle y a réitéré l’objectif du gouvernement du Canada d’intégrer l’égalité entre les sexes à toutes les activités du Sommet du G7 cette année.

Dans un communiqué publié aujourd’hui, le W7 exhorte les membres du G7 à traiter tous les enjeux, y compris ceux du G7, selon une approche progressiste qui intègre les principes féministes. Les recommandations intégrales du W7 seront publiées en mai.

Le G7 examinera soigneusement les idées du Conseil et du W7 dans le cadre de ses efforts pour faire progresser l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes.

Le premier ministre, Justin Trudeau, a participé à des réunions du Conseil et du W7 tenues cette semaine.

Citations

« Cela fait trop longtemps que le mouvement des femmes se voit refuser l’accès aux lieux de décision. Le G7 se tourne maintenant vers les spécialistes, militantes et porte‑parole féministes pour profiter de leur expérience, de leurs lumières et de leurs solutions aux enjeux les plus pressants auxquels font face les femmes et les filles. Le premier ministre a demandé au W7 et au Conseil consultatif sur l’égalité des sexes pour la présidence du Canada du G7 d’être audacieux dans leurs recommandations, et c’est mission accomplie. Je me réjouis à l’idée de continuer à travailler avec de grandes féministes du monde entier en prévision du Sommet du G7 et par la suite pour contribuer à faire réellement changer les choses et à bâtir un monde égal, sûr et prospère où les femmes et les filles peuvent toutes réaliser leur plein potentiel. »

L’honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre de la Condition féminine

« Avec la politique d’aide internationale féministe du Canada, nous reconnaissons que la promotion de l’égalité des genres et le renforcement du pouvoir des femmes et des filles est le meilleur moyen d’éliminer la pauvreté et d’assurer une croissance économique au service de tous. J’ai hâte de recevoir les recommandations du Conseil et du Sommet du W7 qui nous aideront à bâtir un monde plus inclusif, plus pacifique et plus prospère. »

 L’honorable Marie‑Claude Bibeau, C.P., députée
Ministre du Développement international et de la Francophonie
 

« Nous avons tous un rôle à jouer pour faire progresser l’égalité homme-femme – aussi bien au pays qu’à l’étranger. Plus tôt cette semaine, c’est avec fierté que j’ai participé à des discussions qui mettaient en évidence l’importance de prioriser l’autonomisation socioéconomique et le leadership des femmes et des filles tandis que poursuivons nos efforts pour créer un monde équitable, inclusif et durable. »

L’honorable Jim Carr, C.P., député
Ministre des Ressources naturelles

« Notre économie est plus forte lorsque les femmes sont présentes sur le marché du travail. Nous savons que les femmes doivent encore surmonter des obstacles et notre gouvernement est déterminé à assurer l’égalité des sexes dans tous les milieux. Dans les pays membres du G7, nous devons travailler ensemble pour bâtir une culture où les femmes ont les mêmes chances de réussir que les hommes parce que quand les femmes participent aux discussions, nous en profitons tous. »

L’honorable Patty Hajdu, C.P., députée
Ministre de l’Emploi, du Développement de la main‑d’œuvre et du Travail 

« Bien que les femmes soient disproportionnellement touchées par les changements climatiques, elles sont également des chefs de file de l’action climatique. Comme j’ai pu le constater de mes propres yeux, les femmes font vraiment une différence dans la lutte contre les changements climatiques. Le mois prochain, lors du Sommet du G7 : Les femmes en action pour le climat, les femmes feront progresser la mise en œuvre de l’Accord de Paris, soutiendront l’innovation propre et les emplois de qualité, et assureront un avenir durable pour nos enfants et nos petits-enfants. »

L'honorable Catherine McKenna, C.P., députée
Ministre de l’Environnement et du Changement climatique 

Faits en bref

  • Le Canada a mis sur pied le Conseil afin de promouvoir un programme véritablement transformateur pour le G7 et d’appuyer les dirigeantes, dirigeants et ministres de sorte que l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles soient bien intégrées à l’ensemble des travaux du G7.

  • Le Conseil formulera à l’intention de la présidence canadienne du G7 des recommandations et des conseils sur les mesures concrètes qui produiraient des résultats tangibles pour les femmes et les filles.

  • Coprésidé par Isabelle Hudon, ambassadrice du Canada en France, et Melinda Gates, le Conseil se compose de femmes et d’hommes qui portent la cause du féminisme, de spécialistes techniques ainsi que de militantes du milieu communautaires, y compris des membres de la société civile, des membres du gouvernement et des jeunes provenant des pays du G7 et d’ailleurs.

  • Le W7 réunit environ 70 chefs de file féministes du Canada, de pays du G7 et de pays du Sud pour discuter et formuler des recommandations stratégiques visant à promouvoir l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes. Leurs voix, leurs points de vue et leur leadership sont essentiels pour garantir que les résultats du G7 fassent écho à ce que vivent les femmes et les filles du monde entier.

Liens connexes

Personnes-ressources

Célia Canon
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de la Condition féminine
613‑862‑3270

Valérie Haché
Agente des communications
Condition féminine Canada
819‑420‑8684


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :