Condition féminine Canada lance le Cercle des femmes autochtones pour niveler les inégalités auxquelles font face les femmes et les filles autochtones

Communiqué de presse

La ministre Monsef consulte des dirigeantes et spécialistes autochtones sur les stratégies à adopter pour éliminer les obstacles systémiques

Le 24 mai 2018 – Gatineau (Québec) – Condition féminine Canada

Aucune relation n’est plus importante pour le Canada que sa relation avec les peuples autochtones, et le gouvernement fédéral s’est engagé à prendre des mesures qui aideront les femmes et les filles autochtones à réaliser leur plein potentiel.

Dans cet esprit, l’honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, a rencontré aujourd’hui les membres du nouveau Cercle des femmes autochtones afin de discuter des façons d’éliminer les inégalités systémiques qui touchent les femmes et les filles autochtones de façon disproportionnée. La rencontre s’est déroulée dans le cadre de la Semaine de sensibilisation aux cultures autochtones.

La sous-ministre de Condition féminine Canada, Gina Wilson, qui est Algonquine, présidera le Cercle des femmes autochtones. Celui-ci jouera un rôle consultatif pour un mandat de deux ans et donnera à Condition féminine Canada l’occasion de consulter les dirigeantes des collectivités autochtones au sujet des défis qu’elles doivent surmonter et de leurs priorités auxquelles devrait répondre le gouvernement du Canada pour concrétiser l’égalité entre les sexes. Les membres du Cercle proviennent d’un large éventail de secteurs et comprennent des représentantes des Premières Nations, des Métisses et des Inuites ainsi que des jeunes et des aînées de toutes les régions du pays. Chaque membre possède de vastes connaissances relatives aux trois domaines prioritaires de Condition féminine Canada : accroître la sécurité et la prospérité économiques des femmes, encourager les femmes à occuper des postes de responsabilité et à participer à la vie démocratique, et mettre fin à la violence faite aux femmes et aux filles. Elles partageront orientations stratégiques et savoir-faire pour éclairer les mesures fédérales.

Citations

« Aucune relation n’est plus importante pour notre gouvernement et pour le Canada que celle avec les peuples autochtones, et il ne fait aucun doute que les femmes sont la clé du succès de nos efforts de réconciliation. Nous avons besoin de leur pouvoir, de leur résilience, de leurs idées et de leur vécu pour garantir que les interventions du gouvernement fédéral profitent à l’économie et à toutes les collectivités.  La collaboration avec le Cercle des femmes autochtones orientera notre travail et nous aidera à renverser les obstacles qui empêchent les femmes et les filles autochtones de réussir dans toutes les sphères de la vie. Je me réjouis à la perspective de participer à un dialogue constructif avec les membres estimées du Cercle pour apprendre d’elles et travailler en partenariat à l’atteinte de nos objectifs communs. »

L’honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre de la Condition féminine

 

« Je suis profondément honorée que ces femmes extraordinaires aient accepté de se joindre au Cercle – un espace où nous pouvons nous réunir, mettre nos voix à profit, être vues et entendues, renforcer notre pouvoir d’action et transmettre notre sagesse. »

Gina Wilson
Sous-ministre, Condition féminine Canada

Faits en bref

    Le gouvernement du Canada s’est engagé à faire progresser la réconciliation avec le peuple inuit, les Premières Nations et la nation métisse. L’accent est mis sur l’établissement d’une relation renouvelée avec les peuples autochtones – une relation fondée sur la reconnaissance des droits, le respect, la coopération et le partenariat.


Produits connexes

Personnes-ressources

Célia Canon
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de la Condition féminine
613-862-3270

Valérie Haché
Agente des communications
Condition féminine Canada
819-420-8684


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :