La ministre Monsef annonce un financement de 10 millions de dollars pour la sécurité économique des femmes

Communiqué de presse

Le 4 mai 2018 – Edmonton (Alberta) – Condition féminine Canada

La sécurité économique est le fondement de l’autonomisation des femmes et, en finançant des projets qui contribuent à la stabilité économique à long terme des femmes, le gouvernement réalise d’importants progrès vers l’avancement de l’égalité entre les sexes au Canada.

Les femmes continuent à être touchées de façon disproportionnée par l’insécurité économique. En 2015, au Canada, les femmes ont gagné seulement 87 cents pour chaque dollar gagné par les hommes. Elles sont beaucoup plus susceptibles d’occuper un emploi à temps partiel (les femmes représentent 76 % de la main-d’œuvre à temps partiel), et 25 % d’entre elles affirment travailler à temps partiel en raison des responsabilités en matière de garde d’enfants qui leur incombent.

Par conséquent, l’honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, et Randy Boissonnault, député d’Edmonton-Centre et conseiller spécial du premier ministre pour les enjeux liés à la communauté LGBTQ2, ont annoncé l’affectation d’une somme de 10 millions de dollars pour des projets qui s’attaquent aux causes profondes de l’insécurité économique des femmes dans les collectivités du Canada, y compris des projets qui se déroulent en Alberta.

La ministre Monsef était accompagnée de représentants d’Elevate Aviation, de la Calgary Immigrant Women’s Association (CIWA) et de l’Association of Professional Engineers and Geoscientists of Alberta (APEGA), qui reçoivent du financement dans le cadre de cet appel de propositions. Elevate Aviation a reçu 426 410 $ pour un projet national visant à améliorer la sécurité économique des femmes en leur donnant accès à des carrières dans l’industrie de l’aviation au Canada. La CIWA recevra 313 693 $ pour un projet visant à cerner les obstacles économiques auxquels sont confrontées les immigrantes qui fuient la violence familiale et à améliorer leur accès à des emplois, tandis que l’APEGA recevra 350 000 $ pour un projet visant à accroître la participation des femmes dans les domaines des sciences, de la technologie, du génie et des mathématiques (STEGMA).

Plus de 30 projets de partout au pays recevront des fonds dans le cadre de cet appel de propositions qui se divise en deux thèmes. Le premier est Aplanir les obstacles systémiques grâce au partenariat, qui offre du financement pour éliminer les obstacles majeurs qui minent la sécurité économique des femmes, y compris le manque d’accès à des services de garde et les disparités et écarts salariaux entre les sexes. Le second thème, Mobiliser le secteur privé et augmenter ses investissements dans la cause des femmes, invite les organismes à établir des partenariats avec le secteur privé pour trouver des solutions novatrices qui aideront à promouvoir la sécurité économique des femmes. D’autres projets liés à cet appel de propositions seront annoncés au cours des prochains mois.

Citations

« Lorsque les femmes n’ont pas de bons emplois et des revenus stables, nous en assumons toutes et tous les coûts comme les conséquences. Investir dans la classe moyenne et ceux et celles qui travaillent fort pour y accéder, c’est investir dans la sécurité économique des femmes pour qu’elles, leur famille et leur collectivité puissent prospérer. Notre gouvernement sait que lorsque nous investissons dans les femmes, nous renforçons l’économie pour tout le monde, et c’est pourquoi ces projets sont si importants : ils créent les conditions propices à l’épanouissement professionnel et personnel des femmes. En finançant des organismes qui cibleront les obstacles qui empêchent les femmes de progresser, nous veillons à ce que toutes les Canadiennes et tous les Canadiens aient une chance réelle et équitable de réussir, peu importe leur sexe. »

L’honorable Maryam Monsef, P.C., députée
Ministre de la Condition féminine 

« Tous les Canadiens et Canadiennes ont droit à la sécurité économique – c’est le point d’appui qui nous permet de poursuivre nos objectifs, de mener une vie épanouie et de bâtir des collectivités dynamiques. Les femmes continuent d’être touchées de façon disproportionnée par l’insécurité économique et notre gouvernement reconnaît que cela doit changer. En finançant des organismes voués au soutien des femmes de tous horizons et d’identités diverses, nous prenons des mesures importantes pour éliminer les obstacles à la stabilité économique des femmes en Alberta. »

Randy Boissonnault
Député d’Edmonton-Centre
Conseiller spécial pour les enjeux liés à la communauté LGBTQ2 

« Grâce à ce financement, nous pourrons aider un plus grand nombre de femmes à accéder à la sécurité économique en poursuivant une carrière fructueuse dans le domaine de l’aviation. Notre mission consiste à soutenir les femmes dans la réalisation de leurs rêves en aviation et, grâce à ce financement, nous pourrons continuer à faire avancer les choses dans la vie des femmes au Canada. »

 Kendra Kincade
Fondatrice et présidente d’Elevate Aviation 

Faits en bref

  • Recherche économique RBC estime que la participation d’un plus grand nombre de femmes au marché du travail se traduirait par une hausse du PIB du Canada pouvant atteindre 4 %.

  • Le McKinsey Global Institute estime qu’en prenant des mesures pour faire progresser l’égalité des femmes – notamment employer plus de femmes dans les domaines technologiques et augmenter leur participation au marché du travail –, l’économie du Canada pourrait y gagner 150 milliards de dollars d’ici 2026.

  • Les projets sont financés dans le cadre de l’appel de propositions, Promouvoir la sécurité économique des femmes, qui a été annoncé en octobre 2017.

  • La sécurité économique comprend la sécurité sociale de base, définie par la satisfaction des besoins de base tels que l’accès à des soins de santé, à l’éducation et au logement. 

  • Plus de 30 projets se partageront une somme totale de 10 millions de dollars dans le cadre de cet appel de propositions.

  • Les projets financés visent à éliminer les obstacles majeurs à la sécurité économique des femmes, notamment le manque d’accès à des services de garde, les disparités et écarts salariaux. 

  • Le Programme de promotion de la femme de Condition féminine Canada verse du financement à des organismes admissibles pour leur permettre de réaliser des projets qui visent à aplanir des obstacles systémiques à l’égalité des sexes.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Célia Canon
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de la Condition féminine
613-862-3270

Valérie Haché
Agente des communications
Condition féminine Canada
819-420-8684


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :