La ministre Monsef souligne les progrès accomplis à l’issue d’une première année d’efforts pour éliminer la violence fondée sur le sexe

Communiqué de presse

Le 19 juin 2018 – Ottawa (Ontario) – Condition féminine Canada

Aujourd’hui, à l’occasion du premier anniversaire d’Il est temps : La stratégie du Canada pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe, l’honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, a souligné les progrès réalisés par le gouvernement du Canada dans ses efforts pour mettre fin à la violence fondée sur le sexe.

Voici les mesures concrètes qu'il a prises au cours de l'année écoulée :

  • création ou réparation de 7 000 places de refuges pour les survivantes de violence familiale;

  • examen par la Gendarmerie royale du Canada de 2 225 dossiers d’agression sexuelle  qui avaient été classés « non fondés »;

  • octroi d’un financement de plus de 4 millions de dollars au Centre canadien de protection de l’enfance pour protéger les enfants contre la cyberexploitation sexuelle, et des fonds supplémentaires pour établir un réseau de personnes survivantes;

  • investissement de 20 millions de dollars dans des projets visant à combler les lacunes dans le soutien aux personnes survivantes de la violence fondée sur le sexe et à leur famille;

  • lancement de la première enquête nationale récurrente sur la violence fondée sur le sexe au Canada.

S'ajoutant à d’autres mesures positives prises par le gouvernement fédéral, ces initiatives sont décrites dans le premier rapport annuel que vient de publier le gouvernement sur la mise en œuvre de la stratégie : Bilan annuel de la Stratégie du Canada pour prévenir et contrer la violence fondée.

La ministre Monsef a également rencontré aujourd’hui son Conseil consultatif sur la Stratégie pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe et a profité de l’occasion pour souhaiter la bienvenue aux nouvelles membres du Conseil.

Les membres actuels ont été invités à renouveler leur mandat pour une autre année. Car leurs conseils et expertise demeurent essentiels à la mise en œuvre de la Stratégie et contribuent à garantir qu’une variété de points de vue sont pris en compte dans les politiques et programmes.

Il y a un an, la ministre Monsef a annoncé la toute première Stratégie fédérale pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe. Dans le cadre de la Stratégie, le gouvernement s’est engagé à consacrer 100,9 millions de dollars à des mesures de prévention et de lutte contre la violence fondée sur le sexe, à savoir : la prévention, le soutien aux personnes survivantes et à leur famille, de même la réactivité du système juridique et judiciaire aux besoins. Dans son budget de 2018, le gouvernement du Canada a élargi la portée de la Stratégie et a presque doublé son financement total pour le porter à près de 200 millions de dollars.

Au cours des mois à venir, des mesures supplémentaires seront annoncées, notamment le lancement du Centre du savoir sur la violence fondée sur le sexe et d'une stratégie de mobilisation des hommes et des garçons au services de l'égalité des sexes.

 

Citations

« À l’occasion du premier anniversaire de cette première stratégie fédérale du Canada pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe, nous saluons le courage de toutes les personnes qui ont contribué par leurs témoignages à façonner la stratégie. Nos mesures s’appuient sur le travail de ceux et celles qui se sont acharnés pendant des décennies à combler les lacunes auxquelles le gouvernement a maintenant entrepris de remédier. Il y a beaucoup de travail à faire, et les gouvernements ne peuvent pas faire cavalier seul. Nous voulons travailler avec tous les secteurs, tous les segments de la population ­— hommes, femmes et autres —  et toutes les générations pour mettre fin à cette forme de violence évitable. »

L’honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre de la Condition féminine

 

« La violence fondée sur le sexe est un problème majeur de santé publique qui peut avoir des répercussions à long terme sur la santé physique et mentale des personnes survivantes et de leur famille. Nous savons que certaines populations au Canada, notamment les femmes autochtones et les personnes allosexuelles, sont particulièrement touchées par la violence fondée sur le sexe. Nous poursuivrons nos efforts afin de les aider. En appuyant des programmes communautaires novateurs, le gouvernement du Canada démontre sa volonté de mettre fin à la violence fondée sur le sexe et d'aider les personnes survivantes à refaire leur vie et à recouvrer la santé. »

 

 

L’honorable Ginette Petitpas-Taylor, C.P., députée
Ministre de la Santé

 

« Les femmes sont touchées de façon disproportionnée par l’exploitation sexuelle, le harcèlement et la traite de personnes. Au cours de la dernière année, nous avons fait de grands progrès pour mettre fin à la violence fondée sur le sexe et nous poursuivrons nos efforts. Je suis fier du travail que Sécurité publique Canada accomplit pour contribuer à la mise en œuvre de la Stratégie, travail qui inclut : renforcer la formation et la sensibilisation du personnel de la Gendarmerie royale du Canada, poursuivre l'examen exhaustif des enquêtes sur les agressions sexuelles et améliorer les mesures de protection des enfants contre la cyberexploitation sexuelle. Nous sommes déterminés à poursuivre cet important travail à l'appui de l’égalité des sexes et de la sécurité pour toute la population canadienne. »

 

L’honorable Ralph Goodale, C.P., député
Ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

« Plus de la moitié des personnes nouvellement arrivées au Canada qui font appel aux services d’établissement sont des femmes. Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada collabore avec des fournisseurs de services un peu partout au Canada pour s’assurer que nos programmes répondent aux besoins de ces femmes. Aider des personnes en situation de vulnérabilité ou aux prises avec la violence à élaborer un plan pour leur sécurité et à acquérir une plus grande confiance en elles, tenir des cours de langue et des groupes de soutien exclusivement pour les femmes afin de créer pour elles des espaces sûrs et ouverts, de même qu’offrir au personnel de première ligne une formation appropriée : voilà certains des moyens que nous prenons pour contrer la violence fondée sur le sexe tout en aidant les nouvelles arrivantes à bien vivre leur établissement et leur intégration. »

L’honorable Ahmed Hussen, C.P., député
Ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

« Le ministère de la Défense nationale appuie le travail de Condition féminine Canada visant à mettre en œuvre la Stratégie du Canada pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe, et il s’engage à mettre fin à la violence sexuelle et fondée sur le sexe dans notre société. Ces deux formes de violence sont omniprésentes dans la société et cette stratégie coordonnée mise en œuvre à l’échelle du gouvernement est cruciale. Grâce à l’Opération HONOUR et à l’engagement numéro 22 dans la politique de défense – Renforcer les équipes d'aide aux victimes de crise familiale des Forces armées canadiennes, la Défense nationale demeure mobilisée. »

L’honorable Harjit Singh Sajjan, C.P., député Ministre de la Défense nationale

Faits en bref

  • Le 19 juin 2017, le gouvernement du Canada a annoncé Il est temps : La stratégie du Canada pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe.

  • Les partenaires qui ont reçu des fonds dans le cadre de la Stratégie sont Condition féminine Canada, l’Agence de la santé publique du Canada, Sécurité publique Canada, le ministère de la Défense nationale, la Gendarmerie royale du Canada, et Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada.

  • Le Conseil consultatif de la ministre sur la Stratégie pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe a été mis sur pied le 27 juin 2016. Afin de poursuivre leurs travaux liés à la Stratégie, les membres du Conseil ont été invités à prolonger d'une année leur mandat.

  • En plus des 100,9 millions de dollars promis au départ, le budget de 2018 prévoyait 86 millions de dollars sur cinq ans à compter de 2018-2019 et 20 millions de dollars par année par la suite pour élargir la portée de la Stratégie. Les nouveaux investissements viseront notamment à prévenir la violence dans les fréquentations amoureuses à l’adolescence, à améliorer et à élaborer des initiatives de prévention de l’intimidation et de la cyberintimidation, de même qu’à outiller les professionnelles et professionnels de la santé pour qu’ils puissent prodiguer des soins pertinents aux victimes. De plus, l’investissement annoncé dans le budget de 2018 permettra d’élargir l’examen des dossiers d’agressions sexuelles par la Gendarmerie royale du Canada et appuiera la formation et la sensibilisation de ses agentes et agents, en plus d’établir un cadre national de lutte contre la violence fondée sur le sexe dans les établissements postsecondaires.

     

Liens connexes

Personnes-ressources

Célia Canon
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de la Condition féminine
613-862-3270

Valérie Haché
Agente des communications
Condition féminine Canada
819-420-8684


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :