De nouveaux fonds fédéraux pour améliorer la sécurité et la prospérité économiques des femmes autochtones dans les Territoires du Nord-Ouest

Communiqué de presse

Le 1er août 2018 – Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest) – Condition féminine Canada

Les femmes autochtones ont une place importante dans leur famille et dans leur collectivité : elles donnent la vie et en prennent soin, elles exercent aussi une grande influence comme artisanes et gardiennes de la paix et comme protectrices. En créant des conditions propices à la réussite des femmes autochtones, nous aidons aussi familles et collectivités, et l’amélioration de leur bien-être économique renforcera l’économie du Canada tout entier.

L’honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, a annoncé aujourd’hui de nouveaux fonds du gouvernement du Canada pour des projets qui contribueront à l’avancement de la sécurité et prospérité économiques des femmes autochtones dans les Territoires du Nord-Ouest.

L’Association des femmes autochtones des TNO recevra 200 000 $ pour un projet de deux ans dans le cadre duquel elle travaillera avec le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest et la Ville de Yellowknife afin d’apporter des changements systémiques au sein du réseau de soutien au logement. Le projet permettra d’améliorer les connaissances et capacités de l’Association, y compris sa capacité à réseauter, pour mieux répondre aux besoins des femmes autochtones et mieux les représenter dans les interventions officielles et communautaires visant à réduire l’itinérance et la pauvreté dans les Territoires du Nord-Ouest. Le projet fournira de nouvelles connaissances sur les femmes autochtones et l’itinérance en vue du plan d’action de Yellowknife et orientera la planification et mise en œuvre continues de mesures d’intervention adaptées à la culture et au sexe pour mettre fin à l’itinérance.

Le Conseil tribal des Gwich’in obtiendra 264 982 $ pour réaliser un projet de 24 mois visant à permettre aux femmes autochtones habitant la région de réussir dans le secteur florissant du tourisme et pleinement profiter du marché de l’artisanat et de la confiserie dans la région du delta de Beaufort. Dans le cadre du projet, le conseil travaillera avec des partenaires pour dresser l’inventaire des services et mesures de soutien en place et élaborera un plan d’action pour favoriser la participation des femmes à l’économie traditionnelle de l’artisanat.

Ces projets font partie de 14 projets financés aux termes de l’appel de propositions Améliorer la sécurité et la prospérité économiques des femmes autochtones, lancé l’automne dernier. D’autres projets en vertu du même appel seront annoncés au cours des prochains mois.

Citations

« Quand nous investissons dans les femmes, nous renforçons l’économie et nos collectivités, et tout le monde en profite. Si nous finançons des organismes qui éliminent les obstacles auxquels se heurtent les femmes autochtones, nous nous assurons que toutes les femmes ont des chances égales de prospérer. Il s’agit non seulement de la chose à faire d'un point de vue moral, mais bien du choix le plus judicieux. Les femmes autochtones ont le talent, le pouvoir et l’ingéniosité pour apporter des changements positifs et c’est pourquoi le gouvernement du Canada est fier d’appuyer des projets comme celui-ci. »

 L’honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre de la Condition féminine

« Nous nous réjouissons que le gouvernement du Canada soutienne ce projet et nos efforts pour aider plus de femmes à atteindre la sécurité et la prospérité économiques. Nous croyons qu’en aidant les femmes et leur famille à trouver un logement, nous aidons la collectivité dans son ensemble à grandir et à prospérer.

 Liza Charlo-Pieper, présidente
Association des femmes autochtones des TNO

« Nous accueillons favorablement l’appui du gouvernement du Canada à ce projet qui renforcera l’autonomie des femmes comme participantes à l’économie des Territoires du Nord-Ouest. Grâce à ce partenariat, les femmes d’ici pourront profiter de nouvelles occasions importantes au sein du marché de l’artisanat et du secteur du tourisme, améliorant ainsi leur bien-être économique et celui de leur famille. »

Bobbie Jo Greenland-Morgan, grande chef
Conseil tribal des Gwich’in

Faits en bref

  • Recherche économique RBC estime que la participation d’un plus grand nombre de femmes au marché du travail se traduirait par une hausse du PIB pouvant atteindre 4 % au Canada.

  • Le McKinsey Global Institute estime que l’adoption de mesures pour faire progresser l’égalité des sexes — notamment pour augmenter la participation au marché du travail des femmes dans toute leur diversité et pour assurer à celles-ci une meilleure représentation dans le secteur des technologies — renforcerait l’économie du Canada, qui pourrait y gagner 150 milliards de dollars d’ici 2026.

  • La population autochtone enregistre une croissance quatre fois supérieure à celle du reste de la population canadienne. Ce bassin démographique représente un énorme vivier de talents. À l'intérieur de cette cohorte, les femmes autochtones jouent déjà un rôle vital dans notre économie et ont un potentiel de croissance exceptionnel.

  • Selon le recensement de 2016, le Canada compte 860 265 femmes et filles autochtones. Ces femmes étaient plus susceptibles que les hommes autochtones d’obtenir un diplôme universitaire. Selon l’Enquête sur le financement des petites et moyennes entreprises de 2014, elles étaient également les principales actionnaires de plus du quart de toutes les petites et moyennes entreprises autochtones au Canada.

  • Les projets sont financés à la suite de l’appel de propositions Améliorer la sécurité et la prospérité économiques des femmes autochtones, lancé en octobre 2017.

  • Bon nombre de femmes autochtones élèvent leur famille tout en poursuivant leurs études. Pour les aider, ainsi que leur famille, il faudrait leur faciliter l’accès à des services de garde et à des logements subventionnés.

  • La sécurité et la prospérité économiques incluent la sécurité sociale de base, c’est-à-dire la satisfaction durable des besoins de base comme la santé, l’éducation et le logement.

  • Le Programme de promotion de la femme de Condition féminine Canada verse du financement à des organismes admissibles pour leur permettre de réaliser des projets cherchant à aplanir des obstacles systémiques à l’égalité au Canada. 

  • Le gouvernement du Canada s’est engagé à faire progresser la réconciliation avec le peuple inuit, les Premières Nations et la nation métisse. L’accent est mis sur l’établissement d’une relation renouvelée avec les peuples autochtones – une relation fondée sur la reconnaissance des droits, le respect, la coopération et le partenariat.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Célia Canon
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de la Condition féminine
613-862-3270

Valérie Haché
Agente des communications
Condition féminine Canada
819-420-8684


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :