Financement fédéral : des fonds neufs pour améliorer la sécurité économique des femmes dans le Nord de l’Ontario

Communiqué de presse

Un projet qui aidera les entrepreneures à accéder à du financement pour faire croître leur entreprise

Le 14 août 2018 – Thunder Bay (Ontario) – Condition féminine Canada

Le gouvernement s’est engagé à promouvoir l’égalité entre les sexes et comprend l’importance d’offrir plus de possibilités aux femmes dans toutes les sphères de la vie au Canada pour renforcer leur autonomie. Par nos investissements dans des projets qui améliorent la sécurité économique des femmes, nous contribuons à créer des conditions propices à leur réussite, de même qu’à celle de leur famille et de leur collectivité.

L’honorable Patricia Hajdu, ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail et députée de Thunder Bay–Supérieur-Nord, a annoncé aujourd’hui, au nom de l’honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, que le gouvernement du Canada financera un projet visant à améliorer la sécurité économique des femmes dans le Nord de l’Ontario.

PARO Centre pour l’entreprise des femmes se verra accorder un financement de 280 061 $ pour son projet intitulé Collaborating for Transformation: Advancing Women’s Economic Security ( Collaborer pour la transformation : améliorer la sécurité économique des femmes ) . Dans le cadre de ce projet de 36 mois, l’organisme tentera de comprendre les obstacles à la croissance auxquels se heurtent les entreprises dirigées par des femmes dans le Nord de l’Ontario, et il pourra ainsi mieux saisir pourquoi nombre d’entre elles, après un bon démarrage, ne parviennent pas à se développer. Parmi les obstacles rencontrés, mentionnons l’accès inégal des femmes au capital de croissance, l’attitude des investisseurs et le manque d’occasions d’affaires existantes et potentielles, de réseaux d’affaires et d’autres « connecteurs » de petites entreprises pouvant jouer un rôle dans le succès ou l’échec de ces entreprises. Le projet étudiera également l’influence néfaste d’autres facteurs (sexisme, isolation en milieu rural, âgisme, etc.) sur la croissance des entreprises dirigées par des femmes.

L’insécurité économique continue de toucher un nombre disproportionné de femmes. En 2015, au Canada, les Canadiennes ont gagné seulement 87 cents pour chaque dollar gagné par les Canadiens. Elles étaient en outre beaucoup plus susceptibles d’occuper un emploi à temps partiel (les femmes représentent 76 % de la main-d’œuvre à temps partiel), et 25 % d’entre elles affirmaient travailler à temps partiel en raison de leurs responsabilités parentales.

En octobre 2017, Condition féminine Canada a invité des organismes à proposer des projets pour promouvoir la sécurité économique des femmes au Canada en tâchant de remédier à certaines des causes fondamentales de l’inégalité, dont, notamment, des obstacles comme l’accès aux services de garde d’enfants, les salaires inégaux et l’écart salarial entre les femmes et les hommes. À la suite de l’appel de propositions intitulé Promouvoir la sécurité économique des femmes, une trentaine de projets ont été approuvés et recevront un financement totalisant 10 millions de dollars. Les projets approuvés dureront trois ans. Ce financement s’inscrit dans nos efforts continus pour renforcer l’autonomie économique des femmes et faire avancer l’égalité entre les sexes au Canada.

Citations

« Notre gouvernement sait que nos investissements dans les femmes profitent à toute la population puisqu’ils renforcent l’ensemble de l’économie. D’où l’importance de ces projets, qui créeront des conditions propices à l’épanouissement professionnel et personnel des femmes. En finançant des organismes comme PARO Centre pour l’entreprise des femmes, dont l’important travail vise à éliminer les obstacles qui limitent le pouvoir d’action des femmes, nous faisons en sorte que l’ensemble des Canadiennes et Canadiens aient une chance réelle et équitable de réussir, indépendamment de leur sexe et de leur identité de genre. »

L’honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre de la Condition féminine

« En éliminant les obstacles auxquels font face les femmes entrepreneures dans nos régions rurales, nous favoriserons la participation et le développement économique dans le nord-ouest de l’Ontario. J’ai hâte de constater les résultats de ce projet et l’accroissement de la diversité économique dans notre région. »

L’honorable Patty Hajdu, C.P., députée
Ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail
Députée de Thunder Bay–Supérieur-Nord

« PARO Centre pour l’entreprise des femmes accomplit un travail incroyable dans le Nord de l’Ontario en éliminant les barrières qui entravent l’avancement des entrepreneures de nos collectivités. Je suis ravi de savoir que ce financement permettra à l’organisme d’offrir du soutien et une meilleure sécurité économique à encore plus de femmes d’affaires de la région, et je suis impatient de voir les répercussions positives de cet investissement. »

Don Rusnak
Député de Thunder Bay–Rainy River
Secrétaire parlementaire de la ministre des Services aux Autochtones

« C’est avec un grand enthousiasme que nous accueillons le soutien du gouvernement du Canada pour notre projet visant à aider plus d’entrepreneures à accéder au financement et à d’autres formes de soutien nécessaires à la croissance de leur entreprise. Nous espérons que notre travail des trois prochaines années contribuera au succès et à l’essor de nombreuses autres entreprises menées par des femmes dans le Nord de l’Ontario. »

Rosalind Lockyer, directrice exécutive
PARO Centre pour l’entreprise des femmes

Faits en bref

  • Recherche économique RBC estime que la participation d’un plus grand nombre de femmes au marché du travail se traduirait par une hausse du PIB pouvant atteindre 4 % au Canada.

  • Le McKinsey Global Institute estime que l’adoption de mesures pour faire progresser l’égalité des sexes, notamment pour augmenter la participation des femmes au marché du travail et leur assurer une meilleure représentation dans le secteur des technologies, renforcerait l’économie du Canada, qui pourrait y gagner 150 milliards de dollars d’ici 2026.

  • Les projets sont financés dans le cadre de l’appel de propositions intitulé Promouvoir la sécurité économique des femmes, qui a été annoncé en octobre 2017.

  • La sécurité économique comprend la sécurité sociale de base, c’est-à-dire la satisfaction des besoins de base comme la santé, l’éducation et le logement. 

  • Plus de 30 projets recevront un financement totalisant près de 10 millions de dollars dans le cadre de cet appel de propositions.

  • Les projets financés visent à éliminer les obstacles institutionnels à la sécurité économique des femmes, y compris l’accès aux services de garde, les iniquités salariales et l’écart salarial entre les femmes et les hommes.

  • Le Programme de promotion de la femme de Condition féminine Canada verse du financement à des organismes admissibles pour leur permettre de réaliser des projets cherchant à aplanir des obstacles systémiques à l’égalité au Canada. 

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Rosalyn Stevens
Adjointe spéciale aux communications
Cabinet de la ministre de la Condition féminine
613-862-3270           

Nanci-Jean Waugh
Directrice générale, Communications et affaires publiques
Condition féminine Canada
819-420-6810


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :