Nouvel investissement fédéral pour prévenir et éliminer la violence faite aux femmes autochtones à Terre-Neuve-et-Labrador

Communiqué de presse

Le 17 août 2018 – Stephenville (Terre-Neuve-et-Labrador) – Condition féminine Canada

La promotion de l’égalité entre les sexes est une importante priorité du gouvernement du Canada, car nous comprenons qu’il est tout simplement impossible d’aller de l'avant en tant que pays si la moitié de notre population est freinée dans son élan.

C’est pourquoi, aujourd’hui, la députée pour Long Range Mountains, Gudie Hutchings, a annoncé au nom de l’honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, que le gouvernement du Canada investira dans la prévention et l’élimination de la violence envers les femmes autochtones à Terre-Neuve-et-Labrador.

L’organisme Newfoundland Aboriginal Women's Network Inc. recevra 291 243 $ pour la réalisation d’un projet de 36 mois intitulé Building Understanding: Strengthening Lives (mieux comprendre pour améliorer des vies). Le projet vise à augmenter le signalement de la violence familiale parmi les femmes autochtones, ainsi qu’à améliorer l’accès de ces dernières à des services de soutien adaptés à leur culture sur la partie insulaire de Terre-Neuve-et-Labrador.                    

Grâce à des partenariats, à des consultations communautaires et à la participation de prestataires de services en lien avec l’administration de la justice, l’organisme entreprendra une évaluation des besoins et travaillera avec des aînées et aînés de la collectivité pour élaborer et mettre en œuvre des outils, protocoles et ressources pour les femmes en mettant à profit les pratiques exemplaires cernées. Un vaste réseau d’organismes provinciaux participera à des tables rondes visant à permettre l’échange d’information et l’écoute des préoccupations des femmes autochtones.

Citations

« La violence fondée sur le sexe demeure un obstacle à l’égalité des sexes dans notre pays, et nous savons que les femmes et les filles autochtones courent un plus grand risque d’être victimes de ce type de violence. C’est la raison pour laquelle le gouvernement fédéral soutient des organismes comme le Newfoundland Aboriginal Women's Network Inc., qui luttent pour prévenir et contrer toutes les formes de violence fondée sur le sexe. »

L’honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre de la Condition féminine

« Je suis fière de l’engagement du gouvernement du Canada envers l’avancement de l’égalité des sexes. Je suis également heureuse de cette collaboration avec Newfoundland Aboriginal Women's Network Inc., qui contribuera à prévenir et contrer la violence faite aux femmes autochtones. Cette initiative bénéficiera à de nombreuses femmes, ainsi qu’à leur famille et à leur communauté, à Terre-Neuve-et-Labrador. »

Gudie Hutchings, députée
Long Range Mountains

« Nous accueillons favorablement cette occasion de collaborer avec le gouvernement du Canada pour augmenter le signalement de la violence familiale par les femmes autochtones et améliorer leur accès à des services de soutien adaptés à leur culture à Terre-Neuve-et-Labrador. Ce projet améliorera concrètement la vie de femmes autochtones, et aussi celle de leur famille et de la collectivité, qui souffrent aussi des conséquences de la violence. »

Aînée Odelle Pike
Présidente
Newfoundland Aboriginal Women’s Network Inc.

Faits en bref

  • Condition féminine Canada travaille à aplanir les obstacles systémiques à la pleine participation des femmes dans tous les aspects de la vie au Canada. Il concentre ses efforts dans trois domaines, à savoir : l’amélioration de la sécurité et de la prospérité économiques des femmes; l’accès des femmes aux postes de responsabilité et de décision; et l’élimination de la violence faite aux femmes et aux filles.

  • En juin 2017, la ministre de la Condition féminine, l’honorable Maryam Monsef, a annoncé la toute première stratégie fédérale pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe. La stratégie repose sur trois piliers : la prévention, le soutien aux personnes survivantes et à leur famille, ainsi que la réactivité du système juridique aux besoins.

  • Le  gouvernement du Canada a étendu la portée de la stratégie et presque doublé son financement, le portant à près de 200 millions de dollars dans le budget de 2018. Les nouveaux investissements viseront notamment à prévenir la violence dans les fréquentations amoureuses à l’adolescence, à améliorer et à élaborer des initiatives de prévention de l’intimidation et de la cyberintimidation, de même qu’à outiller les professionnelles et professionnels de la santé pour qu’ils puissent prodiguer des soins pertinents aux victimes. De plus, l’investissement annoncé dans le budget de 2018 permettra d’élargir l’examen des dossiers d’agressions sexuelles par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et appuiera la formation et la sensibilisation de ses agentes et agents, en plus d’établir un cadre national de lutte contre la violence fondée sur le sexe dans les établissements postsecondaires.

  • Le gouvernement du Canada s’est engagé à faire progresser la réconciliation avec le peuple inuit, les Premières Nations et la nation métisse. L’accent est mis sur l’établissement d’une relation renouvelée avec les peuples autochtones – une relation fondée sur la reconnaissance des droits, le respect, la coopération et le partenariat.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Rosalyn Stevens
Adjointe aux communications
Cabinet de la ministre de la Condition féminine
819-420-7044

Nanci-Jean Waugh
Directrice générale, Direction des communications et affaires publiques
Condition féminine Canada
819-420-6810


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :