Déclaration de la ministre Monsef à l’occasion de la Journée internationale des filles

Déclaration

Le 11 octobre 2018

Ottawa (Ontario) — L’honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, a publié aujourd'hui la déclaration suivante :

« Nous soulignons aujourd’hui la Journée internationale des filles, une journée du Mois de l'histoire des femmes qui a été créée à la demande d’un groupe de filles qui voulaient sensibiliser le monde aux possibilités et défis particuliers qui sont les leurs en raison de leur sexe.

Trop souvent, on néglige encore les besoins fondamentaux des filles — notamment leurs besoins de nourriture, de vêtements et de logement. Dans le monde, un grand nombre de filles ne peuvent pas fréquenter l’école ou n’ont qu'un accès limité à l’éducation, ce qui restreint leurs perspectives de sécurité financière. Voilà pourquoi, en cette journée, nous réitérons notre engagement envers l'autonomisation des filles, car chaque personne mérite de pouvoir réaliser son plein potentiel.

Le thème de la journée est cette année "Avec elle : encourager l’instruction et la qualification professionnelle des filles." Ce thème insiste sur la nécessité d’offrir plus d’occasions d’apprentissage aux filles pour garantir qu’elles réussir leur transition vers le marché du travail. En juin, à la conclusion du sommet du G7, qui s’est tenu cette année dans Charlevoix, au Québec, le Canada a annoncé qu’il investira près de 3,8 milliards de dollars CA avec l'Union européenne, l'Allemagne, le Japon, le Royaume-Uni et la Banque mondiale pour assurer une éducation de qualité aux femmes et aux filles qui vivent dans des États fragiles, en crise ou en proie à des conflits. Il s’agit là du plus important investissement du genre à ce jour. Il aidera à préparer les filles à devenir des travailleuses qualifiées. Ainsi, nous créerons des collectivités plus saines et des sociétés plus équitables, tout en renforçant l’économie. Je suis en outre fière que le Canada se soit fait un champion mondial de l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes et des filles avec sa Politique d’aide internationale féministe.

Ici, au pays, nous travaillons à garantir la sécurité physique et financière des filles au moyen de l’Allocation canadienne pour enfants, dont profitent neuf familles sur dix. Nous encourageons plus de femmes à choisir une carrière dans les sciences, les technologies, le génie, les mathématiques et les métiers spécialisés. Nous finançons aussi des initiatives comme les Héritières du suffrage pour encourager les jeunes Canadiennes à se lancer en politique. À cela s’ajoutent des investissements cruciaux pour prévenir la violence amoureuse à l’adolescence, le harcèlement, y compris ses formes numériques, et l’exploitation sexuelle des enfants en ligne.

Au Canada et dans le monde, il y a tant de filles qui se démarquent déjà en tant qu'élèves, entrepreneuses, bénévoles et militantes. La fraîcheur de leurs points de vue, leur énergie débordante et l’audace de leurs idées sont la preuve que les filles transforment déjà nos collectivités.

Je vous encourage à relayer la voix des filles qui s’évertuent à changer les choses dans votre milieu, qui sont déterminées à faire tomber les barrières et à se tailler une place bien à elles dans le monde : parlez d’elles dans les médias sociaux avec le mot-clic #OnInfluence.

En ce jour très spécial, non seulement célébrons-nous le pouvoir des filles, mais nous encourageons chacune à poursuivre ses rêves. Rappelez-vous : on n’est jamais trop jeune pour être une artisane du changement! »

Personnes-ressources

Justine Villeneuve
Directrice des communications
Bureau de la ministre de la Condition féminine
819-420-7044


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :