Déclaration de la ministre Monsef au sujet du dépôt de la loi visant à créer le ministère des Femmes et de l’Égalité des genres

Déclaration

Le 29 octobre 2018

Ottawa – Aujourd’hui, l’honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, a fait la déclaration suivante au sujet de la Loi no 2 d’exécution du budget de 2018, qui prévoit des mesures législatives en vue de créer le ministère des Femmes et de l’Égalité des genres :

« Notre gouvernement sait que l’égalité entre les sexes génère une croissance économique. Selon le McKinsey Global Institute, notre économie pourrait gagner 150 milliards de dollars en moins de dix ans pourvu que des mesures pour faire progresser l’égalité des sexes soient adoptées. C’est pourquoi, en début d’année, nous avons déposé le premier budget genré de l’histoire du Canada, intitulé Égalité + croissance : Une classe moyenne forte. Dans ce budget, nous reconnaissons que l’égalité entre les sexes est un moteur de croissance économique et c’est dans cette optique que nous nous engageons à prendre des mesures législatives pour que Condition féminine Canada, un organisme fédéral, devienne un ministère à part entière du gouvernement du Canada.

Aujourd’hui, nous avons tenu notre promesse en déposant la Loi no 2 d’exécution du budget de 2018, qui vise à inscrire dans la loi, le ministère des Femmes et de l’Égalité des genres; à moderniser et à formaliser le rôle de ce ministère et de sa ministre ou son ministre, et à le rendre moins vulnérable aux changements sans débats publics.

Si le projet de loi est adopté, nous renforcerons notre capacité à faire avancer l’égalité entre les sexes et à renforcer la classe moyenne par des politiques, des programmes et un soutien aux organismes et partenaires communautaires revendiquant l’égalité. Ce ministère restera un centre d’expertise en matière d’égalité entre les sexes, mais son mandat sera élargi pour inclure l’orientation sexuelle, l’identité et l’expression de genre. Son mandat permettra en outre de promouvoir une meilleure compréhension de la perspective de genre et de diversité que l’on nomme couramment l’« analyse comparative entre les sexes plus », ou « ACS+ ».

Depuis 1976, Condition féminine Canada se consacre à la promotion de l’égalité pour les femmes et à leur pleine participation à la vie sociale, économique et démocratique du pays. Pour ce faire, nous travaillons à accroître la sécurité et la prospérité économiques des femmes, à les encourager à participer à l’exercice du pouvoir et à la vie démocratique et à éliminer la violence à l’égard des femmes et des filles. Le ministère des Femmes et de l’Égalité des genres continuera sur la lancée de Condition féminine Canada tout en ayant une capacité renforcée d’accomplir ce travail essentiel à la croissance de l’économie canadienne.

Aujourd’hui, nous célébrons ce moment historique, ainsi que les nombreuses autres mesures prévues dans la Loi no 2 d’exécution du budget de 2018 qui permettent de faire avancer l’égalité entre les sexes – par exemple, la budgétisation genrée qui fera désormais partie de la préparation du budget fédéral, ainsi que des mesures préventives de parité salariale visant une rémunération égale pour un travail de valeur égale, et la nouvelle prestation parentale partagée d’assurance-emploi, favorisant un partage plus équilibré de l’éducation des enfants à la maison. Ces mesures sont non seulement la bonne décision à prendre, mais aussi le choix judicieux, car l’égalité entre les sexes profite à tout le monde. »

Personnes-ressources

Braeson Holland
Attaché de presse
Cabinet de la ministre de la Condition féminine
343-549-8825


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :