Document d'information - Financement fédéral : des fonds neufs pour améliorer la sécurité économique des femmes en Outaouais

Document d'information

Condition féminine Canada – Programme de promotion de la femme

Condition féminine Canada fait progresser l’égalité entre les sexes au Canada de plusieurs façons, notamment au moyen de son Programme de promotion de la femme, qui finance les projets d’organismes admissibles. Les projets sont sélectionnés au moyen d’appels de propositions portant sur des thèmes précis ou parmi l’arrivage continu de propositions, ce qui donne au Programme la souplesse voulue pour répondre à mesure aux enjeux nouveaux. 

Le Programme de promotion de la femme finance des projets qui ciblent les obstacles systémiques à l’égalité des sexes dans trois domaines prioritaires, à savoir : l’élimination de la violence faite aux femmes et aux filles, l’amélioration de la sécurité économique des femmes et des filles, et l’accès des femmes et des filles aux postes de responsabilité et de décision. 

Appels de propositions – Promouvoir la sécurité économique des femmes et Améliorer la sécurité et la prospérité économiques des femmes autochtones

Le 2 octobre 2017, l’honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, a lancé deux appels de propositions. Le premier appel, intitulé Promouvoir la sécurité économique des femmes, invitait les organismes à présenter une demande de financement pour des projets favorisant la sécurité économique des femmes tout en contribuant à l’avancement de l’égalité entre les sexes au Canada. Plus de 30 projets ont été retenus à l’issue de cet appel et se partagent la somme de 10 millions de dollars. 

Cet appel de proposition comprenait deux thèmes. Le premier, Aplanir les obstacles systémiques grâce au partenariat, finance des projets visant à éliminer les obstacles majeurs à la sécurité économique des femmes, entre autres, l’accès aux services de garde, l’écart salarial entre les femmes et les hommes et les iniquités salariales. 

Le second thème, Mobiliser le secteur privé et augmenter ses investissements dans la cause des femmes, invite les organismes à établir des partenariats avec le secteur privé pour trouver des solutions novatrices qui aideront à promouvoir la sécurité économique des femmes. 

Le second appel de propositions, Améliorer la sécurité et la prospérité économiques des femmes autochtones, invitait les organismes à encourager la collaboration entre les parties prenantes — les femmes, les organismes et communautés autochtones, ainsi que le secteur privé — pour favoriser la sécurité et la prospérité économiques des femmes autochtones au Canada. En vertu de cet appel de propositions, 15 projets répartis un peu partout au pays se partageront plus de 5 millions de dollars. 

Projets financés

Option Femmes Emploi est un organisme régional dont les objectifs sont l’autonomie économique des femmes et la reconnaissance de leur apport précieux au marché du travail. L’organisme offre du perfectionnement professionnel et du soutien aux entrepreneures, de même qu’aux femmes qui cherchent un emploi bien rémunéré dans des secteurs traditionnellement réservés aux hommes. 

Description du projet

Le gouvernement du Canada versera 274 285 $ à Option Femmes Emploi pour un projet de 36 mois, intitulé Accès des femmes au secteur automobile. Le but du projet : améliorer l’environnement de travail dans l’industrie automobile pour y augmenter le recrutement et la rétention des femmes, et ainsi accroître leur sécurité économique. 

L’organisme travaillera à cerner les obstacles les plus importants au recrutement et à la rétention des travailleuses. Il créera ensuite un comité consultatif où siégeront des femmes et qui comprendra aussi une représentation d’entreprises, d’organismes communautaires et de syndicats de la région. Le comité formulera un plan régional de formation pour les entreprises du secteur en Outaouais, afin de leur apprendre des pratiques propices à la création de milieux de travail plus inclusifs. Ce projet devrait se traduire par une amélioration de l’environnement de travail dans le secteur automobile, une meilleure connaissance du domaine pour les candidates et, conséquemment, une avancée en matière d’égalité entre les sexes dans ce secteur. 

Statistiques provinciales – Sécurité économique des femmes

  • En 2017, sur une base horaire, les travailleuses québécoises ont gagné en moyenne 0,90 $ pour chaque dollar gagné par les travailleurs québécois. Autrement dit, il y avait au Québec en 2017 un écart salarial entre les femmes et les hommes de 0,10 $. 
  • En 2017, le taux d’emploi au Québec était de 57,4 % pour les femmes et de 64,5 % pour les hommes. 
  • En 2017, 25,3 % des Québécoises ayant un emploi travaillaient à temps partiel, alors que chez les hommes, le taux était de 13,8 %. 

Statistiques fédérales – Sécurité économique des femmes

  • En 2015, 82 % des femmes de 25 à 54 ans (six millions) ont participé au marché du travail. 
  • En 2015, les femmes représentaient 47,2 % de la population active, comparativement à 45,7 % en 1999 et à 37,1 % en 1976. 
  • En 2015, le taux d’emploi des femmes à l’échelle du Canada était de 77,5 %, comparativement à 85,3 % pour les hommes. 
  • Les femmes travaillent en moyenne 5,6 heures de moins par semaine que les hommes (35,5 heures/semaine, comparativement à 41,1 heures/semaine). 
  • En moyenne, la valeur nette du patrimoine des mères seules n’équivaut même pas à la moitié de celui des pères seuls, s’établissant à 240 000 $ contre 540 000 $. Comparativement, les femmes et les hommes célibataires sans enfants ont une valeur moyenne qui est très similaire, de 250 000 $ et de 230 000 $ respectivement. 
  • Les mères seules avaient le plus faible revenu rajusté moyen (25 300 $), suivaient les personnes seules (33 700 $). Le revenu rajusté moyen des pères seuls et celui des hommes seuls étaient semblables (approximativement 40 300 $). Soulignons que le revenu rajusté moyen des mères seules était de 15 000 $ inférieur à celui des pères seuls.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :