La ministre Monsef sera l’hôte d’un forum historique sur l’analyse comparative entre les sexes plus

Communiqué de presse

Le tout premier forum sur l’ACS+ aura lieu à Ottawa les 21 et 22 novembre et aura pour thème L’ACS+, c’est bon pour tout le monde.

Le 21 novembre 2018 – Ottawa (Ontario)Condition féminine Canada

La progression de l’égalité entre les sexes est un élément essentiel du plan du gouvernement pour accroître la classe moyenne, aider les personnes qui travaillent fort pour en faire partie et pour renforcer l’économie du Canada. Aussi, le gouvernement, dans ses efforts pour s’assurer que ses politiques, ses programmes, ses lois et ses décisions profitent à tout le monde, se sert de l’analyse comparative entre les sexes plus (ACS+). L’ACS+ est un outil permettant de tenir compte de nombreux facteurs identitaires qui influent sur le vécu des Canadiennes et des Canadiens tels que le sexe et l’identité de genre, la race, l’origine nationale ou ethnique, l’appartenance à un groupe autochtone, l’âge, l’orientation sexuelle, la religion, la situation socioéconomique, le lieu de résidence et les capacités.

Au cours des deux prochains jours, l’honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, sera l’hôte du premier Forum sur l’ACS+ réunissant plus de 300 représentantes et représentants des gouvernements fédéral, provinciaux, territoriaux et municipaux, du secteur privé, de la société civile, de groupes de réflexion, du monde académique et de la recherche, ainsi que des parties prenantes internationales. Ces personnes discuteront de la nécessité d’intégrer l’ACS+ à l’élaboration de politiques, d’initiatives et de programmes publics, et des stratégies pour renforcer la capacité d’analyse au Canada et partager les résultats et les pratiques exemplaires.

Le Forum aura pour thème L’ACS+, c’est bon pour tout le monde et touchera aux 12 secteurs prioritaires du gouvernement du Canada. Il comprendra des séminaires, des allocutions de fond et des discussions informelles avec des spécialistes de l’ACS+. Au nombre des autres représentantes et représentants du gouvernement fédéral qui participeront au Forum, mentionnons l’honorable Carla Qualtrough, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement et de l'Accessibilité, Terry Duguid, secrétaire parlementaire de la ministre de la Condition féminine, et Randy Boissonneault, député d’Edmonton-Centre et conseiller spécial du premier ministre pour les questions relatives à la communauté LGBTQ2. Le Forum sur l’ACS+ est organisé pendant la Semaine de sensibilisation à l’ACS+ et se veut être l’un des engagements du gouvernement du Canada. 

Citations

« Les décisions du gouvernement touchent tout le monde. Les Canadiennes et les Canadiens ressentent toutefois l’effet de ces décisions différemment selon leur lieu de résidence, leur identité de genre, leur choix de langue officielle et leur situation socioéconomique. Notre gouvernement s’appuie sur l’analyse comparative entre les sexes plus (ACS+) pour que ces différences et tant d’autres soient prises en compte afin de s’assurer que les Canadiennes et les Canadiens ont la même égalité de chances. Cette semaine, notre gouvernement accueillera plus de 800 chefs de file du Canada et de l’étranger en personne et en ligne qui sont issus de divers secteurs, pour partager notre succès et en apprendre davantage sur la manière de renforcer l’application de l’ACS+ et maximiser ses effets. Je suis convaincue que le Forum nous mènera à une plus grande égalité et à la création de services et de programmes plus inclusifs permettant d’accroître la classe moyenne et d’aider les personnes qui travaillent fort pour en faire partie. »

L’honorable Maryam Monsef, P.C., députée
Ministre de la Condition féminine

Faits en bref

  • L’ACS+ est un outil analytique permettant d’évaluer les répercussions potentielles des politiques, programmes ou initiatives sur divers groupes de personnes — femmes, hommes ou autres. Le mot « plus » signifie que l’analyse ne se limite pas au sexe (différences biologiques) ou au genre (la construction sociale du sexe), mais considère aussi les autres facteurs qui les recoupent.

  • En 1995, le gouvernement du Canada s’est engagé à utiliser l’analyse comparative entre les sexes pour faire avancer l’égalité entre les sexes au Canada.

  • Le budget de 2017 a été le tout premier budget fédéral à inclure un énoncé relatif aux sexes et à veiller à ce que toutes les mesures budgétaires contribuent à l’avancement des objectifs d’équité, de participation plus forte à la population active et d’égalité entre les sexes.

  • Le budget de 2018 comprenait la création d’un nouveau cadre des résultats relatifs aux sexes – une manière globale de mesurer nos progrès et nos réussites afin de faire le point sur l’efficacité de notre action et sur ce qu’il faut pour parvenir à une plus grande égalité. Dans le budget de 2018, le Canada établit une nouvelle norme de budgétisation sensible aux sexes et la place au cœur du processus décisionnel.

  • Le mois dernier, le gouvernement du Canada a présenté un projet de loi visant à créer un ministère des Femmes et de l’Égalité entre les sexes dont le mandat élargi comprendrait la promotion d’une meilleure compréhension de l’ACS+. Ce projet de loi fera de la budgétisation sensible aux sexes un élément permanent du processus budgétaire fédéral.

Liens connexes

Personnes-ressources

Braeson Holland
Attaché de presse
Cabinet de la ministre de la Condition féminine
343-549-8825 

Valérie Haché
Agente des communications
Condition féminine Canada
819-420-8684

Suivez Condition féminine Canada :


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :