Un nouveau financement fédéral pour aider les femmes vulnérables et marginalisées à mieux accéder au marché du travail

Communiqué de presse

Le projet améliorera l’égalité entre les sexes en réduisant les obstacles à l’emploi

Le 1er novembre 2018 – Ottawa (Ontario) – Condition féminine Canada

Les femmes vulnérables et marginalisées se heurtent à des obstacles à l’emploi – notamment les femmes qui vivent dans des collectivités reculées du Nord, les femmes racialisées et autochtones, les femmes qui fuient la violence, les nouvelles arrivantes, les mères seules, les femmes allosexuelles, les femmes dont le revenu est faible, et les femmes en situation de handicap ou d’atypie. Notre gouvernement s’efforce d’éliminer ces obstacles afin d’améliorer la sécurité financière des femmes, d’accroître la classe moyenne et de renforcer notre économie.

Aujourd’hui, l’honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, a annoncé un nouveau financement fédéral pour la réalisation d’un projet visant à réduire les obstacles systémiques auxquels se heurtent les femmes vulnérables et marginalisées qui cherchent un emploi. Ainsi, YWCA Canada, la plus ancienne et la plus importante organisation de services polyvalents pour les femmes au pays, recevra 1,25 million de dollars pour un projet de 36 mois visant à accroître la sécurité financière des femmes en améliorant leur accès à l’emploi et à la formation.

Au moyen de travaux de recherche et d’essais, le projet permettra de cerner les obstacles systémiques qui se dressent devant les femmes vulnérables et marginalisées et d’y trouver des solutions. La recherche, qui aura lieu dans différentes associations membres de YWCA un peu partout au Canada, sera réalisée sous l’angle de la diversité et du genre, une méthode connue sous le nom d’« analyse comparative entre les sexes plus ». Par la suite, ce projet recensera et mettra à l’essai les meilleurs programmes complémentaires d’accès au marché du travail à Calgary, Halifax, Montréal, Toronto, Vancouver et Yellowknife. Enfin, les mesures qui auront été fructueuses seront mises en pratique au Canada par l’entremise de 20 associations membres de YWCA.

Pour favoriser l’autonomisation économique des femmes vulnérables et marginalisées et pour leur permettre de participer pleinement à l’économie, le projet s’associera à des partenaires des secteurs public, privé et de la société civile afin d’appliquer efficacement les mesures prometteuses et de modifier certaines pratiques.

Citations

« Toutes les Canadiennes et tous les Canadiens, peu importe leur sexe, méritent d’avoir des chances égales de réussir, ce qui est impossible s’ils n’ont pas accès à des emplois de qualité. Notre gouvernement investit dans ce projet pour aider les femmes vulnérables et marginalisées, souvent exclues de notre économie. Elles pourront bénéficier des services adaptés dont elles ont besoin pour rejoindre ou réintégrer le marché du travail. Ensemble, avec YWCA Canada et nos partenaires du secteur privé tels que RBC et d’autres, nous travaillons à éliminer les obstacles à la participation des femmes à la vie économique, de manière à développer notre classe moyenne et à renforcer notre économie, au bénéfice de l’ensemble de la population canadienne. »

L’honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre de la Condition féminine

« Il faut encore accroître la sécurité économique des femmes marginalisées et vulnérables au Canada. Je me réjouis de l’investissement du gouvernement du Canada dans ce projet qui aidera les femmes victimes de discrimination systémique en matière d’emploi, de salaire et de conditions de travail. Tout au long du projet, nous élaborerons des programmes qui seront repris partout au Canada en partenariat avec des chefs de file des secteurs public, privé et de la société civile dans le but d’obtenir l’égalité économique pour toutes les femmes au Canada. »

Maya Roy
Présidente-directrice générale, YWCA Canada

Faits en bref

  • Le McKinsey Global Institute estime qu’en prenant des mesures pour faire progresser l’égalité des sexes, l’économie du Canada pourrait y gagner 150 milliards de dollars d’ici 2026.

  • Le Programme de promotion de la femme de Condition féminine Canada verse du financement à des organismes admissibles pour leur permettre de réaliser des projets cherchant à aplanir des obstacles systémiques à l’égalité au Canada.

  • Depuis sa création en 1870, YWCA Canada a acquis une très grande expertise et connaissance à servir les femmes vulnérables et marginalisées. Déjà, en 1875, cet organisme enseignait la sténographie et la dactylographie aux femmes, alors que ces métiers étaient jugés trop exigeants physiquement pour elles. YWCA Canada est bien outillé pour assurer une solide compréhension des meilleurs moyens d’en arriver à la pleine intégration au marché du travail et, au bout du compte, à l’équité entre les sexes.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Braeson Holland
Attaché de presse
Bureau de la ministre de la Condition féminine
343-549-8825

Valérie Haché
Agente des communications
Condition féminine Canada
819-420-8684


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :