Un nouvel investissement fédéral pour accroitre le nombre de femmes dans le secteur forestier au Canada

Communiqué de presse

Un projet favorisant des milieux de travail plus inclusifs pour aider les femmes à avoir accès à de bons emplois pour la classe moyenne 

Le 29 novembre 2018 – Ottawa (Ontario) – Condition féminine Canada 

Le gouvernement du Canada s’est engagé à promouvoir l’égalité entre les sexes et comprend l’importance d’offrir plus de possibilités aux femmes dans toutes les sphères de la vie au Canada pour renforcer leur autonomie. Par nos investissements dans des projets qui améliorent la sécurité économique des femmes, nous contribuons à créer des conditions propices à leur réussite, de même qu’à celle de leur famille et de leur collectivité. 

Terry Duguid, secrétaire parlementaire de la ministre de la Condition féminine, a annoncé aujourd’hui, au nom de l’honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, que le gouvernement du Canada appuiera financièrement un projet visant à accroitre la sécurité économique des femmes en Ontario et dans l’ensemble du Canada.  

L’Institut forestier du Canada  recevra 467 000 $ pour un projet de 36 mois intitulé « Plan d’action pour l’égalité entre les sexes dans l’industrie forestière ». Ce projet vise à éliminer les obstacles systémiques empêchant les femmes de faire carrière et d’obtenir les emplois bien rémunérés de la classe moyenne dans ce secteur. Au nombre de ces obstacles, il y’a l’iniquité salariale et les problèmes de garde d'enfants, l’accès inégal à la formation et aux métiers, aux postes de gestion, ainsi qu’une méconnaissance du secteur en général. 

Dans le secteur forestier, les femmes sont sous-représentées à tous les niveaux. Le projet réunira des femmes travaillant déjà dans ce secteur et des parties prenantes de l’industrie, des ONG, des groupes autochtones, des associations professionnelles et des femmes désirant travailler dans ce secteur, afin d’élaborer et de mettre en œuvre un plan stratégique national visant à multiplier les débouchés pour les femmes dans cette industrie. 

La semaine dernière, le gouvernement du Canada a déposé son Énoncé économique de l'automne 2018, qui vise la croissance de l’économie au moyen d’une série d’investissements dans la création d’emplois bien rémunérés pour la classe moyenne. Il est notamment proposé d'affecter 800 millions de dollars additionnels sur cinq ans au Fonds stratégique pour l'innovation, afin d'appuyer l'innovation dans tous les secteurs de l’économie canadienne. De ce montant, 100 millions de dollars seront consacrés au soutien du secteur forestier.

Citations

« Notre gouvernement sait que nos investissements dans les femmes profitent à toute la population puisqu’ils renforcent l’ensemble de l’économie. D’où l’importance de ces projets, qui créeront des conditions propices à l’épanouissement professionnel et personnel des femmes. En finançant des organismes comme l'Institut forestier du Canada, dont le travail vise à éliminer les obstacles limitant le pouvoir d’action des femmes, nous donnons à l’ensemble des Canadiennes et Canadiens une chance réelle et équitable de réussir, indépendamment de leur sexe et de leur identité de genre. » 

L’honorable Maryam Monsef, P.C., députée
Ministre de la Condition féminine

« L’institut forestier du Canada a fait ses preuves quant à sa capacité de soutenir et de faire croitre l’industrie forestière canadienne grâce à l’excellence de sa recherche et sa longue expérience des partenariats collaboratifs. Encore une fois, l’Institut ouvre la voie  et innove en lançant un plan d’action visant à recruter, maintenir en poste et promouvoir les femmes dans l’industrie forestière. Ainsi, les femmes auront un accès égal à des emplois valorisants de la classe moyenne dans cette industrie. Notre gouvernement est heureux d’appuyer ces efforts importants. » 

Terry Duguid
Secrétaire parlementaire de la ministre de la Condition féminine
Député de Winnipeg-Sud

« C’est avec joie que nous accueillons le soutien du gouvernement fédéral pour nous aider à éliminer les obstacles qui empêchent les femmes qui le désirent de travailler dans l’industrie forestière. Munis d’un plan élaboré à l’aide de l’analyse comparative entre les sexes, nous allons pouvoir créer des milieux de travail qui encourageront plus de femmes à rechercher de l'emploi dans le secteur sylvicole et de la bioéconomie, où l’expertise en STEGMA est très recherchée. »

Dana Collins
Directrice générale, Institut forestier du Canada

Faits en bref

  • Les femmes sont sous-représentées dans les métiers spécialisés et dans d’autres professions traditionnellement occupées par des hommes. Par exemple, en 2016, 83 % de la main-d’œuvre dans le secteur forestier était composée d’hommes comparé à seulement 17 % de femmes. Ce ratio est semblable à celui que l’on peut voir dans les autres sous-secteurs des ressources naturelles.

  • Le McKinsey Global Institute estime que l’adoption de mesures pour faire progresser l’égalité des sexes, notamment pour augmenter la participation des femmes au marché du travail et leur assurer une meilleure représentation dans le secteur des technologies, renforcerait l’économie du Canada, qui pourrait y gagner 150 milliards de dollars d’ici 2026.

  • L’insécurité économique continue de toucher un nombre disproportionné de femmes. En 2015, les Canadiennes ont gagné seulement 87 cents pour chaque dollar gagné par les Canadiens. Elles sont beaucoup plus susceptibles d’occuper un emploi à temps partiel (les femmes représentent 76 % de la main-d’œuvre à temps partiel), et 25 % d’entre elles affirment travailler à temps partiel en raison de leurs responsabilités en matière de garde d’enfants.

  • La sécurité économique comprend la sécurité sociale de base, c’est-à-dire de pouvoir satisfaire des besoins essentiels comme la santé, l’éducation et le logement.

  • En octobre 2017, Condition féminine Canada a invité des organismes à proposer des projets pour promouvoir la sécurité économique des femmes au Canada en tâchant de remédier à certaines des causes fondamentales de l’inégalité, dont, notamment, des obstacles comme l’accès aux services de garderie, les salaires inégaux et l’écart salarial entre les femmes et les hommes. À la suite d’appel de propositions intitulées Promouvoir la sécurité économique des femmes et Améliorer la sécurité et la prospérité économiques des femmes autochtones, plus de 45 projets d’une durée de trois ans ont été approuvés. Ces projets recevront un financement totalisant 15 millions de dollars qui s’inscrit dans nos efforts continus pour renforcer l’autonomie économique des femmes et faire avancer l’égalité entre les sexes au Canada.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Braeson Holland
Attaché de presse
Cabinet de la ministre de la Condition féminine
343-549-8825

Valérie Haché
Agente des communications
Condition féminine Canada 
819-420-8684


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :