Document d’information - Inauguration du Centre du savoir sur la violence fondée sur le sexe et financement de recherches essentielles, annonce le gouvernement du Canada

Document d'information

Centre du savoir sur la violence fondée sur le sexe

À l’heure actuelle, il n’existe aucune plateforme qui regroupe les données et renseignements relatifs à l’ensemble des activités fédérales de prévention et de lutte contre la violence fondée sur le sexe. Au cours de consultations menées auprès de la population canadienne en 2016, on a maintes fois réitéré à Condition féminine Canada la nécessité d’un carrefour d’information et de recherche pour assurer une meilleure coordination des efforts contre la violence fondée sur le sexe. Les parties prenantes et les membres du Conseil consultatif de la ministre sur la Stratégie ont fait valoir les besoins des recherchistes, des analystes de politiques et programmes, des personnes survivantes ainsi que des prestataires de services. D’où la création du Centre du savoir sur la violence fondée sur le sexe, qui aidera à remédier aux lacunes dans les connaissances actuelles sur le sujet.

Le Centre du savoir relève de Condition féminine Canada et sert de pivot à Il est temps : La stratégie du Canada pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe. Annoncée en juin 2017, la Stratégie repose sur trois piliers, soit la prévention et le soutien aux personnes survivantes et à leur famille, et l’adaptation des systèmes juridique et judiciaire aux besoins. Elle prévoit notamment la création d’un centre du savoir sur la violence fondée sur le sexe pour harmoniser les ressources existantes et coordonner les mesures gouvernementales rattachées à chacun de ces trois piliers. Le Centre du savoir est chargé de la coordination, de la compilation des données et de la recherche, de la production de rapports et de la mobilisation des connaissances.

Les recherchistes, les parties prenantes et les groupes de services qui luttent déjà contre la violence fondée sur le sexe trouveront au Centre du savoir des renseignements et des données utiles et à jour sur la question. C’est là une de ses fonctions clés : de regrouper en un même lieu les renseignements et les données probantes pour que les particulières et particuliers, les collectivités et les organismes qui s’y intéressent, puissent y accéder en ligne et en temps opportun. Il permet aussi de chercher dans une base de données rassemblant l’ensemble du contenu et des données disponibles sur la violence fondée sur le sexe.

Le Centre continuera d’évoluer et de prendre de l’expansion au cours des prochains mois afin d’intégrer des sources d’information plus variées et des outils personnalisés de mobilisation des connaissances. Les commentaires de ceux et celles qui l’utilisent serviront à l’améliorer de sorte que la plateforme devienne une source d’information réputée pour tout ce qui concerne la violence fondée sur le sexe, les problèmes qui peuvent en découler et les solutions prometteuses pour l’éliminer.

Le Centre offrira aussi des renseignements sur l’essai et la mise en œuvre des pratiques, afin d’aider à renforcer la capacité des prestataires de services à répondre aux besoins d’aide et d’information d’une variété de populations, notamment les femmes et les filles, les Autochtones, les personnes de la diversité sexuelle (y compris les non binaires), les personnes des régions rurales, nordiques ou éloignées, les personnes atypiques, en situation de handicap, les personnes âgées ou nouvellement arrivées, les enfants et les jeunes.

Appel de propositions

Pour répondre aux besoins de recherche et de collecte de données sur la violence fondée sur le sexe (VFS) et l’égalité entre les sexes, un nouvel appel de propositions a été lancé lors de l’inauguration du Centre du savoir sur la VFS.

Le nouvel appel de propositions, administré par Services publics et Approvisionnement Canada au nom de Condition féminine Canada, donnera lieu à des contrats de recherche. Le financement maximal d’un projet sera d’un million de dollars par contrat, taxes applicables comprises, sur une période pouvant s’étendre jusqu’au 31 mars 2020. Le total approximatif des fonds disponibles pour l’ensemble des contrats sera de 5 millions de dollars (2018-2020). L’appel de propositions sera hébergé sur le site Web Achatsetventes.gc.ca de Services publics et Approvisionnement Canada. Toute demande de renseignements concernant l’appel de propositions doit être adressée à April Campbell (April.Campbell@pwgsc.gc.ca).

Les propositions doivent combler les lacunes dans les connaissances requises pour soutenir des groupes clés de la population : les Autochtones, les femmes et les filles, les hommes et les garçons, les personnes de la diversité sexuelle (y compris les non binaires), les personnes vivant en milieu nordique, rural ou éloigné, les personnes handicapées et atypiques, les personnes âgées ou nouvellement arrivées au Canada, les enfants, les jeunes et les personnes âgées. L’appel indique également l’intérêt de Condition féminine Canada pour les projets dirigés ou créés conjointement par des Autochtones en vue de répondre aux divers besoins qui existent dans leurs communautés.

Tous les projets financés dans le cadre de ce nouvel appel de propositions partageront leurs recherches, données et conclusions avec le Centre du savoir sur la VFS. L’appel vise aussi à servir de complément au travail de Condition féminine Canada et de Statistique Canada sur trois enquêtes nationales qui recueilleront des données sur la VFS et l’égalité entre les sexes dans les espaces publics et privés, les établissements d’enseignement postsecondaires et les milieux de travail.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :