Document d'information - Le gouvernement du Canada augmente de plus du double son soutien aux personnes survivantes de violence fondée sur le sexe

Communiqué de presse

Programme de financement de la lutte contre la violence fondée sur le sexe

À la suite du lancement d’Il est temps : La stratégie du Canada pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe, en juin 2017, Condition féminine Canada (CFC) a lancé le Programme de financement de la lutte contre la violence fondée sur le sexe (VFS) en janvier 2018.

Le Programme de financement de la lutte contre la violence fondée sur le sexe vient compléter le Programme de promotion de la femme de Condition féminine Canada. Son but est d’aider les organismes qui luttent contre la violence fondée sur le sexe à élaborer et à mettre en œuvre des pratiques prometteuses pour combler les lacunes dans le soutien offert aux personnes survivantes et à leur famille.

La violence peut affecter tout le monde, peu importe le sexe, l’âge, la culture, l’origine ethnique, le lieu de résidence ou les antécédents socioéconomiques. Certaines parties de la population sont toutefois plus à risque d’en être victime et elles doivent aussi surmonter plus d’obstacles pour obtenir le soutien et les services dont elles ont besoin. Le Programme de financement de la lutte contre la violence fondée sur le sexe répond à ce besoin en octroyant des fonds aux organismes admissibles à l’échelle locale, régionale et nationale pour la réalisation de projets visant à combler les lacunes dans le soutien apporté à certains groupes de personnes survivantes. Cela comprend, notamment les femmes autochtones et leurs communautés, et d’autres populations mal desservies, comme les enfants, les jeunes, les personnes de la diversité sexuelle, les femmes non-inscrites ou réfugiées ou immigrantes, les personnes âgées, les femmes vivant en milieu rural, éloigné ou nordique, et les femmes handicapées.

Appel de concepts : Pratiques prometteuses pour aider les personnes survivantes et leur famille

En janvier 2018, la ministre Monsef a annoncé un financement de 20 millions de dollars pour le lancement d’un appel de concepts dans le cadre du nouveau Programme de financement de la lutte contre la violence fondée sur le sexe. Le 2018 janvier, la ministre Monsef a annoncé l’octroi d’un financement de 20 millions de dollars pour le lancement d’un appel de concepts dans le cadre du nouveau Programme de financement de la lutte contre la violence fondée sur le sexe.À la suite du budget de 2018, l'investissent dans le Programme de financement de la lutte contre la VFS a plus que doublé. Par conséquent, un plus grand nombre d’organismes, comme les centres d’aide aux victimes d’agression sexuelle, seront plus en mesure d’aider les groupes de la population qui sont plus à risque d’être victime de la VFS.

Le Programme de financement de la lutte contre la violence fondée sur le sexe apporte une nouvelle approche au soutien d’organismes communautaires qui met l’accent sur les éléments suivants:

  • une période de financement plus longue, allant jusqu’à cinq ans;
  • Le processus de demande à deux étapes réduit le fardeau administratif des organismes demandeurs. Moins exiger d’information durant la phase initiale du concept simplifie le processus de demande pour les organismes.
  • élargissement du bassin de bénéficiaires admissibles pour inclure les syndicats et groupes de travailleuses et travailleurs, les provinces, territoires, municipalités et leurs agences, les organismes et les instituts de recherche, les centres d’expertise, les établissements d’enseignement (p. ex., les universités, collèges, cégeps, écoles secondaires, commissions ou districts scolaires), ainsi que les établissements de santé publics, les hôpitaux et les prestataires de services de santé;
  • une période de financement plus longue pouvant s’étendre sur cinq ans;
  • un processus de demande en deux étapes qui réduit le fardeau administratif des organismes demandeurs en exigeant moins d’information lors de la phase initiale de conceptualisation, simplifiant ainsi l’ensemble du processus;
  • un élargissement du bassin d’organismes admissibles qui inclut maintenant les syndicats et groupes de travailleuses et travailleurs; les provinces, les territoires, les municipalités et leurs agences; les organismes et les instituts de recherche; les centres d’expertise, les établissements d’enseignement (p. ex., universités, collèges, cégeps, écoles secondaires, commissions ou districts scolaires), ainsi que les établissements de santé publics, les hôpitaux et les prestataires de services de santé;
  • l’essai et l’évaluation des pratiques prometteuses en vue d’obtenir des résultats visibles à la population canadienne.

Projets en Nouvelle-Écosse

L’annonce d’aujourd’hui portait sur trois projets en Nouvelle-Écosse qui recevront jusqu’à 1 million de dollars chacun :

Antigonish Women’s Resource Centre and Sexual Assault Services Association

Titre du projet : Cercles de soutien et de changement : appliquer des pratiques autochtones rurales fructueuses à d’autres milieux ruraux

Ce projet permettra aux Néoécossaises et Néoécossais vivant en régions rurales ou éloignées, en particulier les jeunes et les personnes d’origine africaine, d’obtenir des services personnalisés et culturellement adaptés qui sont fondés sur des modèles ayant fait leurs preuves dans les communautés autochtones.

Avalon Sexual Assault Centre

Titre du projet : Réseau de soutien communautaire d’Halifax.

Ce projet testera des partenariats entre les organismes et prestataires de services offrant des espaces sécuritaires et accessibles afin de s’assurer que les lacunes, dans les programmes et services, comme le manque d’information, d’interprétation ou de pertinence culturelle, sont cernées et comblées.

Conseil consultatif sur la condition féminine de la Nouvelle-Écosse

Titre du projet : Créer des communautés de soins avec les personnes survivantes à partir du droit coutumier

Ce projet cherchera à établir des communautés de soins offrant des services culturellement adaptés, des espaces sécuritaires pour les personnes ayant subi un traumatisme ou se trouvant en danger, et à améliorer la santé et le bienêtre des personnes survivantes qui sont actuellement mal desservies.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :