Nouvel investissement fédéral en vue de renforcer la sécurité et la prospérité économiques des femmes autochtones dans Haute-Mauricie

Communiqué de presse

Projet favorisant la participation des femmes à l’aménagement agricole et à la commercialisation de produits agricoles

Le 21 février 2019 – Wemotaci (Québec) – ministère des Femmes et de l’Égalité des genres

Les femmes autochtones occupent une place importante dans leur famille et leur collectivité : elles donnent la vie et en prennent soin, elles exercent aussi une grande influence comme artisanes, gardiennes de la paix et protectrices. En créant des conditions propices à la réussite des femmes autochtones, nous aidons aussi les familles et les communautés, ce qui en retour améliorera leur bienêtre économique et renforcera l’économie du Canada tout entier.

L’honorable François‑Philippe Champagne, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, député de Saint‑Maurice-Champlain, au nom de l’honorable Maryam Monsef, ministre des Femmes et de l’Égalité des genres, a annoncé aujourd’hui de nouveaux fonds du gouvernement du Canada pour le financement d’un projet qui contribuera à l’avancement de la sécurité et de la prospérité économiques des femmes autochtones.

L’Association Nikawi Inc. recevra 290 000 dollars pour un projet de trois ans intitulé Revalorisation et reconnaissance économique des activités traditionnelles des Femmes Premières Nations qui donnera aux femmes autochtones de Wemotaci les moyens de surmonter les obstacles institutionnels, économiques et sociaux qui les empêchent de gérer les ressources forestières non ligneuses de leurs terres. Le projet a pour objet de permettre le transfert des connaissances des méthodes traditionnelles de récolte et de cueillette entre ainées et jeunes femmes autochtones, d’augmenter les récoltes et de normaliser la distribution de produits végétaux et de fruits, et de souligner l’importante contribution des femmes à la gestion du territoire et au développement économique.

Le projet réunit des femmes de différentes communautés – de Wemotaci, d’Ekuanitshit et d’Unamen Shipu – afin de diversifier les ressources et de mettre au point les outils dont elles ont besoin pour assurer une économie autosuffisante.

Ce projet fait partie des 15 projets financés au moyen de l’appel de propositions, lancé en 2017, pour améliorer la sécurité et la prospérité économiques des femmes autochtones.

Citations

« Quand nous investissons dans les femmes, nous renforçons l’économie et nos collectivités, et tout le monde en profite. Si nous finançons des organismes comme l’Association Nikawi Inc. qui éliminent les obstacles auxquels se heurtent les femmes autochtones, c’est pour nous assurer que toutes les femmes ont des chances égales et équitables de réussite. Il s’agit non seulement de la chose à faire d’un point de vue moral, mais bien du choix le plus judicieux. Les femmes autochtones ont le talent, les aptitudes en leadership et l’ingéniosité nécessaires pour apporter des changements positifs et c’est pourquoi le gouvernement du Canada est fier d’appuyer des projets comme celui-ci. »

L’honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre des Femmes et de l’Égalité des genres

« Je suis fier de confirmer la contribution financière de notre gouvernement à l’Association Nikawi. Cette association se démarque par son dynamisme et par son message rassembleur visant à développer les compétences des femmes autochtones et améliorer leur vie. Cette aide financière facilitera la mise en œuvre de leur projet et donnera à l’Association Nikawi des moyens supplémentaires pour continuer sa mission d’aide auprès des femmes autochtones. »

L’honorable François-Philippe Champagne, C.P., député
Ministre de l’Infrastructure et des Collectivités
Député de Saint-Maurice—Champlain

« Notre savoir-faire traditionnel et nos moyens de subsistance dépendent des soins et de l’attention donnés à la mère-terre. Notre projet, en collaboration avec trois communautés et la CDEPNQL, nous aidera à trouver des façons de partager avec un grand nombre de personnes les plantes et les fruits que nous utilisons dans l’alimentation traditionnelle, et contribuera à améliorer la sécurité et la prospérité économiques des femmes autochtones à Wemotaci et ailleurs. »  

Vivianne Chilton, présidente
Association Nikawi Inc.

Faits en bref

  • Le McKinsey Global Institute estime que l’adoption de mesures pour faire progresser l’égalité entre les sexes, notamment pour augmenter la participation des femmes au marché du travail et leur assurer une meilleure représentation dans le secteur des technologies, renforcerait l’économie du Canada, qui pourrait y gagner 150 milliards de dollars d’ici 2026.

  • La population autochtone enregistre une croissance quatre fois supérieure à celle du reste de la population canadienne. Ce bassin démographique représente un énorme vivier de talents. À l’intérieur de cette cohorte, les femmes autochtones jouent déjà un rôle vital dans notre économie et ont un potentiel de croissance exceptionnel.

  • Selon le recensement de 2016, le Canada compte 860 265 femmes et filles autochtones. Ces femmes étaient plus susceptibles que les hommes autochtones d’obtenir un diplôme universitaire. Selon l’Enquête sur le financement des petites et moyennes entreprises de 2014, elles étaient également les principales actionnaires de plus du quart de toutes les petites et moyennes entreprises autochtones au Canada.

  • La sécurité et la prospérité économiques comprennent la sécurité sociale de base, c’est‑à‑dire la satisfaction durable des besoins fondamentaux comme la santé, l’éducation et le logement. 

  • Le Programme de promotion de la femme du ministère des Femmes et de l’Égalité des genres verse du financement à des organismes admissibles pour leur permettre de réaliser des projets cherchant à aplanir des obstacles systémiques à l’égalité entre les sexes.

  • Le gouvernement du Canada s’est engagé à faire progresser la réconciliation avec le peuple inuit, les Premières Nations et la nation métisse. L’accent est mis sur l’établissement d’une relation renouvelée avec les peuples autochtones – une relation fondée sur la reconnaissance des droits, le respect, la coopération et le partenariat.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Braeson Holland
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres
343-549-8825

Valérie Haché
Agente des communications
Ministère des Femmes et de l’Égalité des genres
819-420-8684


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :