La ministre Monsef à la tête de la délégation canadienne à la 63e session de la Commission de la condition de la femme à l’ONU

Communiqué de presse

Le 11 mars 2019 — New York (New York) — ministère des Femmes et de l’Égalité des genres

Le gouvernement du Canada est un ardent promoteur de l’égalité entre les genres et il pose des gestes pour que femmes et filles puissent réussir au Canada et dans le monde. Par exemple, l’honorable Maryam Monsef, ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres, prendra la tête de la délégation canadienne à la 63e session de la Commission de la condition de la femme de l’Organisation des Nations Unies (ONU). La session aura lieu à New York du 11 au 22 mars 2019.

Outre la ministre Monsef, la délégation canadienne inclura sénateurs et députés, ainsi que des représentants des provinces et territoires, et des représentants et des dirigeants d’entités autochtones nationales et de la société civile. Ensemble, les déléguées et délégués se pencheront sur le thème prioritaire de la session : « Les systèmes de protection sociale, l’accès aux services publics et les infrastructures durables au service de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes et des filles ».

Durant la session, la ministre réitérera la volonté du Canada d’autonomiser les Canadiennes pour réaliser l’égalité d’un bout à l’autre du pays. Cette volonté est manifeste dans diverses initiatives, comme celles qui visent à prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe, à promouvoir la prospérité et la sécurité économiques des femmes ainsi que d’accroître leur participation dans des rôles de responsabilité.

La ministre et la délégation prendront part à bon nombre de rencontres et activités en marge de la session, dont certaines sous l’égide du Canada. Mentionnons notamment une table ronde sur les difficultés auxquelles se butent les personnes de la diversité sexuelle (LGBTQ2) quand elles tentent d’obtenir de l’aide ou des services publics, coparrainée avec le Royaume-Uni. On discutera aussi l’importance d’encourager plus de femmes à accéder aux postes de pouvoir, l’autonomisation des femmes et des filles en situation de handicap, de même que la nécessité de laisser le milieu associatif occuper une place plus importante dans les efforts visant à promouvoir les droits fondamentaux des femmes et des filles. Une des tables rondes à l’horaire aura pour panélistes des porte-parole de Women Deliver, conférence que le Canada accueillera en juin. À cela s’ajouteront des tables rondes sur le rôle des technologies modernes dans la violence fondée sur le sexe, une conversation sur l’importance des efforts déployés par le G7 pour faire avancer l’égalité des sexes, ainsi qu’une discussion sur les défis de l’entrepreneuriat féminin.

Les membres de la délégation prendront aussi part à des rencontres bilatérales avec des homologues de l’étranger afin de discuter de certains des enjeux les plus criants pour les femmes et les filles dans le monde aujourd’hui. 

Citations

« Je suis extrêmement fière d’être à nouveau à la tête de la délégation qui représente le Canada à la Commission de la condition de la femme des Nations Unies. Les Nations Unies rassemble la communauté internationale pour qu’elle se donner les moyens de faire progresser la société et avancer l’égalité des sexes dans le monde, un but que le Canada poursuit avec cœur et détermination. Ce but, on ne peut l’atteindre seul. C’est la raison pour laquelle ce rassemblement de gouvernements et de forces vives de la société civile et des organismes et mouvements de femmes revêt une importance capitale. Je me réjouis de partager l’expérience du Canada, d’apprendre de nos partenaires internationaux et de trouver de nouvelles façons de collaborer pour bâtir un monde où toutes et tous, peu importe leur sexe, ont une chance égale de réussir. »

L’honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres

Faits en bref

  • Le Canada a été élu à la Commission pour un mandat de quatre ans (2017-2021). Il s’agit d’une occasion précieuse pour lui de façonner le travail à venir de la Commission sur des questions touchant les femmes et les filles du monde entier.

  • Le Canada est l’un des membres fondateurs de l’ONU, qui demeure une importante institution internationale, surtout en période d’incertitude. Le Canada y joue un rôle vital par sa défense et sa promotion des droits de la personne, en particulier pour les femmes et les filles.

  • Du 3 au 6 juin 2019, le Canada sera l’hôte de la conférence internationale Women Deliver 2019. La conférence aura lieu à Vancouver, en Colombie-Britannique.      

  • Organisée tous les trois ans, la conférence est le plus important événement international sur l’égalité de genre en santé et sur les droits et le bien-être des femmes et des filles.

  • Women Deliver s’inscrit dans un mouvement international pour une égalité ouverte sur la diversité, faisant une large place aux voies autochtones, à la jeunesse et aux populations des régions en crise ou en conflit. Environ 6 000 personnes — sommités internationales, influenceuses, revendicateurs, universitaires, militantes, jeunes et journalistes — venues de plus de 160 pays différents y participeront. On s’attend en outre à ce que la conférence soit suivie en ligne par quelque 100 000 personnes additionnelles.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Braeson Holland
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres
343-549-8825

Joshua Kirkey
Gestionnaire, Communications corporatives et internes
Ministère des Femmes et de l’Égalité des genres
819-420-6884

Suivez le ministère des Femmes et de l’Égalité des genres :



Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :