Le gouvernement du Canada investit dans les organismes pour femmes du Grand Vancouver 

Communiqué de presse

Quatorze projets dans la vallée du bas Fraser recevront des fonds; cet investissement favorisera la pérennité d’organismes pour femmes et d’organismes autochtones offrant un soutien crucial aux femmes et à leur famille.

Le 28 mars 2019 — Vancouver (Colombie-Britannique) — ministère des Femmes et de l’Égalité des genres

Les organismes pour femmes font un apport crucial à nos collectivités : ils aident des femmes et des filles à atteindre la sécurité financière, à échapper à la violence et à participer pleinement à tous les aspects de l’économie et de la société. Pourtant, ils ont été trop longtemps sous-financés et sous-estimés, voire sabotés. Le gouvernement du Canada reconnaît que les organismes pour femmes sont l’épine dorsale du mouvement des femmes et que le meilleur moyen de faire progresser l’égalité de genre, c’est de préserver ou renforcer leur capacité d’accomplir ce travail important. 

Voilà pourquoi l’honorable Maryam Monsef, ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres, a annoncé aujourd’hui que le gouvernement investira 5,3 millions de dollars par l’entremise du Fonds de renforcement des capacités; cette somme sera partagée entre 14 organismes pour femmes et organismes autochtones dans la vallée du bas Fraser. Le Fonds a été créé dans la foulée du Budget 2018, qui prévoyait 100 millions de dollars sur cinq ans pour favoriser la viabilité et la pérennité du mouvement des femmes au Canada. 

La ministre Monsef a annoncé l’investissement et dévoilé les bénéficiaires lors d’une annonce à la YWCA du Grand Vancouver (veuillez-vous reporter au document d’information pour plus de détails et pour des témoignages) : 

  • Coalition of Child Care Advocates of B.C.;
  • Ending Violence Association of B.C.;
  • Ending Violence Association of Canada;
  • Justice for Girls Outreach Society;
  • Conseil provincial des Métis de la Colombie-Britannique;
  • Minerva Foundation for B.C. Women;
  • North Shore Women’s Centre Society;
  • Société des Canadiennes dans la science et la technologie;
  • ShEvalesco Female Empowerment Association;
  • Supporting Women’s Alternative Network Society;
  • West Coast LEAF Association;
  • WISH Drop-in Centre Society;
  • Women Transforming Cities International Society;
  • Young Women’s Christian Association of Vancouver

Citations

« Par cet investissement historique, nous reconnaissons les femmes et les organismes pour femmes qui font tomber les barrières et nous leur exprimons notre gratitude pour tout le travail accompli au cours des dernières décennies, malgré des budgets dérisoires. Le mouvement des femmes au Canada a réclamé une source de financement fiable, prévisible et accessible pour assurer la durabilité de son travail. Notre gouvernement l’a entendu. Grâce à ce financement stable et souple, des organismes du Grand Vancouver pourront perdurer et croître. Nous investissons dans leur travail sachant que c’est la façon la plus efficace de faire progresser l’égalité de genre. Nous appuyons un mouvement qui a déjà produit des résultats remarquables, parce que nous savons que la classe moyenne pourra ainsi croître davantage, que les familles et les collectivités seront renforcées, et que nous obtiendrons au bout du compte des changements durables, qui profiteront à toutes et tous. » 

L’honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres

« Depuis plus de 120 ans, la YWCA du Grand Vancouver travaille à l’avancement de l’égalité pour les femmes. Grâce à cette aide fédérale, nous pourrons continuer à faire œuvre utile : à défendre les intérêts de femmes et à leur offrir des services qui favorisent leur l’indépendance économique, leur bien-être et leur accès à des chances égales, de sorte qu’elles puissent bâtir un avenir meilleur pour elles-mêmes et leur famille. » 

Deb Bryant, CEO
YWCA du Grand Vancouver

Faits en bref

  • Le Budget 2018 prévoyait 100 millions de dollars sur cinq ans pour favoriser la viabilité et la pérennité du mouvement des femmes d’un bout à l’autre du Canada. À cet investissement historique, le Budget 2019 propose d’ajouter 160 millions sur cinq ans à compter de 2019-2020 pour le Programme de promotion de la femme. Cela signifie qu’en 2023-2024, ce programme du ministère des Femmes et de l'Égalité des genres disposera d’un budget annuel de 100 millions de dollars. Le Programme de promotion de la femme finance des organismes admissibles afin qu’ils puissent réaliser des projets qui contribuent au progrès de l’égalité en ciblant des obstacles systémiques. 

  • Le financement permettra à des organismes pour femmes et à des organismes autochtones au service des femmes de travailler à l’élimination des obstacles systémiques qui nuisent aux progrès des femmes tout en tenant compte de la variété des vécus en matière de genre et d’inégalité au pays.

  • L’insécurité économique continue de toucher un nombre disproportionné de Canadiennes. En 2015, elles gagnaient seulement 0,88 $ pour chaque dollar gagné par les Canadiens. Elles étaient en outre beaucoup plus susceptibles d’occuper un emploi à temps partiel (les femmes représentent 76 % de la main-d’œuvre à temps partiel), et 25 % d’entre elles affirmaient travailler à temps partiel en raison de leurs responsabilités parentales.

  • Certains segments de la population sont plus vulnérables à la violence et peuvent être aux prises avec des obstacles particuliers, qui aggravent leur vulnérabilité (Statistique Canada, 2015).

  • La violence fondée sur le sexe peut avoir des répercussions permanentes sur la santé physique, mentale, sexuelle et génésique des victimes. Non seulement ces répercussions sont-elles graves, mais elles ont aussi un coût élevé pour l’économie. On estime le coût de la violence conjugale et des agressions sexuelles à plus de 12 milliards de dollars par année au Canada.

  • Du 3 au 6 juin 2019, le Canada sera l’hôte de la conférence internationale Women Deliver 2019. La conférence aura lieu à Vancouver, en Colombie-Britannique. Tenue tous les trois ans, Women Deliver est la plus grande conférence internationale consacrée à l’égalité, à la santé, aux droits et au bien-être des femmes et des filles. 

  • Women Deliver s’inscrit dans un mouvement international pour une égalité de genre ouverte sur la diversité, faisant une large place aux voies autochtones, à la jeunesse et aux populations des régions en crise ou en conflit. Environ 6 000 personnes — sommités internationales, influenceuses, revendicateurs, universitaires, militantes, jeunes et journalistes — venues de plus de 160 pays différents y participeront. On s’attend en outre à ce que la conférence soit suivie en ligne par quelque 100 000 personnes additionnelles.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Braeson Holland
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres
343-549-8825

Valérie Haché
Conseillère principale en communications
Ministère des Femmes et de l'Égalité des genres
819-420-8684


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :