Ministère des Femmes et de l’Égalité des genres – Programme de promotion de la femme

Document d'information

L’un des moyens par lesquels le ministère des Femmes et de l’Égalité des genres fait progresser l’égalité des sexes au Canada consiste à fournir un financement aux organismes admissibles par l’entremise du Programme de promotion de la femme. Les projets sont sélectionnés à l’issue d’un processus d’appel de propositions portant sur des thématiques ciblées. Il existe aussi un processus de demande en continu qui permet au Programme d’aborder les situations émergentes dès leur apparition.

Le Programme de promotion de la femme finance des projets visant à éliminer les obstacles systémiques à l’égalité des sexes dans trois domaines prioritaires : l’élimination de la violence faite aux femmes et aux filles; l’amélioration de la sécurité et de la prospérité économiques des femmes et des filles; et l’accès des femmes et des filles aux postes de responsabilité et de décision.

Appel de propositions pour le renforcement des capacités

En octobre 2018, la ministre Monsef a annoncé le lancement d’un appel de propositions dans le cadre du Fonds de renforcement des capacités du Programme de promotion de la femme. Il s’agissait de financer des projets susceptibles d’accroître la capacité des groupes de femmes et des organismes autochtones admissibles qui contribuent à la création d’un mouvement des femmes viable ayant pour objectif de promouvoir l’égalité entre les sexes au Canada. Ce financement permettra d’accroître la capacité organisationnelle de ces organismes et les aidera à travailler en concertation afin de trouver des solutions aux enjeux qui touchent les femmes. La création du Fonds fait suite à l’affectation de 100 millions de dollars sur cinq ans qui avait été annoncée dans le budget de 2018 pour assurer la pérennité du mouvement des femmes au Canada.

Projets

On a annoncé aujourd’hui la sélection des quatre projets suivants qui recevront des fonds de la part du gouvernement fédéral.

Barbra Schlifer Commemorative Clinic

Titre du projet : Investing in Women’s Rights Philanthropy (Investir dans la philanthropie portant sur les droits de la femme)

Le projet vise à assurer la pérennité du seul organisme d’aide juridique au Canada à travailler dans le domaine de la violence fondée sur le sexe. Il permettra de mettre sur pied de nouvelles initiatives créatives et innovantes de collecte de fonds pour aider l’organisme à poursuivre son action en faveur des droits de la femme. Grâce au financement supplémentaire, l’organisme pourra amplifier les services et les activités de sensibilisation qu’il offre aux femmes isolées susceptibles d’être vulnérables ou exposées à la violence en raison de la pauvreté, du handicap, de la situation géographique, des barrières linguistiques et  d’un statut précaire sur le plan de l’immigration ou de l’emploi.

Spécialisée dans les services d’aide juridique aux femmes victimes de violence, la Barbra Schlifer Commemorative Clinic a été nommée en hommage à Barbra Schlifer, jeune avocate pleine d’ambitions qui fut assassinée le jour même de son admission au Barreau de l’Ontario, le 11 avril 1980. Chaque année, cet organisme aide environ 4 000 femmes à rebâtir une vie exempte de violence grâce à des services d’orientation, de représentation juridique et d’interprétation linguistique. Ces services permettent de donner une voix aux femmes et de renforcer leurs compétences et leur résilience. En collaboration avec ses donatrices et donateurs ainsi que ses bénévoles, l’organisme joue un rôle actif dans la lutte contre les menaces à la sécurité, la dignité et l’égalité des femmes.

Conseil canadien des femmes musulmanes

Titre du projet : Strengthening Capacity to empower Muslim Women and Girls (Renforcement de la capacité en vue de l’habilitation des femmes et des filles musulmanes)

Le projet permettra de renforcer la capacité de l’organisme à utiliser l’Analyse comparative entre les sexes plus pour mettre en application les perspectives du genre et de la diversité. Ainsi, il sera à même de mieux cerner les défis croissants auxquels font face les femmes musulmanes canadiennes afin de revendiquer des politiques, programmes et services justes et équitables pour les femmes et filles musulmanes.

Le Conseil canadien des femmes musulmanes (CCFM) est un organisme sans but lucratif qui œuvre pour l’équité, l’égalité et l’autonomisation de toutes les femmes musulmanes du Canada. Au cours des 30 dernières années, ses membres ont franchi et continuent de franchir avec succès et fierté de grandes étapes pour les femmes musulmanes et le multiculturalisme au Canada. Étant un organisme très diversifié, le CCFM est fermement attaché à l’idée d’améliorer le statut des femmes musulmanes dans le contexte de leur patrimoine islamique et de leur identité canadienne.

Réseau d’action des femmes handicapées du Canada (RAFHC)

Titre du projet : Subvention de renforcement des capacités 2019-2023 du RAFHC

Le projet aidera l’organisme dans son action pour la réforme, la recherche, l’éducation et la défense des droits des femmes handicapées. Il lui permettra aussi de travailler de façon plus efficace avec ses réseaux et partenaires grâce au transfert des connaissances sur des problèmes intersectionnels touchant les femmes et les filles handicapées et les femmes et les filles sourdes.

Fondé en 1986, le Réseau d’action des femmes handicapées du Canada (RAFHC) est un organisme national féministe sans but lucratif qui vise à éliminer la pauvreté, l’isolement, la discrimination et la violence dont sont victimes les femmes handicapées et les femmes sourdes. Faisant office de centre de ressources pour et sur les femmes handicapées, il fournit une expertise en matière de politiques et de programmes et collabore avec un vaste réseau de partenaires.

Scarborough Women’s Centre

Titre du projet : Strategically advancing gender equality (SAGE) (Promotion stratégique de l’égalité des sexes)

Le projet aidera le Centre à répondre à la demande croissante de services de la part des femmes dans la collectivité environnante, dont la plupart ont au moins un enfant, un revenu familial inférieur à 25 000 $ et sont sans emploi, même pour celles qui ont fait des études postsecondaires. Le projet aidera également l’organisme à maintenir ses liens avec la collectivité en lui offrant les ressources, les connaissances et le soutien nécessaires pour permettre aux femmes de devenir autonomes.

Le Scarborough Women’s Centre est un organisme communautaire sans but lucratif. Depuis 1982, il a changé la vie de 170 000 femmes et de leurs enfants. Ses services s’adressent à des personnes diversifiées par leur race, leur ethnie, leur statut d’immigration, leur religion, leurs capacités et leur orientation sexuelle, et qui ont entre 15 et 80 ans. Ces personnes connaissent souvent des problèmes liés à l’isolement, aux mauvais traitements, aux difficultés d’intégration des nouvelles arrivantes, aux troubles de santé mentale et aux défis liés à l’emploi. Avec le soutien des membres du personnel, des intervenantes, des bénévoles et d’autres femmes, le Centre fait la promotion de leur indépendance économique et de leur habilitation émotionnelle.

Journée internationale des femmes

La première Journée internationale des femmes (JIF) fut célébrée le 19 mars 1911 en Autriche, au Danemark, en Allemagne et en Suisse. Ce jour-là, plus d’un million de personnes ont exprimé leur appui à la cause en participant à des manifestations. Dans les années qui ont suivi, d’autres pays ont commencé à observer et à célébrer cette journée.

Les Nations Unies proclament l’année 1975 « Année internationale de la femme » en choisissant la date du 8 mars pour les célébrations. Deux ans plus tard, en 1977, l’Assemblée générale adopte une résolution sur la Journée des Nations Unies pour le droit des femmes et la paix internationale devant être célébrée à une date choisie par les États membres conformément à leurs traditions historiques et nationales.

À présent, la Journée internationale des femmes est célébrée dans le monde entier, et c’est un jour férié national dans de nombreux pays. Elle est devenue une journée nationale de reconnaissance des réalisations des femmes et d’appel à l’action pour appuyer les droits des femmes et promouvoir l’égalité entre les sexes. Tous les ans, l’ONU célèbre la JIF avec un thème qui suscite la discussion et l’action. Celui retenu en 2019 est « Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement ».

Cette année, le ministère des Femmes et de l’Égalité des genres emboîte le pas à l’ONU en célébrant la JIF avec la campagne #InnoverPourTransformer. Nous célébrons fièrement les femmes et les filles et les groupes de femmes qui font tomber les barrières et agissent différemment pour nous aider toutes et tous à innover pour transformer les choses. En reconnaissant leurs réalisations, nous pouvons inciter davantage de femmes, de filles et de personnes de la diversité sexuelle à s’inspirer de leur exemple.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :