Le gouvernement du Canada annonce un investissement dans les organisations de femmes des Territoires du Nord-Ouest 

Communiqué de presse

Quatre projets des Territoires du Nord-Ouest reçoivent du financement pour que les organisations de femmes puissent continuer d’offrir un soutien essentiel aux femmes et à leur famille

Le 15 avril 2019 — Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest) — Ministère des Femmes et de l’Égalité des genres

Les organisations de femmes apportent un soutien vital à nos collectivités, en aidant les femmes et les filles à atteindre une sécurité financière, à ne pas subir de violence et à participer pleinement à l’économie et la société. Malgré cela et depuis beaucoup trop longtemps, ces organisations sont sous-financées, sous-estimées et affaiblies. Le gouvernement du Canada reconnait que ces organisations de femmes sont la clé de voute du mouvement des femmes et que le maintien et le renforcement de leurs capacités pour accomplir cet important travail constituent les moyens les plus efficaces de faire progresser l’égalité des genres. 

C’est pourquoi, Michael McLeod, député fédéral des Territoires du Nord-Ouest, a annoncé aujourd’hui, au nom de l’honorable Maryam Monsef, ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres, que le gouvernement investira plus de 1,6 million de dollars dans des organisations de femmes et des organisations autochtones au service des femmes dans les Territoires du Nord-Ouest dans le cadre du Fonds de renforcement des capacités. Ce fonds résulte de l’annonce, dans le Budget de 2018, d’un investissement de 100 millions de dollars sur cinq ans pour soutenir un mouvement des femmes viable et durable dans tout le Canada. 

Quatre organisations basées à Yellowknife recevront du financement. 

  • Dechinta Initiatives recevra un appui pour son projet « Dechinta – Indigenous women and education » dont le but sera d’élaborer des politiques plus efficaces afin de mieux servir les femmes de Premières Nations. 
  • FOXY recevra un financement de 371 526 dollars pour son projet « Capacity Building for Advancing the Equality of Northern Indigenous Women » visant à accroitre sa capacité de prestation de services promulguant l’égalité des femmes autochtones dans le Nord. 
  • La Yellowknife Women’s Society recevra un financement de 268 800 dollars pour son projet « Yellowknife Women’s Society Capacity and Sustainability Revitalization » visant à améliorer les capacités de l’organisation en matière de ressources humaines, stabilité financière et de militantisme ; et 
  • La YWCA NWT recevra un financement de 603 415 dollars pour son projet « Building northern capacity to advance gender equality in the NWT », dont le but est d’augmenter leurs capacités et leur militantisme afin d’aider à promulguer l’égalité des sexes dans les Territoires du Nord-Ouest.

Citations

« Grâce à cet investissement historique, nous rendons hommage aux femmes et aux organisations de femmes qui ont surmonté les obstacles qui se dressaient devant elles et nous exprimons notre gratitude envers celles qui font ce travail depuis des décennies avec des budgets dérisoires. Le mouvement des femmes de tout le Canada demandait une source de financement fiable, prévisible et accessible afin d’assurer la pérennité de leur travail. Notre gouvernement a écouté. Grâce à un financement stable et souple, nous allons aider Dechinta Initiatives, FOXY, la Yellowknife Women’s Society et la YWCA NWT à prendre de l’expansion afin qu’elles puissent croitre et perdurer, car nous savons maintenant qu’investir dans les organisations de femmes est le moyen le plus efficace de promouvoir l’égalité des genres. En appuyant un mouvement qui a obtenu des résultats étonnants, nous faisons croitre la classe moyenne, renforçons les familles et les collectivités et créons des changements durables qui profitent à tous. »

L’honorable Maryam Monsef, c.p., députée
Ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres

« Ces quatre organisations font un travail incroyable pour l’avancement des femmes et l’égalité des genres dans les Territoires du Nord-Ouest. Grâce aux investissements fédéraux annoncés aujourd’hui, elles sont mieux préparées pour continuer à faire des progrès dans notre territoire, maintenant et à long terme. »

Michael McLeod
Député des Territoires du Nord-Ouest

« Notre objectif est de réduire et, en définitive, d’éliminer les obstacles auxquels se heurtent les femmes autochtones des collectivités nordiques qui veulent faire des études postsecondaires. Notre organisation continue de répondre aux besoins changeants des collectivités. Ce soutien important du gouvernement fédéral assurera la stabilité financière et un soutien ciblé permettant de réviser et d’évaluer notre capacité et notre gouvernance actuelles afin de continuer à aider les femmes autochtones à réussir leurs études postsecondaires. »

Glen Coulthard, président, conseil d’administration
Dechinta Initiatives 

« Nous sommes heureux que le nouveau modèle de financement du gouvernement pour les organisations de femmes reconnaisse la nécessité d’engagements plus stables à long terme. Avec cet investissement, nous allons pouvoir renforcer notre capacité de servir notre communauté et, avec le temps, réduire notre dépendance à l’égard du financement gouvernemental. Cette transition nous permettra de devenir plus efficaces et efficients tout en continuant de mettre l’accent sur la promotion de l’égalité des femmes autochtones dans le Nord canadien. »

Candice Lys, directrice générale
FOXY

« Notre nouveau projet renforcera notre organisation à long terme et donnera un nouvel élan aux services que nous offrons dans l’ensemble de la ville de Yellowknife. Nous sommes très reconnaissants envers le soutien accordé par le gouvernement fédéral qui servira à améliorer le bienêtre des femmes et de leur famille dans notre communauté. »

Bryany Denning, directrice des opérations
Yellowknife Women’s Society

« Avec ce nouveau projet et le renforcement des capacités de notre organisation, nous avons maintenant une réelle possibilité de réaliser des changements positifs dans la vie de nos clientes. Grâce au gouvernement du Canada, nous allons pouvoir faire avancer l’égalité entre les sexes dans Yellowknife et l’ensemble des Territoires du Nord-Ouest. »

Cherish Winsor, présidente, conseil d’administration
YWCA NWT

Faits en bref

  • L’affectation de 100 millions de dollars sur cinq ans annoncée dans le Budget 2018 pour soutenir un mouvement de femmes viable et durable partout au Canada. En plus de cet investissement historique, le Budget 2019 propose d’investir 160 millions de dollars supplémentaires sur cinq ans, à compter de 2019-2020, dans le Programme de promotion de la femme du ministère des Femmes et de l’Égalité des genres. Cela signifie que d’ici 2023-2024, le Programme de promotion des Femmes disposera de 100 millions de dollars par année pour aider les organisations admissibles à réaliser des projets visant à faire progresser l’égalité en éliminant les obstacles systémiques. 

  • Ce financement permettra aux organisations de femmes et aux organisations autochtones au service des femmes de s’attaquer aux obstacles systémiques qui entravent le progrès des femmes, tout en reconnaissant et en tenant compte de la diversité des expériences des genres et de l’inégalité partout au pays.

  • Les femmes continuent d’être touchées de façon disproportionnée par l’insécurité économique. En 2015, lorsque l’on se base sur la médiane des revenus des travailleurs à temps plein, les femmes au Canada gagnaient seulement 88 cents pour chaque dollar gagné par les hommes. L’écart de rémunération entre les sexes est encore grand lorsqu’il s’agit des femmes autochtones qui gagnent 82 cents pour chaque dollar gagné par les hommes autochtones et non autochtones. Les femmes sont également beaucoup plus susceptibles de travailler à temps partiel, représentant 75 % de tous les travailleurs et travailleuses à temps partiel ; 25 % des femmes citent leurs responsabilités en matière de garde d’enfants comme la principale raison de cette situation.

  • Certaines populations sont plus susceptibles d’être victimes de violence et peuvent faire face à des obstacles et à des défis uniques qui les exposent à des risques particuliers. Selon l’Enquête sociale générale — Victimisation de 2014. Les probabilités que les femmes soient victimes de violence sont de 20 % supérieures à celles des hommes et cela, lorsque tous les autres facteurs contributifs ont été pris en compte. Les femmes autochtones subissant la violence et déclarant avoir été victimes d’un crime de violence 2,7 fois plus souvent que les femmes non autochtones (soit 219 incidents, pour 1 000 femmes autochtones, comparés à 81 incidents par 1 000 femmes non-autochtones). Les femmes vivant dans les territoires sont aussi plus à risque d’être victimes de violence que celles vivant dans les provinces (182 incidents comparés à 85 par 1 000).

  • Le Canada sera l’hôte de la conférence Women Deliver 2019, du 3 au 6 juin 2019, à Vancouver, en Colombie-Britannique. Organisé tous les trois ans, c’est le plus grand rassemblement mondial sur l’égalité des genres et la santé, les droits et le bienêtre des femmes et des filles. 

  • La conférence s’inscrit dans un mouvement mondial de promotion de l’égalité des genres qui donne la parole à un large éventail de personnes, y compris les peuples autochtones, les jeunes et les personnes vivant dans des situations de conflit et de crise. Elle rassemblera plus de 6 000 personnes provenant de plus de 160 pays : des dirigeantes et dirigeants mondiaux, des personnes d’influence, des personnes impliquées dans la défense des femmes et militant pour leurs droits, des universitaires, de jeunes personnes et des journalistes. S’ajouteront de façon virtuelle via l’Internet à cette conférence près de 100 000 autres personnes.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Braeson Holland
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres
343-549-8825

Valérie Haché
Conseillère principale en communications
Ministère des Femmes et de l’Égalité des genres
819-420-8684


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :