Le gouvernement du Canada annonce un investissement dans une organisation de femmes de l’est de l’Ontario 

Communiqué de presse

Le Centre Novas-CALACS francophone de Prescott-Russell reçoit des fonds pour s’assurer que les organisations de femmes continuent à offrir un soutien essentiel aux femmes et à leur famille

Le 23 avril 2019 — Casselman (Ontario) — Ministère des Femmes et de l’Égalité des genres

Les organisations de femmes fournissent des services essentiels à nos collectivités, aidant les femmes et les filles à atteindre la sécurité financière, à être à l’abri de la violence et à participer pleinement à tous les aspects de notre économie et de la société. Pourtant, depuis beaucoup trop longtemps, elles ont été chroniquement sous-financées, sous-estimées et minées. Le gouvernement du Canada reconnait que les organisations de femmes sont la pierre angulaire du mouvement des femmes ; maintenir et accroitre leur capacité de faire ce travail important est la façon la plus efficace de faire avancer l’égalité entre les sexes. 

C’est pourquoi, aujourd’hui, Francis Drouin, député de Glengarry-Prescott-Russell, a annoncé, au nom de l’honorable Maryam Monsef, ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres, que le gouvernement du Canada investira 235 995 $ dans le Centre Novas-CALACS francophone de Prescott-Russell dans le cadre de son projet : renforcer la capacité organisationnelle pour renforcer les droits des femmes. Ce projet permettra à l’organisation de mobiliser davantage la communauté et à la sensibiliser à la prévention de la violence faite aux femmes et à lutter contre l’inégalité entre les sexes. En créant de nouveaux partenariats au sein de la communauté et avec le secteur privé, le Centre Novas-CALACS francophone pourra continuer de soutenir les femmes francophones au profit du bienêtre de la région. 

Le Centre Novas-CALACS francophone de Prescott-Russell est l’une de plus de 250 organisations de femmes et organisations autochtones au service des femmes au Canada dans lesquels le gouvernement du Canada investit dans le cadre du Fonds de renforcement des capacités. Le financement résulte de l’annonce dans le budget de 2018 d’un financement de 100 millions de dollars sur cinq ans pour soutenir un mouvement de femmes viable et durable partout au Canada.

Citations

« Grâce à notre investissement historique, nous rendons hommage aux femmes et aux organisations de femmes qui ont brisé les barrières et nous exprimons notre gratitude à celles qui font ce travail depuis des décennies avec des budgets presque dérisoires. Le mouvement des femmes de tout le Canada demande une source de financement fiable, prévisible et accessible pour assurer la durabilité de leur travail. Notre gouvernement a écouté. Grâce à ce financement stable et souple, nous aidons le Centre Novas-CALACS francophone de Prescott-Russell à prendre de l’expansion afin qu’il puisse grandir et durer, car nous savons que l’investissement dans les organisations de femmes est le moyen le plus efficace de promouvoir l’égalité des genres. En soutenant un mouvement qui a obtenu des résultats étonnants, nous faisons croitre la classe moyenne, renforçons les familles et les communautés et créons des changements durables qui profitent à tous. »

L’honorable Maryam Monsef, c.p., députée
Ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres

« Au courant des quatre dernières années, j’ai eu la chance de collaborer étroitement avec Anne et l’équipe du Centre Novas et je peux dire que nous sommes extrêmement chanceux de les avoir à Prescott et Russell. Elles font un travail exceptionnel pour les femmes franco-ontariennes, tant au niveau de la prévention  qu’au niveau de l’intervention. Le financement annoncé aujourd’hui permettra au Centre Novas d’améliorer ses services auprès des femmes qui se trouvent en situation de violence dans la région de Prescott et Russell. »

Francis Drouin
Député de Glengarry-Prescott-Russell

« Ici, à Prescott-Russell, nous sommes la seule organisation francophone de lutte contre la violence faite aux femmes et l’inégalité entre les sexes qui offre des services aux femmes francophones. Nous avons l’expertise, le personnel et l’engagement nécessaires pour réussir, et nous disposons maintenant d’un financement pluriannuel crucial de la part du gouvernement fédéral pour renforcer notre capacité à mieux répondre aux besoins des femmes de notre collectivité. Pour ce faire, il faudra établir de nouveaux liens et partenariats. Nous savons que nous sommes tous plus forts quand nous travaillons ensemble. »

Anne Jutras, directrice générale                                                            Centre Novas-CALACS francophone de Prescott-Russell

Faits en bref

  • Le Fonds résulte de l’annonce dans le budget de 2018 d’un financement de 100 millions de dollars sur cinq ans pour soutenir un mouvement de femmes viable et durable partout au Canada. En plus de cet investissement historique, le budget de 2019 propose d’investir 160 millions de dollars supplémentaires sur cinq ans, à compter de 2019-2020, dans le Programme de promotion de la femme du ministère des Femmes et de l’Égalité des genres. Cela signifie que d’ici 2023-2014, le Programme de promotion de la femme, qui aide les organismes admissibles à réaliser des projets visant à promouvoir l’égalité entre les sexes en éliminant les obstacles systémiques, totalisera 100 millions de dollars par année. 

  • Ce financement permettra aux organisations de femmes et aux organisations autochtones au service des femmes de lutter contre les obstacles systémiques qui nuisent au progrès des femmes tout en reconnaissant les expériences diverses des genres et l’inégalité partout au pays, et en prenant des mesures en la matière.

  • Les femmes continuent d’être touchées de façon disproportionnée par l’insécurité économique. En 2015, les femmes au Canada gagnaient en moyenne seulement 88 cents pour chaque dollar gagné par les hommes. Elles sont également beaucoup plus susceptibles de travailler à temps partiel, représentant 76 % de tous les travailleurs à temps partiel, et 25 % des femmes citent les responsabilités de garde d’enfants comme la raison qu’elles travaillent à temps partiel.

  • Certaines populations sont plus susceptibles d’être victimes de violence et peuvent faire face à des obstacles et à des défis uniques qui les exposent à des risques particuliers (Statistique Canada, 2015).

  • La violence fondée sur le sexe peut avoir des répercussions à vie sur la santé physique, mentale, sexuelle et génésique d’une personne. De plus, les effets peuvent être graves et couteux. L’impact économique de la violence conjugale et des agressions sexuelles est estimé à plus de 12 milliards de dollars par année.

  • Le Canada sera l’hôte de la Conférence Women Deliver 2019, qui se tiendra du 3 au 6 juin 2019, à Vancouver, en Colombie-Britannique. Cette conférence, ayant lieu tous les trois ans, est le plus important rassemblement mondial portant sur l’égalité des genres ainsi que la santé, les droits et le bienêtre des femmes et des filles. 

  • La conférence s’inscrit dans un mouvement mondial de promotion de l’égalité des genres qui donne une voix à un large éventail de personnes, notamment les peuples autochtones, les jeunes et les personnes vivant dans des situations de conflit et de crise. Elle rassemblera plus de 6 000 personnes — dirigeants, influenceurs, défenseurs des droits, universitaires, militants, jeunes et journalistes — venant de plus de 160 pays ; 100 000 personnes supplémentaires participeront virtuellement.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Braeson Holland
Attachée de presse
Ministre des Femmes et de l’Égalité des genres
(343) 549-8825

Valérie Haché
Conseillère principale en communications
Ministère des Femmes et de l’Égalité des genres
(819) 420-8684


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :